Préface de Mgr Matthieu Rougé, édition de l'Emmanuel, 2020, 178 p., 15 €.

Un simple récit. Le narrateur a neuf ans. Son père disparaît, laissant là femme et enfants. Trente ans plus tard, coup de téléphone : on l'a retrouvé, dans la rue, bien mal en point. Son fils va le voir, à Tarare (Rhône), dans une maison de retraite, se fait reconnaître, l'écoute, ne pose aucune question, n'émet aucun jugement. Simplement, être là, comme un fils avec son père. Discrétion, pudeur. La grâce chemine. Sa femme vient le voir, ils se retrouvent comme avant. La famille se rassemble pour un repas de fête, dans un restaurant étoilé, avec des langoustines et du Puligny-Montrachet, femme, enfants, petits-enfants. La réconciliation avec Dieu se fait peu à peu, au rythme de l'Esprit, à sa demande, année après année. Ayant, en quatre ans, fait la paix avec sa famille et avec Dieu, il meurt apaisé, le soir de Noël. Un simple récit ?…. Aimer, tout simplement, de toutes nos forces.