Volonté de l'homme

QUI EST LE CARDINAL MARTINI ?
CHRISTUS N°216
-
Gabriel Ispérian
Carlo Maria Martini est un véritable Piémontais : il en a les qualités de réserve, de discrétion, de retenue, quelque chose d’austère où affleure cependant une vive et délicate sensibilité. Né en 1927 à Turin, pour lui la ville constitue une donnée première. Peu à peu, il lui découvrira un double visage. L’un est assez effrayant : « Un soir à Milan, nous revenions en voiture, de je ne sais quelle réunion. (...) Je me souviens que, assis dans la voiture, je voyais les maisons avancer sur moi, l’une après l’autre, et dans les maisons les appartements, avec au-dedans tous ceux que l’on devinait derrière les rideaux (...) et dans les maisons, tous ces poids à porter : litiges, frustrations, problèmes, maladies, morts. Tout cela me pesait (...). Je sentais remonter l’angoisse pour les meurtres du terrorisme, pour toutes les victimes de la crimina­lité et de la drogue, pour les désespérés, pour tous ceux qui, cette nuit-là, en avaient assez de vivre... » 1. L’autre visage de la ville est lumineux, évoqué grâce à une ci­tation tirée d’un discours de Giorgio La Pira : « Les villes ont leur visage propre (...) ; elles ont une âme et un destin particulier (...) ; elles sont de mystér...
Mots clés : Action Bible Compagnie de Jésus Contemplation Dialogue interreligieux Dieu Eglise Exercices spirituels Mémoire Volonté de Dieu (volonté) Vérité Volonté de l'homme
Lire la suite
L'ORAISON DE RECUEILLEMENT
CHRISTUS N°207
-
MAZILLE
Se laisser captiver par Dieu, en personne qui se sait captive de Celui qu'elle aime » (VXTV,2) 1. A cette rencontre profonde et vraie avec Celui qui est la source de vie, « tous sont appelés », proclame Thérèse, pour nous inciter à l'aventure de l'oraison. Avant de décrire ce chemin vers Dieu, ce cheminement de l'Esprit de Dieu en nous, Thérèse précise bien que le propre de l'amour de Dieu est de se donner tout entier, tandis que noue disponibilité à cette rencontre est rarement totale. Aussi est-ce au rythme de notre vie intérieure que se dessinent différentes formes d'oraison reflétant une communion plus ou moins totale de notre être avec cet amour, une communion plus ou moins durable.   Une spiritualité de l'expérience Il s'agit donc d'une spiritualité de l'expérience, à travers laquelle Thérèse a appris à discerner progressivement les mouvements de l'Esprit. Pour autant, il ne faut pas imaginer des étapes parfaitement balisées, ni des états clairement différenciés. Et comment en parler alors qu'elle n'a guère trouvé de secours dans les livres qu'elle a lu ?... Plusieurs images courent sous la plume de Thérèse. L'eau vive, indispensable à la vie de ce jardin intérieur qu'est noue âme, a sa préf&eacute...
Mots clés : Amour Ascèse Dieu Expérience spirituelle Grâce Images Méditation Prière Sainte Thérèse de Lisieux Silence Désir Volonté de l'homme
Lire la suite
PARLER DE L'ESPÉRANCE AUJOURD'HUI
CHRISTUS N°206
-
Bernard SESBOÜE
Espoir et espérance : nous avons deux mots pour dire apparemment la même chose. Quelle nuance faut-il mettre entre les deux ? Les dictionnaires en font presque des synonymes. Mais je me permets d'établir une distinction de vocabulaire qui facilitera notre démarche. Disons que l'espoir est une attitude qui appartient à la condition humaine en tant que telle ; l'espérance est la vertu théologale qui en constitue l'épanouissement chrétien et qui opère le passage à l'absolu de l'espoir humain. C'est en revenant à l'expérience fondamentale de l'espoir, qui se trouve chevillé au corps de tout homme, que nous pourrons retrouver et comprendre les accents originaux de l'espérance chrétienne. L'ESPOIR AU CŒUR DE LA CONDITION HUMAINE Nul être humain ne peut vivre sans espérer. Pour la raison très simple que notre existence est distendue entre un passé, un présent et un avenir. Nous ne pouvons plus rien sur notre passé, même s'il est lourd à porter. Le présent est cet instant évanescent et trop souvent décevant qui nous échappe sans cesse. Seul l'avenir est ce sur quoi nous avons quelque prise. Cet avenir, nous le voulons « meilleur », nous le voulons en « progrès ». C'est lui que nous construisons par notre travail quotidien et nos engagements divers...
Mots clés : Amour Athéisme Dieu Espérance Foi Justice Larmes Passion Promesse Psaumes Sagesse Théologie Tradition Désir Volonté de l'homme
Lire la suite
LES PHILOSOPHES ONT-ILS OUBLIÉ L'ESPOIR ?
CHRISTUS N°206
-
Jean-Marie Gobert
L’espoir fait vivre. » Si ce dicton dit vrai, les philosophies semblent passer à côté de la vie, tant elles font peu de place à cette attitude humaine. Le très rationaliste Vocabulaire technique et critique de la philosophie d'André Lalande ne mentionne pas plus l'espoir que l'espérance, alors que la foi et même la charité font l'objet d'une notice. D'ailleurs, le dicton affirme-t-il sans ambages ce qu'il énonce ? Tout dépend du ton sur lequel il se dit. Qu'une note d'ironie se mêle à la voix, et la phrase signifie : se faire des illusions, rester aveugle pour quelque temps. Les philosophies souscrivent volontiers à cette ironie. Platon, par exemple, dans le Phïlèbe, après s'être gaussé de nos rêves de richesses et de plaisirs, écrit : « Tout homme regorge d'une foule d'espérances » (40ab). « Espoir », « espérance » : ces deux mots s'utilisent indifféremment dans son lexique. Leur distinction ne s'imposera que plus tard, en réponse à la diffusion de pensées chrétiennes. Pandore L'espoir, pour un philosophe grec, demeure ce qu'en dit le mythe de Pandore. Façonnée par Zeus, cette femme se vit offrir une boîte dans laquelle d'autres dieux avaient mis toute sorte de forces. Pandore ne devait surtout pas ouvrir cette b...
Mots clés : Dieu Liberté Mal Mensonge Politique Réalité Sagesse Volonté de l'homme
Lire la suite
A QUOI L'ASSIDUITÉ SE DOIT APPLIQUER EN PARTICULIER
CHRISTUS N°200
-
Jean-Joseph Surin
Jean-Joseph Surin (1600-1665), jésuite bordelais formé à l'École du P. Lallemant, est l'un des plus grands mystiques du XVIIe siècle. Mais son histoire étonne : appelé comme exorciste auprès de religieuses ursulines à Loudun, dans une étrange et célèbre affaire de possession, le voilà qui s'épuise ; il s'effondre mentalement : pendant près de vingt années, il n'a plus d'activité, perdant toute aptitude au mouvement, à la parole, à l'écriture. Il va pourtant traverser cette épreuve, nuit du corps et de l'esprit, pour revenir progressivement à la vie. Il peut alors reprendre une intense activité de directeur spirituel, écrire une somme de lettres considérable, des traités aussi, comme le Catéchisme spirituel, la Guide spirituelle, les Questions sur l'amour de Dieu, autant de chefs-d’œuvre de la littérature spirituelle ; il éclaire, il illumine l'itinéraire de tout un chacun en appelant à une écoute toujours plus grande de l'Esprit ; à partir d'une analyse minutieuse des mouvements du cœur, bien caractéristique de ce siècle, il ouvre à la liberté la plus grande et, dans une langue magnifique, invite à respirer l'air du grand large. Près de six cents lettres ont été éd...
Mots clés : Bible Corps Dieu Exercices spirituels Indifférence Miséricorde Pauvreté Salut Volonté de Dieu (volonté) Volonté de l'homme
Lire la suite
LA BONNE DISTANCE DEVANT DIEU
CHRISTUS N°195
-
Claude FLIPO
Tu commenceras par le respect, nous est-il dit. Non par la générosité, la vertu ou les bons sentiments, de peur que tu ne croies qu'ils sont ton œuvre, mais par le respect, pour que tu évites de te mettre au centre. Et tu finiras aussi par le respect, de peur que le don de Dieu n'élève ton cœur, afin que tu te souviennes que tout est grâce. Car le respect demeure au cœur de l'amour, au long d'un chemin qui a son commencement, son milieu et sa fin. Il est un regard qui, maintenant la distance, enveloppe progressivement toute réalité : respect de la création, respect de la dignité de la personne humaine et respect de Dieu sont liés. Nous tenterons ici de baliser le chemin de cette expérience religieuse. Une intériorisation Cette expérience est d'abord le sentiment que je suis invité dans un univers qui me précède, qui a un sens et des lois. C'est vrai du sentiment religieux du savant : « Il réside, disait Einstein, dans l'étonnement extatique en face de l'harmonie des lois de la nature, dans laquelle se révèle une raison si supérieure que toutes les pensées ingénieuses des hommes ne sont en comparaison qu'un reflet tout à fait futile. » C'est aussi vrai de la rencontre d'autrui, qui me révèle une loi morale commune à l'autre et à moi...
Mots clés : Action Contemplation Dieu Esprit Expérience spirituelle Jésus-Christ Loi Motion Volonté de Dieu (volonté) Volonté de l'homme
Lire la suite
LA VERTU DE FORCE
CHRISTUS N°192
-
Paul Valadier
Convenons-en : ni la vertu ni la force n'ont bonne réputation. Que dire alors de la vertu de force ? De vertu, en ce cas, nul ne souhaite entendre parler, tant le mot semble dévalué, hors jeu, suranné, à peine intelligible, sinon en un sens péjoratif ; et il est bien significatif que le très classique Catéchisme de l'Eglise catholique (1992) ne connaisse aucune entrée sous ce terme... Quant à la force, le mot et la réalité qu'il recouvre sentent le soufre. Forcer quelqu'un à se plier à un comportement ou à adopter une idée qu'il refuse, voilà qui ressemble à un viol de la liberté, acte suprême d'infamie et pour le moins d'inconvenance, de nos jours. Pourrait-il y avoir une vertu à forcer, donc à contraindre autrui ? N'est-il pas antinomique de joindre ainsi une qualité morale (la vertu) à un comportement de coercition (la force) ? Une mauvaise réputation Il est vrai que le mot « force » évolue dans un milieu sémantique suspect. Il voisine, on vient de le voir, avec les termes de contrainte, de coercition, d'imposition d'une volonté sur une autre ; il évoque la domination du fort sur le faible ; il renvoie donc à des rapports hiérarchiques et inégalitaires, voire à l'oppression où l'un bénéficie d'une situati...
Mots clés : Eglise Passion Volonté de l'homme
Lire la suite
UN HORS SÉRIE CONSACRÉ À LA PÉDAGOGIE IGNATIENNE
21 MAI 2011
-
Remi de Maindreville
Sauf deux ou trois articles déjà publiés, tous ont été écrits pour l’occasion. Voici donc un beau et passionnant arrêt sur une image très actuelle de la pédagogie des institutions scolaires ignatiennes. Celles-ci sont pour l’essentiel de collèges français de la mouvance jésuite. Dans leur grande majorité les auteurs des articles sont des jésuites. La Belgique et l’Italie, à peine, fournissent un heureux alibi d’internationalité.   Ouvrons ce numéro : - trois articles d’ouverture croisent deux grands fils historiques, celui du ratio studiorum relu par J-Y Calvez, et celui de la spécificité congréganiste dans l’enseignement catholique français par A. Blandin. Deux données incontournables pour élaborer et saisir dans toute sa pertinence actuelle le Projet pédagogique ignatien (J-P Lamy).   On aura aussi tout intérêt à se reporter aux articles de B. Gillibert et E. Vandermeersch très documentés sur la création des collèges, et les apports de la Loi Debré qui donne son cadre législatif à l’Enseignement catholique. (Annexe)   Peut alors se dire, comme un « Principe et fondement » le désir de revenir aux sources spirituelles de la péd...
Mots clés : Volonté de l'homme
Lire la suite
LE SABLE ET L'ARGENT
03 JUILLET 2012
    Les économistes le disent : les dépenses de cet été sont plombées par la crise ; moins de français partent en vacances.    Cependant, pour le plus grand nombre s’impose quand même la logique économique propre à l’été. Dans un budget toujours trop étroit, l’été reste le prétexte de briser l’obligation pénible de calculer au plus juste. L’argent y coule comme le sable chauffé entre les doigts. Chacun regarde par-dessus la haie de son jardin pour découvrir, comme la chèvre de monsieur Seguin, que l’herbe du voisin est plus verte, que les vacances du collègue sont plus excitantes, plus belles, et font envie. Voyage, montagne, mer, l’essence, la voiture, le camping, l’hôtel, sans compter les ‘faux frais’ qui sont de vraies dépenses, tout cela s’accumule dans un embrouillamini de besoins, ceux des proches s’ajoutant aux siens propres. Même sans regarder par-dessus la haie, les dépenses de l’été se multiplient comme des cellules cancéreuses : il faut aller plus loin, plus vite, plus longtemps que l’an passé. Logique infernale ! Car l’enfer, c’est l’enfermement, enfermement qui, en été, ne semble bienheureux que dans l&rsquo...
Mots clés : Discernement Paix Pauvreté Réalité Sagesse Spiritualité ignatienne Volonté de Dieu (volonté) Travail Volonté de l'homme
Lire la suite
FAITS ET MÉFAITS DU PERE-NOEL
21 DÉCEMBRE 2012
-
Étienne PERROT
Noël croule sous les cadeaux. À tel point qu’un commerçant de mes amis me disait l’autre jour, d’un air admiratif : « Les curés sont vraiment très forts : ils ont réussi à placer une fête religieuse juste au moment de Noël !   -   Et pourquoi pas ? lui répondis-je avec une pointe d’humour : les cadeaux, sans quoi Noël ne serait pas Noël, peuvent incarner un esprit religieux. Ici, comme dans la piété, comme dans l’art, le spirituel se cache dans la posture et non pas dans la chose. -  Quelle posture ? me demanda-t-il. - La posture, dis-je d’un ton doctoral, c’est à la fois un poste, c’est-à-dire un lieu où l’on est attendu, et une attitude.  -  Le lieu, je le vois bien, dit-il, c’est la famille, les enfants, le sapin, la crèche, les amis, le réveillon, les dépenses que l’on ne calcule pas trop, jadis, en bout de table, la place du pauvre que ma grand’mère attendait toujours le soir de Noël (en fait, il ne venait jamais, parce que personne n’avait songé à l’inviter). Mais l’attitude ? - Le vrai cadeau consiste à passer du ‘je’ au ‘tu’, puis du ‘tu’ au ‘il’.  -  Je, tu, il ? - ...
Mots clés : Ecoute Enfant Humanisme Humilité Jésus-Christ Parole d’homme Sacrement Tradition Volonté de l'homme
Lire la suite
L'EXERCICE DE L'ETAT OU L'HYBRIS DU POUVOIR
CHRISTUS N°246
-
Natalie HÉRON
Avec La Conquête de Xavier Durringer et Pater d’Alain Cavalier, sortis la même année en 2011, L’exercice de l’État de Pierre Schoeller montrait l’intérêt du cinéma français pour le politique. À la différence du premier qui pastichait le parcours de Nicolas Sarkozy et du deuxième qui interrogeait les codes du pouvoir, le film de Schoeller est une « fiction documentée » [1]. Moins film politique que film d’action en politique, « inscrit au plus près d’une réalité contemporaine sans que ce soit de l’actualité » et donc « dégagé de toute idéologie » [2], le film parvient à « incarner » le rapport à la chose politique de manière tout à fait crédible dans une intrigue où les personnages n’ont plus à conquérir le pouvoir mais à l’exercer. Il montre ainsi la politique « de l’intérieur », avec ses retentissements dans des histoires personnelles [3]. Le film, et c’est là où il est juste, ne se veut pas une dénonciation. Ni idéaliste ni caricatural, il propose une chronique, plausible et convaincante, du quotidien d’un ministre. Un quotidien fait de crises à gérer : urgences de l’actualité, liens avec...
Mots clés : Politique Volonté de l'homme Pouvoir Exercice du pouvoir
Lire la suite
UN ITINÉRAIRE DE MIGRATION INTÉRIEURE
CHRISTUS N°253
-
Nicolle CARRÉ
    Les situations de perte auxquelles nous pouvons être confrontés à tout moment sont innombrables (santé, sécurité, travail, pays…). Qu'est-ce qui fait cependant que certains vont parvenir à traverser la perte pour renaître à quelque chose, trouver la paix et le désir d'aller de l'avant, tandis que d'autres bloqueront, refuseront le changement et s'enfermeront dans une sorte de mort ? L'inconnu a le pouvoir de nous faire rêver et aussi de nous faire peur. Quitter le lieu d'où l'on vient ébranle nos références et met donc en question notre identité. La souffrance de l'émigré Où est le cœur de celui qui quitte ? Le lieu d'où nous sommes, auquel nous appartenons, n'est-il pas d'abord celui où est notre cœur ? Où est le cœur de celui qui quitte ce qui est sa vie : dans ce qui est derrière ou dans ce qui est devant ? Comment vivre le présent si cet entre-deux est arrachement au passé et incertitude de l'avenir ? N'est-ce pas alors mourir, car personne ne peut vivre sans lien. Aller vers ce qui est étranger, partir, dépasse la question des émigrés et concerne chacun de nous dans les diverses étapes de sa vie, dans les événements marquants mais aussi dans les petites choses en ce qu'elles nous délogent de nous-m&ecirc...
Mots clés : Volonté de l'homme Conscience développement personnel Epanouissement personnel
Lire la suite
POUR AMENDER ET RÉFORMER SA PROPRE VIE ET SON ÉTAT
CHRISTUS N°253
      Lorsqu’il n’y a pas lieu, pour certains, de faire élection sur des choses qui relèvent d’une élection révocable, ou qu’ils n’ont pas la volonté très prête à le faire, il est très profitable, au lieu d’une élection, de leur donner une façon et manière de faire pour amender et réformer la vie et l’état propre à chacun ; et cela, en soumettant son être de créature, sa vie et son état à la gloire et à la louange de Dieu notre Seigneur et au salut de son âme. Pour parvenir et arriver à cette fin, on doit bien considérer et ruminer, au cours des exercices et des manières de faire élection selon ce qui a été exposé, quel style et quel train de vie on doit avoir, comment on doit organiser et gouverner sa vie personnelle, familiale, professionnelle et sociale, comment on doit témoigner par la parole et par l’exemple ; et de même, pour les ressources, combien et comment répartir entre sa maison, ses engagements, les oeuvres et les dons… On ne désirera ni ne cherchera rien d’autre, en tout et pour tout qu’une plus grande louange et gloire de Dieu notre Seigneur; car chacun doit penser qu’il progressera d’autant plus en toutes choses spirituelles qu’il sortir...
Mots clés : Saint Ignace de Loyola Spiritualité ignatienne Volonté de l'homme Conscience Réalisation de soi Vie spirituelle
Lire la suite