Réactivé par l’actualité, les commémorations, les béatifications, tout un pan de la mémoire des chrétiens liés à l’Afrique du Nord suscite un intérêt croissant. En témoigne une production éditoriale particulièrement abondante. En présentant un certain nombre de livres sur ce thème, cet article tente de comprendre ce que veut dire, pour nous en Europe, cet attrait pour le message de ces chrétiens partis à la rencontre du monde musulman.
 
Mai 1996. L’opinion apprend avec horreur l’assassinat des sept moines de Tibhirine. À compter de cette date, les publications consacrées à ces religieux se multiplient : enquêtes, textes, recueils (à l’instar de celui réalisé par Bruno Chenu Sept vies pour Dieu et l’Algérie 1), voire création, par les éditions de Bellefontaine, d’une collection entièrement dédiée aux écrits des moines. D’autres ouvrages comme ceux de Robert Masson ou de Christian Salenson tentent d’évaluer leur apport spirituel et théologique 2.
Par ailleurs, s’il faut attendre l’année 2005, peu après l’élection de Benoît XVI, pour voir béatifier Charles de Foucauld, sa personnalité n’a cessé d’intriguer. Ainsi, Jean-François Six revisite complètement le personnage, cinquante ans après une étude qui fit date 3. Certains évêques actuels ne sont pas en reste. Dans L’Évangile dans le sable, l’évêque de Sées, Jean-Claude Boulanger, met en valeur l’actualité de son message, alors que l’évêque de Laghouat au Sahara, Mgr Claude Rault, l’évoque à travers son propre témoignage de pasteur dans le livre Désert ma cathédrale 4.
Très lié à Foucauld, l’islamologue Louis Massignon fait également l’objet d’une redécouverte à l’occasion de l’édition de ses Écrits mémo­rables dans la collection « Bouquins » chez Laffont. Si l’on valorise le militant du dialogue entre les traditions abrahamiques, on mesure aussi sa dimension de visionnaire soulignée par Jean-François Six, toujours lui, dans son livre sur les deux hommes 5. Plusieurs publications autour de ses correspondances lui sont également consacrées, dont celles avec Mohamed Abd-el-Jalil 6.
Enfin, pour être tout à fait complet, n’oublions pas non plus l’in­térêt porté à des figures plus mineures : le P. Albert Peyriguère, une religieuse comme Marie de l’Assomption proche du cardinal Danié­lou, ou une laïque consacrée comme Élisabeth Lafourcade 7.
Au-delà d’un simple effet de mode ou des aubaines éditoriales, comment comprendre cet attrait ? Que peut signifier aujourd’hui la confluence, et parfois la convergence de ces recherches spirituelles ? Comment expliquer ce lieu de rencontre entre une histoire déjà ancienne et des événements qui nous sont proches ? Si la quête du désert est souvent invoquée comme clé de relecture, elle ne doit pas cacher la dimension individuelle des expériences cit...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.