Éloge de la répétition

N°273 | Janvier 2022

La répétition est une expérience familière mais parfois éprouvante. Nos existences se déroulent sur un fond de redites, et l’apparente banalité de nos routines quotidiennes fait aspirer à l’échappée qu’offre la nouveauté. Cependant, la répétition sert la vie qui est elle-même faite de reprises et de recommencements. Il n’y a pas d’apprentissage ni de croissance sans elle. La création artistique est possible grâce à des répétitions infinies assurant la liberté que confère la maîtrise du geste. Dans bien des domaines d’ailleurs, la spontanéité et l’invention sont tributaires de la répétition. Mais il nous faut veiller à discerner ce qui enferme dans une logique mortifère de réitérations compulsives, dans le retour incessant de la même idée ou du geste identique, dans la pathologie… car il y a bonne et mauvaise répétition.

Dans la Bible, la répétition est la pédagogie de Dieu. Le livre de Qohélet en témoigne paradoxalement. Loin d’inviter à une résignation désabusée devant l’éternelle reprise des choses, son fameux « rien de nouveau sous le soleil » affirme au contraire l’existence d’un lien mystérieux entre répétition et déploiement de la vie. L’existence même de Jésus s’inscrit dans un mouvement de reprise et de dépassement, dans une Histoire sainte qu’il vient accomplir tout en manifestant en même temps une absolue nouveauté.

La répétition participe également de la vie spirituelle. Dans les Exercices spirituels, l’enjeu en est l’affinement des sens intérieurs pour apprendre à reconnaître l’Esprit qui nous guide. Dans l’Orient chrétien, la prière du cœur est une autre forme de cette pédagogie spirituelle. Au-delà de nos expériences individuelles, nous sommes, comme communauté de croyants, convoqués par Dieu à faire sans cesse acte de mémoire, non pas pour nous replier sur le passé mais pour nous ancrer dans l’Histoire du salut et mieux aller de l’avant.

La répétition n’est pas sans ambivalence mais nous sommes invités à accueillir ce qui se révèle grâce à elle. Car elle ne s’oppose pas à la nouveauté qui peut émerger dans toute existence de façon inattendue. La Bible et notre histoire en témoignent de part en part, la poésie et tous les arts également. Osons affirmer qu’elle est porteuse d’une promesse.

Format papier 14,00 EUR
Format ePub 7,99 EUR

Edito

Dossier du numéro

Pratiques et récits

Recherches ignatiennes

Lire et méditer


NUMERO PRÉCÉDENT :
Célébrer ensemble