Fraternité

"SUIS-JE À LA PLACE DE DIEU?" (GN 50,19)
CHRISTUS N°246
-
Jean-Louis Ska
« Suis-je à la place de Dieu ? » est la question que Joseph pose à ses frères qui, après la mort de leur père, viennent invoquer sa clémence, en se prosternant devant lui et se déclarant ses esclaves (Gn 50,15-18). La situation est critique puisque les frères craignent que Joseph se venge d’eux, à présent que leur père n’est plus là pour garantir une paix relative entre les divers membres de la famille. « Nous sommes tes esclaves » (Gn 50,18 [1]) fait certainement écho, en fin de parcours, aux rêves de Joseph qui avaient été une des premières causes du conflit (Gn 37,5-11 : les gerbes des frères se prosternent devant la gerbe de Joseph ; le soleil, la lune et onze étoiles se prosternent devant Joseph). Le père et les frères avaient immédiatement compris le sens de ces rêves : « Vas-tu régner sur nous en roi ou vas-tu nous dominer en maître ? » (37,8) ou encore : « Quel rêve as-tu fait là ? Allons-nous avoir, moi, ta mère et tes frères, à nous prosterner à terre devant toi ? » (37,10). Or, les frères viennent une dernière fois se prosterner devant Joseph pour implorer son pardon et s’offrent à devenir esclaves de leur frère en 50,18. La fin du récit reprend don...
Mots clés : Gloire Fraternité Egalité Royauté Sagesse
Lire la suite
PAR UN APRÈS-MIDI D'HIVER, LE 11 JANVIER...
CHRISTUS N°246
-
Marie-Bernard Chicaud
Après les événements du début de l’année 2015, constatant qu’une polémique naissait dans certains milieux catholiques, l’auteure de ce texte a spontanément envoyé ses réflexions à la rédaction de la revue, « comme une bouteille à la mer », souhaitant faire entendre une autre voix, sa « petite » voix. En effet, en allant défiler le 11 janvier, elle a senti que, très ponctuellement, quelque chose s’était joué entre humains, quelque chose de difficile à saisir mais qui a fait sens bien au-delà des polémiques. Prier pour la paix est une urgence, nous le sentons tous. Pourtant, je rencontre certains jeunes qui veulent partir se battre pour le Christ. Jésus proclame que les artisans de paix sont bienheureux. Ils sont fils de Dieu. Comment être artisans de paix aujourd’hui ? Nous voici travaillés par des questions compliquées et profondes, des questions éternelles, dont nous semblions, en Occident pour le moins, avoir oublié l’urgence. Pourtant, les événements qui bouleversent le monde depuis des années s’imposent aujourd’hui en France, de manière aiguë. Nous nous voulons artisans de paix et pourtant la bonne volonté, l’intention de faire le bien suscitent aujourd’hui des conflit...
Mots clés : Psychologie Fraternité Témoignage Terrorisme Attentats
Lire la suite
LE RESPECT
CHRISTUS N°250
-
Remi de Maindreville
Le mot respect claque comme un coup de fouet. Rappel d’un autre âge où marquer le corps, pensait-on, forgeait l’esprit et le caractère et inculquait le respect ? Ou simplement, signe sonore d’une grandeur qui s’impose et ne se discute pas ? Mais il évoque aussi la réalité tragique de toute époque, quand les claquements d’armes et de bottes invoquent le manque de respect pour faire de celui-ci la raison mensongère de massacres arbitraires. Au centre de la vie des sociétés, le respect trace en chacun une limite infranchissable, sacrée et pourtant fragile, qui permet de se sentir considéré et de vivre en sécurité, mais aussi de le vouloir pour autrui.   Limite morale qui donne de traiter chacun comme soi-même, le respect est aussi un commencement, le seuil de la relation. Il rend possibles les échanges où se constitue le « vivre ensemble » et où se prévient la violence. Le respect s’exerce jusque dans le combat contre l’oubli et le mépris. Il est mémoire d’une rencontre décisive. Le chrétien l’espère et en vit, il le nomme Jésus-Christ.   Mémoire de l’autre et limite sacrée Une injonction sociale Le respect est une réalité complexe car, à l’inverse de l’attirance e...
Mots clés : Foi Fraternité Respect Relation
Lire la suite
CE QUI CIRCULE ENTRE NOUS
CHRISTUS N°250
-
Guilhem CAUSSE
Voici quelques années, devant parler du respect à une classe d’élèves en troisième professionnelle, je leur ai proposé de jouer des saynètes de la vie quotidienne : « j’arrive en même temps que quelqu’un devant une porte », « je vois quelqu’un jeter un papier dans la rue », etc. La même scène était jouée plusieurs fois, donnant lieu à une diversité étonnante de propositions. Le reste de la classe observait, puis chacun pouvait réagir. À la fin, nous avons cherché à rassembler l’expérience en une phrase. La première qui a surgi est : « le respect, c’est me faire respecter ». Au fil des débats, une autre a peu à peu émergé, et c’est sur celle-ci que nous avons fini par nous entendre : « le respect, c’est se parler ». Ces deux définitions illustrent bien le mouvement qu’est le respect : il circule entre moi et l’autre par la parole. À l’inverse, l’absence de parole est souvent signe d’irrespect. Le respect, en effet, est comme une pièce à double face. D’une part, il est une demande : si la demande n’est pas entendue ou si elle ne sait pas se dire, elle peut se durcir en exigence...
Mots clés : Bien commun Fraternité Respect Relation
Lire la suite
ETHIQUE DES RELATIONS HUMAINES
CHRISTUS N°250
-
Gilles LE CARDINAL
En spécialiste des Sciences de l’information et de la communication, Gilles Le Cardinal apporte l’éclairage utile des théories de la communication sur le respect indispensable à toute vie en société et parfois mis à mal par un appel sans discernement à la liberté d’expression.   La liberté, première des valeurs françaises, est une des composantes de la trilogie républicaine : Liberté, Égalité, Fraternité. Cet article voudrait revisiter la plus importante de ses déclinaisons, la liberté d’expression, à l’aune de notre spécialité, les Sciences de l’information et de la communication. Nos travaux à l’Université de Compiègne ont porté sur la recherche des processus cachés de la communication, et des méthodes susceptibles de construire le vivre ensemble et la coopération durable. Les processus de la communication sont, en effet, plus complexes qu’on ne le pense et méritent d’être explicités pour en comprendre les enjeux et les pièges. La confiance nous est apparue comme le facteur clé permettant d’atteindre ces objectifs. C’est une éthique des relations humaines qui s’est alors imposée à nous, où respect, légitimité, loyaut...
Mots clés : Foi Fraternité Respect Relation
Lire la suite
JÉSUS OU L'INFINI RESPECT DE DIEU
CHRISTUS N°250
-
Roselyne DUPONT-ROC
 « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… » ! L’exhortation domine le don de la Loi dans le Deutéronome et résonne tout au long de la tradition juive. La foi chrétienne lui répond dans la première lettre de Jean : « Dieu est amour », en écho au commandement nouveau de Jésus : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». Vertu théologale, la première, l’amour nous fascine ; nous avons répété, un peu perplexes, le commandement de l’amour : « Aimez vos ennemis »[1]. Mais qui saura le vivre ? Peut-être faut-il d’abord tenter de l’aborder autrement, sous un aspect plus modeste, plus audible certainement pour nos contemporains. La notion de respect ici proposée retient toute l’attention du lecteur de la Bible.     La crainte de Dieu   Y a-t-il des mots dans la Bible pour exprimer le respect, comme relation entre les hommes et Dieu, mais aussi comme relation des hommes entre eux ? Ce n’est pas évident, et l’expression qui éclairerait peut-être le plus notre recherche pourrait bien être celle de la « crainte de Dieu »[2]. Elle court de l’un à l’autre Testament, dans une certaine ambivalence,...
Mots clés : Dieu Foi Fraternité Respect
Lire la suite
« VOUS ÊTES LE TEMPLE DE DIEU » (1 CO 3, 16)
CHRISTUS N°250
-
Christophe Roucou
Au début de l’histoire biblique, quel est le lieu de Dieu ? La réponse est simple car Dieu n’est pas situé dans un lieu précis, il n’est pas le Dieu de tel ou tel sanctuaire. Dieu se rend présent à l’homme par Sa Parole : « Quitte ton pays et va vers le pays que je t’indiquerai » dit-Il à Abram (Gn 12,1). Quand Dieu se révèle à Moïse, c’est à nouveau par une Voix qui émane d’un buisson ardent ; c’est là qu’Il révèle son nom « Je Suis celui qui Suis » (Ex 3,14). La rencontre du Dieu de la Bible avec les patriarches peut se vivre aussi de nuit ; ainsi Jacob, après le combat d’une nuit contre l’Inconnu, nomme ce lieu Penuel car, dit-il, « J’ai vu Dieu face à face et j’ai eu la vie sauve. » (Gn 33,31)  Dieu a entendu la misère de son peuple et le libère de la main de Pharaon, Il l’accompagne ensuite pendant les quarante ans de sa marche dans le désert sous la forme d’une colonne de nuée : Dieu nomade se déplace avec son peuple nomade (Gn 40,38). Au cours de cet Exode, Dieu, certes, rencontre Moïse mais c’est dans la tente de rencontre, lieu fragile, précaire (Gn 33,7). Lorsque les tables de l’Alliance sont grav&ea...
Mots clés : Foi Fraternité Bienfaits Bonté Respect Relation
Lire la suite
UN COMBAT SPIRITUEL
CHRISTUS N°250
-
Sylvie Robert
 Dans la littérature spirituelle, il arrive souvent que le terme « respect » garde sa proximité linguistique avec la « révérence », ce geste corporel qui fait s’incliner devant un autre. Derrière l’élégance qu’évoque cette « révérence », derrière la douceur bienfaisante d’une relation où l’on se sent soi-même respecté, comme derrière l’aisance de toute danse, se cache un combat… Le respect, n’est-ce pas en effet le résultat d’un chemin, l’enjeu, en définitive, de tout combat spirituel, le fruit d’un combat propre, pour lequel le discernement est fort utile ?     De la crainte au respect, un chemin…     « Car vous commencerez par le respect… »[1], écrivait naguère Maurice Bellet en une très belle relecture du Décalogue ; Ignace de Loyola inscrit le respect au porche de ses Exercices spirituels : « L’homme est créé pour louer, respecter, servir Dieu son Créateur.»[2]  Est-il cependant si sûr que l’on puisse commencer par le respect ? La tradition spirituelle a vu le premier pas d’un chemin spirituel dans la « crainte de Dieu »,...
Mots clés : Foi Fraternité Respect Relation
Lire la suite
A L'ÉPREUVE DU DIALOGUE INTERRELIGIEUX
CHRISTUS N°250
-
Geneviève Comeau
Le respect, cela semble aller de soi dans les religions. Le « Principe et Fondement » des Exercices Spirituels d’Ignace de Loyola ne commence-t-il pas par : « L’homme est créé pour louer, respecter et servir Dieu notre Seigneur… » ? Et en islam, le respect de Dieu tient une très grande place ; car les musulmans ont une conscience très aiguë de la transcendance divine. Mais du respect de qui parle-t-on ? Respect de Dieu, d’accord. Qu’en est-il du respect de l’être humain ? Dans la foi chrétienne les deux commandements de l’amour sont semblables : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu » et « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Peut-on dire autant pour le respect ? Respecter Dieu implique sans doute de respecter l’être humain ; il semble, en première approximation, que les monothéismes s’accordent là-dessus. Cependant, est-ce bien la réalité de ce qui est vécu ? Et de quel être humain parle-t-on ? De celui qui a la même religion que moi, ou, dans une perspective universelle, de toute personne ? Nous commencerons par réfléchir à nos manières de traiter l’autre, pour discerner peu à peu ce qu’elles r&e...
Mots clés : Foi Bien commun Fraternité Respect Relation
Lire la suite
L'ESPACE DES RELATIONS QUOTIDIENNES
CHRISTUS N°250
-
Philippe Haddad Dominique FONLUPT
 Christus a réuni une table ronde avec la journaliste Dominique Fonlupt et le rabbin Philippe Haddad afin de parler de la question du respect dans une perspective de dialogue interreligieux dans lequel tous deux sont engagés.   Christus : Pouvez-vous dire en quoi la question du respect, qui anime notre dossier, vous concerne. Dominique FONLUPT : Ce qui me relie au thème de ce numéro est une expérience personnelle. Quand j’ai annoncé, il y a 25 ans, que j’allais épouser un musulman pratiquant, mes parents et mes amis proches ont été pris de panique et ont affirmé que je commettais l’erreur de ma vie. Pourtant, j’étais sûre de ce choix, sûre d’aimer cet homme. On commençait à voir monter un islam politique, qui apparaissait comme agressif. La révolution iranienne n’avait pas 10 ans, l’affaire des Versets sataniques et les débats autour du voile islamique à l’école étaient dans toutes les têtes. C’est la violence de la réaction de mes proches à l’annonce de notre projet de mariage qui nous a vraiment fait prendre conscience que nous étions un couple particulier. Pour ma part, j’ai dû chercher à éclaircir par des rencontres et des lectures la contradiction entre l’image que donnait l’isla...
Mots clés : Foi Fraternité Respect Relation
Lire la suite
SOLIDARITÉ
22 MARS 2016
-
La rédaction Christus
« L’esprit de paix donne le courage, la patience et la ténacité de sauver et relancer la parole, partout où l’arrogance, le calcul ou le découragement menacent de l’engloutir ou de la pervertir. Ainsi fait Jésus avec  les pharisiens, les puissants, le soldat qui le frappe, les ennemis à qui il ne cesse d’offrir sa présence pour dialoguer…  L’esprit de sagesse fait prendre en compte toute la réalité pour y discerner l’obéissance amoureuse à l’Esprit de Dieu. Celui-ci encourage l’audace d’affronter les évènements les plus cruels en nourrissant l’intelligence pour le faire au mieux. Bien loin de cela, la soumission, la démission face à une fatalité qui sidère, paralyse et conduit à la mort individuelle et collective ! »
Mots clés : Amitié Communion Courage Miséricorde Paix Prière Esprit-Saint Fraternité Sagesse Attentats Solidarité
Lire la suite
FRANÇOIS D’ASSISE, NOTRE FRÈRE...
CHRISTUS N°250HS
-
Marc LEBOUCHER
« Ami et frère de toutes les créatures et de toute la création, il a répandu tant de sollicitude, de compréhension fraternelle à tous, de charité au sens le plus élevé, c’est-à-dire d’amour, que l’histoire lui a donné comme en échange une même sympathie et admiration affectueuse et générale. Tous ceux qui ont parlé de lui, écrit sur lui – catholiques, protestants, non-chrétiens, incroyants – ont été touchés et souvent fascinés par son charme.1 »Qui parle ainsi de François d’Assise?? Un pape, un religieux, un théologien?? Non, le grand historien du Moyen Âge Jacques Le Goff, qui ne faisait pourtant pas profession de foi catholique.À l’heure où l’on évoque le discrédit culturel du christianisme, son manque d’attrait face à d’autres traditions plus séduisantes, comme le bouddhisme, ou mieux identifiées, comme l’islam, la figure chrétienne de François résiste, étonnamment bien, aux yeux de nos contemporains. Au-delà des cercles confessionnels, des sphères d’influence de l’Église, le visage du Poverello continue d’intéresser et d’attirer. Il n’est que de scruter l’actualité éditoriale pour s’en rendre compte?: après les succès déjà anciens du Frère François de Julien Green, du livre Le Très-Bas de Christian Bobin ou de Sagesse d’un pauvre d’Éloi Leclerc, ce sont, tout récemment, les livres Assise, une rencontre inattendue de François Cheng, Saint François d’Assise de Virgil Tanase, Le passe-murailles de Michel Sauquet qui rencontrent les faveurs du public. À cela, on peut ajout...
Mots clés : Fraternité
Lire la suite