PARCOURS DE LECTURE SPIRITUELLE
LA VILLE, TERRE D'ÉLECTION
DOSSIERS
"LA MER"
Nous sommes ambivalents face à quelque chose que nous ne maîtrisons pas. La mer, quant à elle, dans son incessant mouvement, nous montre son cœur qui bat. Elle n’avance et ne recule pas par hasard, car elle sculpte les terres, même les plus indociles. Elle cisèle la création du plus profond à la surface, elle ne laisse rien de côté. Et nous, à quoi collaborons-nous ? Que laissons-nous œuvrer en nous ? (Isabelle Le Bourgeois). Car il y a le calme océan, îles et presqu’îles comme en apnée entre soleil fragile et brouillard tendre… et il y a la mer en colère, ses hurlements, ses incartades, ses mugissements, ses coups de chien, ses déferlantes le long des môles, à l’image de nos turbulences intérieures, de notre combat spirituel où l’Esprit agite nos grands fonds humains (Gilles Baudry). Par ailleurs, environ mille containers arrivent chaque jour d’Asie au port de Fos, et plus de deux mille arrivent au Havre. Mais il n’y a pas de bateaux sans marins. Plus d’un million sillonnent les mers sur les cinquante mille navires de la marine marchande. Ils sont les ouvriers cachés de la mondialisation (Arnaud de Boissieu). Selon l’Apocalypse, ce monde visible miné par les puissances du mal et jugé par Dieu va craquer et disparaître pour laisser place...
LIRE ET MÉDITER
HISTOIRE DU SILENCE
Ce livre signé de l'historien Alain Corbin n'est pas un ouvrage spirituel, mais il est précieux pour tous ceux qui s'occupent de vie spirituelle et plus particulièrement pour ceux qui ont la charge d'en accompagner la croissance chez les autres. Distribué en neuf chapitres, ce livre rend attentif aux espaces et moments de silence en nous : besoin de sortir du bruit, rôle de la chambre où l'on se souvient, où on lit, médite, pense, revient sur soi, autant d'actions qui requièrent le silence. De Bossuet à Jacottet, en passant par Chateaubriand, Newman ou Maeterlinck, la littérature est ici abondamment convoquée pour illustrer et souligner l'importance de ces espaces de silence et leur valeur éducative. Mais aussi la peinture, qui peut « prêcher par le silence », comme le notait l'abbé de Rancé, le fondateur de La Trappe. Du silence jaillissent la parole et la création, l'œuvre ou le service qui nous transforment. Il est une école de prudence, d'écoute et de construction de la relation. Mais il peut aussi être lourd de haine, de rupture, d'intentions mauvaises, de destruction et de mort. On goûtera particulièrement les chapitres sur « les quêtes du silence » et « la parole du silence », liés par un « interlude » sur &laquo...