Bonté

UNE ÉGLISE PRÉDESTINÉE À LA BIENVEILLANCE
CHRISTUS N°249
-
Robert Scholtus
Trop de concepts ambigus, fussent-ils brevetés par les autorités, trop de mots baudruches gonflés aux bons sentiments alimentent les discours politiques et religieux pour qu’on n’en vienne pas à se méfier d’un recours désinvolte au si beau vocable de « bienveillance ». Plutôt que de le transformer en mantra ou d’en faire un mot d’ordre purement rhétorique, mieux vaudrait commencer par le soumettre à un examen critique d’autant plus nécessaire qu’on s’imagine le plus souvent que la bienveillance congédie l’esprit critique alors qu’on reconnaît à la critique la capacité d’être bienveillante. Bienveillante, elle l’est à l’égard de la bienveillance elle-même, en lui restituant son sens premier, en reconnaissant son ambition de vouloir du bien à autrui, quand le langage ordinaire la cantonne quelque part entre tolérance et indifférence, la réduisant à une forme d’indulgence débonnaire et paresseuse. Cette bienveillance « faible » n’est autre que le produit de l’individualisme contemporain et du relativisme ambiant, célébrés complaisamment par les uns et dénoncés violemment par les autres dans un ressassement permanent. Mais aucune théorie sociologique, aucun...
Mots clés : Humilité Bonheur Bienveillance Bonté
Lire la suite
« VOUS ÊTES LE TEMPLE DE DIEU » (1 CO 3, 16)
CHRISTUS N°250
-
Christophe Roucou
Au début de l’histoire biblique, quel est le lieu de Dieu ? La réponse est simple car Dieu n’est pas situé dans un lieu précis, il n’est pas le Dieu de tel ou tel sanctuaire. Dieu se rend présent à l’homme par Sa Parole : « Quitte ton pays et va vers le pays que je t’indiquerai » dit-Il à Abram (Gn 12,1). Quand Dieu se révèle à Moïse, c’est à nouveau par une Voix qui émane d’un buisson ardent ; c’est là qu’Il révèle son nom « Je Suis celui qui Suis » (Ex 3,14). La rencontre du Dieu de la Bible avec les patriarches peut se vivre aussi de nuit ; ainsi Jacob, après le combat d’une nuit contre l’Inconnu, nomme ce lieu Penuel car, dit-il, « J’ai vu Dieu face à face et j’ai eu la vie sauve. » (Gn 33,31)  Dieu a entendu la misère de son peuple et le libère de la main de Pharaon, Il l’accompagne ensuite pendant les quarante ans de sa marche dans le désert sous la forme d’une colonne de nuée : Dieu nomade se déplace avec son peuple nomade (Gn 40,38). Au cours de cet Exode, Dieu, certes, rencontre Moïse mais c’est dans la tente de rencontre, lieu fragile, précaire (Gn 33,7). Lorsque les tables de l’Alliance sont grav&ea...
Mots clés : Foi Fraternité Bienfaits Bonté Respect Relation
Lire la suite