L'expérience spirituelle

Une vie augmentée ? Répondre à Quelqu'un Au-delà de l'expérience sensible "Goûtez et voyez, le Seigneur est bon"
N°276 | Octobre 2022

Qu'est-ce que l'expérience spirituelle ? Question vertigineuse pour celui qui essaie d'en faire le tout de son existence. Pourtant, cette expression apparaît dans le vocabulaire courant désormais, comme s'il s'agissait d'une dimension de nos êtres parmi d'autres, comme si toute expérience intérieure forte pouvait être qualifiée de « spirituelle ».

La Bible nous donne des repères de ce qu'est une expérience spirituelle authentique. De part en part, elle souligne que Dieu se révèle telle une parole adressée à l'humanité, espérant une réponse en acte et en paroles. Ainsi la foi chrétienne relève éminemment d'une relation avec le Christ, expérience d'amour qui engendre et appelle, dont nos engagements sont une réponse.

Pour leur part, les grands priants, qualifiés de « mystiques », sont très prudents quant à nommer ce qui leur advient. L'acte d'écriture seul semble les aider à démêler ces aventures de haute altitude. Au point souvent d'en arriver à reconnaître que Dieu est au-delà du pensable, au-delà du communicable. L'expérience mystique serait une expérience d'abandon, de convocation au don de soi, d'appel à œuvrer dans le monde, bien plus qu'un acquis de sciences divines.

Cette note spirituelle appelle à une grande modestie : elle repose sur une tradition qui traverse les âges, celle de l'Église. Nous sommes loin de l'attitude contemporaine qui magnifie le sujet à l'extrême, révolutionnant le lien entre expérience personnelle de Dieu et foi de l'Église, entre itinéraire intime et dépôt de la foi transmis par une communauté.

Les Exercices articulent l'expérience personnelle et la foi commune, à travers un jeu de médiations. Car il y a risque à se limiter à sa propre expérience spirituelle ou, pire encore, à survaloriser la sagesse supposée d'un autre, au risque de se retrouver prisonnier d'une dérive qui peut virer à l'abus.

La participation à l'acte créatif (peinture, poésie, maternité et musique) ne serait-elle pas aussi un domaine d'expériences dites spirituelles ? La musique, en particulier, semble reconnue par toutes les générations comme un lieu d'ouverture à l'intériorité.

Père Thierry Anne s.j.

Format papier 14,00 EUR
Format ePub 7,99 EUR

Edito

Dossier du numéro

ÉPIPHANIE
Portrait du peintre en contemplatif
Anne LE MAITRE

Pratiques et récits

Recherches ignatiennes

Lire et méditer


NUMERO PRÉCÉDENT :
La douceur, notre force