Pouvoir

GOUVERNER
CHRISTUS N°246
-
La rédaction Christus
Face au constat de la complexité de l’action en politique, et de la pesanteur des charges qui pèsent sur les épaules des personnes en responsabilité, émerge la question de l’enracinement spirituel de ces hommes et femmes, et de leurs pratiques politiques. Certes, on serait tenté d’affirmer que le bon gouvernant est celui qui se laisse guider et mener par l’Esprit. Cependant, il faut aussi honorer la dimension du collectif dans l’action politique, et reconnaître que l’Esprit souffle également dans le « réseau des relations humaines » (V. Albanel). C’est au lieu même où tente de se bâtir un monde commun que se révèle la fragilité de nos actions, en tension entre les intérêts particuliers et le bien commun, entre pouvoir et autorité, et entre justice et équité (E. Perrot). Voilà pourquoi la politique reste un sujet qui provoque au débat et à la réflexion. Ainsi des jeunes professionnels, prêts à se mettre au service de la société, cherchent à donner du sens à leurs engagements et se réunissent au sein d’associations telles que « La politique, une bonne nouvelle » pour tenter de construire ensemble une action politique qui soit véritablement au service du bien commun (F. Delorme). Le cin&ea...
Mots clés : Politique Bien commun Pouvoir
Lire la suite
GOUVERNER EN POLITIQUE: UNE EXPÉRIENCE SPIRITUELLE AU PLURIEL
CHRISTUS N°246
-
Véronique ALBANEL
« Le spirituel est constamment couché dans le lit de camp du temporel. » Charles Péguy   N’est-il pas étrange de vouloir rapprocher le gouvernement politique, qui organise la vie des hommes au pluriel, de l’expérience spirituelle qui renvoie habituellement à la dimension intime du sujet ? Certes, la question pourrait être envisagée à partir du cheminement individuel d’un haut responsable politique, à travers l’itinéraire d’une conscience singulière, et souvent prophétique, livrée au feu de l’Esprit. La vie et l’engagement de Robert Schuman seraient ici riches d’enseignement. Mais les liens entre l’exercice du pouvoir et l’expérience spirituelle ne se déploient pas seulement dans le secret d’une conscience, quelle que puisse être la fécondité de ces liens. Les transformations radicales opérées par la globalisation et les événements survenus à Paris depuis le 7 janvier [1] dernier, nous invitent à nous ouvrir à d’autres dimensions de la vie de l’Esprit, sous peine de méconnaître que, tout comme le vent, l’Esprit « souffle où il veut ». Car nul ne sait « d’où il vient ni où il va » (Jn 3,8).   Gouverner : hier et aujourd’hui...
Mots clés : Expérience spirituelle Politique Pouvoir Démocratie Gouvernement
Lire la suite
PETIT GLOSSAIRE DE LA PRATIQUE GOUVERNEMENTALE
CHRISTUS N°246
-
Étienne PERROT
Toute autorité, individuelle ou collective (tel un Conseil des ministres), qui s’affronte à des libertés publiques, s’appelle « gouvernement ». La pratique gouvernementale est un acte cybernétique ; elle réagit aux rapports de forces par des décisions contraignantes qui s’imposent à une population sur un territoire. La pratique gouvernementale se confond malheureusement de plus en plus avec l’acte législatif chargé de créer un cadre juridique pour la vie en société. En souffre l’autorité de la loi réduite à n’être qu’un instrument de gouvernement. La pratique gouvernementale, comme toute décision, repose sur des arbitrages, c’est-à-dire sur des préférences données à certaines options (toujours porteuses d’intérêts particuliers) et sanctionnées par le sacrifice d’autres options. Cette pratique s’affronte nécessairement au réel qui remet en question les matrices de pensée, d’évaluation et d’action des gouvernants ; car tout acte politique reflète les limites de l’idéologie du gouvernant et se heurte aux contradictions de la vie en société. C’est la raison pour laquelle l’exemple des politiques passées est un peigne pour chauve, et qui...
Mots clés : Politique Bien commun Pouvoir Gouvernement Autorité Arbitrage
Lire la suite
LA POLITIQUE, UNE BONNE NOUVELLE
CHRISTUS N°246
-
Franck DELORME
  Les jeunes professionnels de l’association « La politique, une bonne nouvelle » [1] donnent à la question politique une place de choix. Les sessions qu’ils vivent durant une semaine en été sont un temps privilégié pour se former, échanger, relire, réinterroger leurs propres convictions, sachant qu’ils arrivent d’horizons culturels, sociaux et politiques différents. La question politique se fait plus personnelle, elle cherche à trouver du sens et à faire le lien avec les valeurs de la doctrine sociale de l’Église. Une manière de s’approprier les mots du concile Vatican II dans sa constitution pastorale L’Église dans le monde de ce temps : « Tous les chrétiens doivent prendre conscience du rôle particulier et propre qui leur échoit dans la communauté politique. [2] » Cette association crée une occasion de débat qui aide chacun à réfléchir à son engagement concret au service de la société. Depuis une trentaine d’année, et dans une tout autre dynamique, la session-retraite « Penboc’h jeunes professionnels » [3] propose à des jeunes actifs de relire leur parcours personnel et de prendre la mesure de leur engagement social et ecclésial, de visiter les fondements de leurs convictions af...
Mots clés : Politique Pouvoir Gouvernement Engagement Responsabilité
Lire la suite
L'EXERCICE DE L'ETAT OU L'HYBRIS DU POUVOIR
CHRISTUS N°246
-
Natalie HÉRON
Avec La Conquête de Xavier Durringer et Pater d’Alain Cavalier, sortis la même année en 2011, L’exercice de l’État de Pierre Schoeller montrait l’intérêt du cinéma français pour le politique. À la différence du premier qui pastichait le parcours de Nicolas Sarkozy et du deuxième qui interrogeait les codes du pouvoir, le film de Schoeller est une « fiction documentée » [1]. Moins film politique que film d’action en politique, « inscrit au plus près d’une réalité contemporaine sans que ce soit de l’actualité » et donc « dégagé de toute idéologie » [2], le film parvient à « incarner » le rapport à la chose politique de manière tout à fait crédible dans une intrigue où les personnages n’ont plus à conquérir le pouvoir mais à l’exercer. Il montre ainsi la politique « de l’intérieur », avec ses retentissements dans des histoires personnelles [3]. Le film, et c’est là où il est juste, ne se veut pas une dénonciation. Ni idéaliste ni caricatural, il propose une chronique, plausible et convaincante, du quotidien d’un ministre. Un quotidien fait de crises à gérer : urgences de l’actualité, liens avec...
Mots clés : Politique Volonté de l'homme Pouvoir Exercice du pouvoir
Lire la suite
L’HUMOUR DES SAGES
CHRISTUS N°250HS
-
Pierre MOLINIE
Les Pères de l’Église sont-ils de tristes sires ? Leurs icônes pourraient donner cette impression, elles qui les représentent comme de graves évêques à la barbe blanche ou comme des moines aux joues creusées par le jeûne. Les historiens modernes1 ont même cru identifier chez eux une peur à l’égard du rire, ce phénomène incontrôlable qui mettrait en danger la sacro-sainte maîtrise de soi, c’est-à-dire la domination rigoureuse de l’âme sur le corps. Le rire, comme le sexe, révélerait que la vie échappe toujours à la loi, la spontanéité à la règle, et le monde à l’Église… Eh bien, non ! Les Pères ne font du rire ni quelque chose de diabolique, ni le fruit du péché originel. Si leurs expressions nous choquent, replaçons-les dans leur contexte, et voyons à qui ils s’adressent : à des moines ou à des laïcs soucieux de comprendre la parole de Dieu, à des chrétiens désireux de progresser dans un mode de vie « évangélique » ou « angélique ». Que cherchent les Pères ? Le « salut » de leurs auditeurs. Pour cela, ils dessinent non pas un portrait de la vie chr&eac...
Mots clés : Bible Eglise Prêtre Pouvoir Gouvernement Rire
Lire la suite
L'HUMOUR DES SAGES
CHRISTUS N°251
-
Pierre MOLINIE
Les Pères de l’Église sont-ils de tristes sires ? Leurs icônes pourraient donner cette impression, elles qui les représentent comme de graves évêques à la barbe blanche ou comme des moines aux joues creusées par le jeûne. Les historiens modernes 1 ont même cru identifier chez eux une peur à l’égard du rire, ce phénomène incontrôlable qui mettrait en danger la sacro-sainte maîtrise de soi, c’est-à-dire la domination rigoureuse de l’âme sur le corps. Le rire, comme le sexe, révélerait que la vie échappe toujours à la loi, la spontanéité à la règle, et le monde à l’Église… Eh bien, non ! Les Pères ne font du rire ni quelque chose de diabolique, ni le fruit du péché originel. Si leurs expressions nous choquent, replaçons-les dans leur contexte, et voyons à qui ils s’adressent : à des moines ou à des laïcs soucieux de comprendre la parole de Dieu, à des chrétiens désireux de progresser dans un mode de vie « évangélique » ou « angélique ». Que cherchent les Pères ? Le « salut » de leurs auditeurs. Pour cela, ils dessinent non pas un portrait de la vie chr&...
Mots clés : Bible Eglise Prêtre Pouvoir Gouvernement Rire
Lire la suite