Bien-être

VERS UNE VIE ACCOMPLIE
CHRISTUS N°245
-
Christophe Duval-Arnould
Vivre mieux ! Ne plus subir sa vie ! Se prendre en main pour oser davantage être soi, trouver plus d’harmonie avec autrui, déployer au mieux son action ! Bien des adultes de notre temps entreprennent des démarches personnelles avec ce vœu de réalisation de soi. Ils le font à la suite d’une prise de conscience d’une difficulté relationnelle ou d’un état de stress ou d’insatisfaction, ou encore à la suite d’un problème au travail, d’une rupture professionnelle ou affective ou d’une maladie. Certains, ayant identifié une difficulté précise, veulent l’aborder de front et la traiter. Pour d’autres, il s’agit simplement de se recentrer, de se retrouver, d’« être soi » : ils veulent rencontrer leur fond propre et faire le point avec leurs valeurs, ils souhaitent être plus conscients d’eux-mêmes et plus solides pour retourner dans le grand jeu des relations humaines. Un élan intérieur pousse ces personnes, conscientes d’un inachèvement de leur vie, à travailler sur elles-mêmes. Elles le font avec le pragmatisme de notre époque technique. Les premiers pas qui forment leurs chemins se font souvent à la faveur d’une rencontre ou d’une lecture qui aura permis à leurs attentes, j...
Mots clés : développement personnel Bien-être Réussite personnelle
Lire la suite
LES PROMESSES DU DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
CHRISTUS N°245
-
Elodie MAUROT
Un signe ne trompe pas pour mesurer le succès du développement personnel. Dans les secteurs de l’édition et de la librairie, bousculés par la crise de la lecture et la crise économique, un rayon échappe à la morosité : le développement personnel. Alors que les ventes en sciences humaines et en philosophie se sont effondrées ces vingt dernières années, les étagères traitant du développement personnel se sont étoffées, drainant un public de plus en plus nombreux et varié. S’y côtoient nombre de best-sellers, comme les ouvrages de Guy Corneau, Laurent Gounelle ou Thomas d’Ansembourg, dont le livre Cessez d’être gentil, soyez vrai s’est vendu à plus de… 500 000 exemplaires ! L’objet de cet article sera d’essayer de présenter cette galaxie aux planètes multiples et aux influences diverses. Peut-on distinguer de grands courants, des « manières de faire » et une pédagogie propre au développement personnel ? Quelle vision de l’homme véhicule-t-il ? Notons pour commencer que l’expression « développement personnel » n’est pas une « appellation d’origine contrôlée ». Pas de fondateur, ni d’instances, ni d&rsquo...
Mots clés : Psychologie Confiance développement personnel Bien-être Réussite personnelle Connaissance de soi
Lire la suite
UNE AFFAIRE PERSONNELLE ?
CHRISTUS N°245
-
Anne Mortureux
Pas un jour ne passe sans qu’un slogan attire notre attention, depuis un écran, un mur d’abribus ou un couloir de métro : « Tu le vaux bien ! », « Apprenez à vous affirmer », « Les meilleurs coaches sont ici… » Ou encore l’amie, le collègue ou le voisin vous affirme avoir enfin trouvé la méthode qui permet de gérer les difficultés avec son ado, son voisin, son collègue, son chien… ou son chef. Aujourd’hui, pour faire face à nos difficultés personnelles, pour préparer un changement professionnel, pour vivre mieux, plus efficacement, plus sereinement, il existe une foison de stages, de coaches, de tests, de méthodes et d’outils regroupés sous le vocable de « développement personnel ». Chacun est appelé à donner le meilleur de lui-même, à chercher à réaliser ses rêves, ou du moins ce qu’il porte en lui de possible. Et cela se fait simplement : il suffit de mieux se connaître pour repérer ses propres ressources, acquérir ce qu’il faut de connaissance pour gagner en savoir-être, et ainsi devenir un bon époux, un copain attentif, un collègue bienveillant et efficace. Là est le chemin de la réalisation de so...
Mots clés : développement personnel Bien-être Connaissance de soi Réalisation de soi Bonheur Epanouissement personnel
Lire la suite
CE QUI SE JOUE DANS LE SPORT
CHRISTUS N°247
-
Alain Cugno
  Le sport constitue sans nul doute l’une des catégories anthropologiques les plus fondamentales qu’il convient de placer au côté de l’art, de la religion, de l’exercice du pouvoir ou encore de la magie et de la guerre, alors même (et sûrement parce) qu’il est tenu dans le même mouvement pour privé de sérieux et capable de déclencher les passions les plus âpres ; admirable, noble et d’une vulgarité à couper le souffle ; aussi profondément inscrit dans la vie universitaire anglo-saxonne qu’absent et méprisé dans la nôtre ; sain et rien n’est plus malsain (vous avez vu la tête d’un sportif de haut niveau ? Il fait en général dix ans de plus que son âge)… On n’en finirait pas d’enchaîner les contrastes de ce genre, et ce sont probablement eux qui masquent l’essentiel : en lui se joue quelque chose de spécifique dont rien d’autre que lui-même ne peut assurer la fonction – mais cette fonction, quelle est-elle ? Pourquoi toutes les sociétés connaissent-elles, sous une forme ou sous une autre, quelque chose qui ressemble au sport ? Qu’est-ce qui se trouve engagé là ? La voie d’entrée la plus évidente (presque trop évidente) est sa parenté avec la guerre, comme en t&ea...
Mots clés : Foi Vérité développement personnel Bien-être Connaissance de soi Sport Dépassement de soi
Lire la suite
VOULOIR LA BIENVEILLANCE
CHRISTUS N°249
-
La rédaction Christus
Vouloir du bien à l’autre n’est pas naturel, surtout quand la violence et la peur habitent nos relations et font partie de nos vies. C’est pourtant une bienveillance désarmée et désarmante que Jésus-Christ est venu porter dans notre chair et offrir à tous, ennemis et centurion compris, dans sa mort injuste sur la croix. Signe, dès lors, de résurrection, de pardon, de paix promise et possible. La bienveillance est une dimension efficace de la bonté qui doit se déployer dans toutes les fibres de notre existence. Il faut pour cela écouter l’appel à être bienveillants en pensée, en paroles, par action et sans omission…(S. Germain). Nous devons cependant nous prémunir d’une façon de prendre soin de l’autre qui serait en fait une manière déguisée de nier son existence. La littérature abonde en histoires illustrant les dérives possibles de ce narcissisme caché sous les traits de la bonté. Elle nous montre cependant aussi des figures exemplaires de bienveillance, de celles qui élèvent (N. Jeammet).  Ces exemples concrets d’une bienveillance, pour le meilleur ou pour le pire, rappellent à la nécessité de préciser de quoi nous parlons. Il s’agit d’une vertu à éduquer en soi, pour l’orienter v&e...
Mots clés : Amour Bien-être Bonheur Bienveillance
Lire la suite
TOUT COMMENCE AUJOURD'HUI
CHRISTUS N°249
-
Sylvie GERMAIN
La bienveillance : un vocable à la sonorité fluide évoquant un bruissement d’eau, un discret chatoiement ; un mot que l’on n’utilise et n’entend prononcer pourtant que rarement, comme s’il était un peu suranné, voire saugrenu, que l’on avait perdu de vue sa signification, et surtout que l’on mésestimait sa valeur, méconnaissait son efficience. Depuis quelques années cependant, des auteurs se sont penchés sur cette disposition à témoigner aux autres de la bonté, de l’obligeance, à traiter toute personne, proche ou non, avec respect ; ainsi le moine bouddhiste et écrivain Matthieu Ricard, la théologienne Lytta Basset, le philosophe Michel Terestchenko, parmi d’autres. Deux millénaires et demi auparavant, Lao Tseu soulignait déjà la force salutaire et féconde de la bienveillance, apte à « arrêter le mal avant qu’il n’existe, calmer le désordre avant qu’il n’éclate. »    Une attention irriguée de sollicitude La bienveillance : le mot est formé sur le participe présent ancien du verbe vouloir – voillant, veillant – dérivé du latin bene volens : « qui veut du bien, favorable à ». Tout verbe exprime une énergie, qu’elle soit d’act...
Mots clés : Bien-être Bonheur Bienveillance Sollicitude Solidarité
Lire la suite
QUELLE BIENVEILLANCE ?
CHRISTUS N°249
-
Nicole Jeammet
« Traiter tous les hommes avec la même bienveillance et prodiguer indistinctement sa bonté peut tout aussi bien témoigner d’un profond mépris des hommes que d’un amour sincère à leur égard. » Rémy de Gourmont, Pensées inédites.     Le Petit Robert donne de la bienveillance cette définition : « sentiment par lequel on veut du bien à quelqu’un ». Mais cette définition de « vouloir du bien à quelqu’un » garde une certaine ambiguïté car elle ne précise ni pourquoi je veux ainsi du bien à celui que je rencontre – ni surtout quel bien je lui veux. Est-ce mon « bien » que j’impose à l’autre afin, par exemple, de me prouver à moi-même que je suis bon et généreux ? Ou ai-je suffisamment d’estime de moi-même pour ne pas être obligé d’utiliser l’autre comme un miroir à mes besoins de réassurance, l’enfermant dans ce que, moi, je décide être « bien » pour lui ? Écoutons ce qu’écrit Emmanuel Levinas : « Est violente toute action où l’on agit comme si on était seul à agir ; comme si le reste de l’univers n’était là que pour recevoir l’action. Est violente p...
Mots clés : Affectivité Amour Service Bien commun Bien-être Bienveillance Accueil
Lire la suite
L'ÉTRANGER ET LE PROSCRIT
CHRISTUS N°249
-
Sylvie de Vulpillières
Comme l’indique l’étymologie, « bienveillance » signifie « vouloir du bien ». Toutefois, comment parler de cette « volonté de faire du bien » en évitant de l’associer à la complaisance ou à la gentillesse qui pourrait se rapprocher de la mollesse ? Grâce aux exemples qu’elle donne, la Bible peut nous aider à comprendre que la bienveillance est un regard vivifiant, un acte de miséricorde, mais aussi une révélation, une exigence. Mais de quelle manière aborder les textes bibliques qui en parlent ? Deux méthodes sont possibles. L’une part des textes où le mot bienveillance apparaît : si ce mot n’existe pas tel quel en hébreu [1], plusieurs vocables grecs s’en approchent [2]. Il est également possible de partir des textes où la bienveillance est mise en oeuvre et décrite selon ce que nous entendons aujourd’hui par bienveillance, laquelle consiste à « vouloir du bien » à l’autre. Nous utiliserons plutôt cette deuxième façon de procéder, tout en relevant quelques textes du Nouveau Testament dans lesquels le mot grec apparaît. Dans la Bible, dès les premiers versets, c’est d’abord Dieu qui est bienveillant. Il nous est montré regardant ce qu’il crée comme ét...
Mots clés : Bien commun Bien-être Bonheur Bienveillance Bienfaits
Lire la suite
UN TRAVAIL DE L'ESPRIT
CHRISTUS N°249
-
Anne Fumex
Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, ce titre récent d’une série de nouvelles peut exprimer ce qui habite le désir profond et caché de beaucoup de personnes, et particulièrement de celle ou de celui qui décide de partir à la rencontre de Dieu. La voie de la spiritualité chez Ignace de Loyola s’enracine dans l’expérience personnelle d’une relation avec Dieu. C’est ce à quoi conduit la démarche connue sous le terme d’Exercices spirituels. La condition première de celle-ci est que les exercices se donnent et se reçoivent dans un dialogue, lui-même sous-tendu par un corpus de propositions, d’annotations, d’éléments qui vont régler et entraîner le discernement de la liberté.   Dans le livret Lorsque l’on ouvre le livret, vingt annotations précèdent le titre : « Exercices Spirituels pour se vaincre soi-même et ordonner sa vie, sans se décider par aucun attachement qui soit désordonné. » Suit alors ce qui occupe notre propos ici : l’indication n°22 du présupposé favorable, qui achève d’une certaine manière la panoplie des moyens mis à disposition de l’accompagnateur pour conduire l’expérience. Le présupposé se situe juste apr&...
Mots clés : Accompagnement Amour Discernement Esprit Bien-être Bonheur Bienveillance
Lire la suite