Amitié

MATTEO RICCI S.J. (1550-1610)
CHRISTUS N°225
-
Benoît Vermander
L’anniversaire des 400 ans de la mort de Matteo Ricci, intervenue le 11 mai 1610, est marqué par un grand nombre de célébrations : colloques internationaux à Rome, Paris, Pékin, Shanghai et Taipei, entre autres villes. On peut voir là des raisons « politiques » : Ricci est un trait d’union entre l’Europe et la Chine – et le symbole d’une réconciliation possible entre le Vatican et Pékin comme entre des communautés catholiques chinoises divisées. En même temps, le succès de « l’année Ricci » est dû à l’attrait, à la fascination même, que suscite un homme dont la destinée fut hors du commun.   Dans le dynamisme de l’humanisme dévot   Faut-il rappeler les grandes étapes de la vie de Matteo Ricci ? Né en 1550, originaire de la ville de Macerata, il entre au noviciat jésuite de Rome en 1578. Il poursuit dans cette ville des études humanistes et scientifiques. Le savoir qu’il acquiert nous semble aujourd’hui encyclopédique, caractéristique d’un « humanisme dévot », lequel fait alors pleine confiance aux capacités morales, cognitives et intellectuelles d’un homme créé à l’image de son créa­teur 1. Encyclopédique, le savoir dispens&e...
Mots clés : Amitié Dialogue interreligieux Evangélisation Humanisme Réconciliation (confession)
Lire la suite
LES INVASIONS BARBARES
CHRISTUS N°220
-
Marie Guillet
Christus : Le film québécois Les invasions barbares (2003) de Denys Arcand a remporté un vif succès, tant critique que public. Arcand, né dans les années 40, s’est d’abord taillé une réputation comme documentariste avant de se faire connaître comme cinéaste de fiction. Les invasions barbares se présente comme le second volet du Déclin de l’empire américain (1986). Dans cet entretien, nous analyserons ce film sous l’angle de la rupture, des ruptures. Le titre même du film évoque le dernier grand événement de rupture d’envergure mondiale que nous ayons connu, à savoir la destruction des Twin Towers le 11 septembre 2001. Un chercheur en sciences politiques, lors d’une émission dont on voit un extrait au début d’une scène, estime qu’en effet cet événement inaugure l’ère des « invasions barbares ». Pourquoi « barbares » ? Le politologue estime que cette attaque s’est faite de façon inattendue, tota­lement sauvage, sans raison stratégique apparente, puisqu’il ne s’agissait évidemment pas d’envahir New York. Cette invasion ressemble un peu à celle des Huns, dont le but n’était pas de s’installer en Europe mais seulement de la piller. L’une des forces du film es...
Mots clés : Affectivité Amitié Art (cinéma, peinture, sculpture) Athéisme Foi Mal Maladie Désir
Lire la suite
DE LA JUSTE DISTANCE AU PASSÉ
CHRISTUS N°219
-
Alain Thomasset
Depuis plus de vingt ans, le tournant du millénaire incitant aux bilans et aux inventaires, un grand nombre de recherches ont porté sur la mémoire, l’oubli et l’identité, donnant lieu à ce que Pierre Nora a appelé la « déferlante mémorielle » qui semble toucher le monde entier 1. Notre époque au devenir incertain et aux identités chancelantes, espère-t-elle trouver dans cette une quête mémorielle les assurances que le présent ne peut plus donner et que l’avenir menace ? Il est vrai que les mutations sociales et culturelles de la modernité, mais aussi le phénomène de la mondialisation, ont bousculé les repères identitaires et le lien au passé. Le rapport des individus aux traditions qui le précèdent ne sont plus de l’ordre d’une appartenance tranquille où le groupe (la famille, la religion, le métier, la nation…) assurait aux personnes un statut, une identité et un sens. Désormais, l’individu autonome est comme « sommé » de trouver son identité par lui-même, usant des propositions de sens à sa disposition (et, parmi elles, celles des grandes traditions religieuses ou philosophiques) pour construire son univers à l’aune de son expérience, et cela d’une manière toujours r...
Mots clés : Amitié Mémoire Travail Violence Temps
Lire la suite
L’AUTORITÉ SE REÇOIT
CHRISTUS N°218
-
Nicole Jeammet
« Tu honoreras ton père et ta mère, mais s’ils te demandent de transgresser la loi, rappelle-leur qu’eux-mêmes sont soumis à la loi. » Talmud Il y a encore une cinquantaine d’années, un consensus social existait quant au bien-fondé d’une autorité des parents ou des professeurs, et il ne venait à l’idée de personne de leur demander au nom de quoi ils se sentaient ainsi justifiés à exiger telle ou telle chose. Or, peu à peu, ce consensus a éclaté au bénéfice d’une volonté de « comprendre » les enfants, et nous sommes passés du droit parfois excessif des parents à poser des règles et des interdits à un autre excès, celui du droit des enfants à être entendus dans leurs revendications d’autonomie. Or il me semble que toute « vérité » ne vit que d’être paradoxale, et que l’oublier expose aux dangers qu’on voulait éviter.   Des parents en quête de réassurance Il n’est que d’écouter des parents venant en consultation au sujet d’enfants en difficulté pour constater combien il est devenu difficile à la plupart de poser des limites, avec un leitmotiv : « Je ne veux pas que plus tard mon enfant ait quelque chose à me reproch...
Mots clés : Amitié Bible Catholicisme Famille Humanisme Justice Liberté Paternité Pédagogie Psychologie
Lire la suite
RISQUER LA RENCONTRE
CHRISTUS N°214
-
Marie-Thérèse Abgrall
Deux mois après le 11 septembre, à la Bourse du Travail de Saint-Denis, en présence d’une foule encore sous le choc de l’événement, se rencontraient des élus du département et des représentants qualifiés des trois confessions monothéistes, dont l’évêque du lieu. On y entendit de jeunes musulmans exprimer le regret de ne pas toujours trouver en face d’eux de jeunes interlocuteurs chrétiens prêts au dialogue. Des jeunes à la fois « robustes » dans leur foi « et ouverts », comme le souhaitait déjà le P. Jean-Mohammed Abd-El Jalil. Ce souci, l’enseignement catholique comme les aumôneries de l’enseignement public le portent aujourd’hui avec d’autres 1. Les obstacles ne manquent pas : aux portes de l’école viennent battre toutes les violences du monde comme autant de vagues menaçantes. Les mouvements qui traversent nos sociétés traversent aussi ses salles de classes et ses cours de récréation. Non encore assurés de leur identité propre et de leur foi, pris dans un réseau d’influences plus ou moins contradictoires, des êtres jeunes, « exposés à tous vents de doctrines », sont fragiles. Mais si toute école, selon le mot de Marguerite Léna, est bien « un haut lieu d...
Mots clés : Amitié Dialogue interreligieux Parole d’homme Pédagogie Religions Vérité
Lire la suite
DE L’ACCÈS À DIEU
CHRISTUS N°214
-
François EUVÉ Gérard Bailhache Paul Legavre Pascal Sevez Alain Thomasset
Toute spiritualité chrétienne offre des expressions, des formules, des sentences à partager, qui permettent de signifier une façon particulière d’entendre l’Évangile et de suivre le Christ. Il en va ainsi des expressions ignatiennes. Quand elles sont investies du désir de dire, à l’intime, le lien qui unit à Dieu, elles en reçoivent un sens neuf. C’est ainsi que, pour une tradition spirituelle, à côté de la présentation et de l’analyse, toujours précieuses, un autre mode de lecture, plus libre, et qui est privilégié dans les textes suivants, permet d’entrer en résonance avec une expérience vivante. Fondé en 1987 à l’initiative du supérieur des jésuites de France, le groupe « Nicodème » a rassemblé des hommes d’une même génération, engagés sur des terrains divers : enseignements secondaire et universitaire, action sociale, revues, aumôneries. Ils étaient désireux de poursuivre ensemble une réflexion intellectuelle, attentifs aux questions posées par la culture contemporaine. Pendant quinze ans, ils ont tissé une « conversation » selon ce terme cher à Ignace de Loyola, leur fondateur. Elle renaissait à chacune de leurs rencontres, à partir de le...
Mots clés : Action Amitié Dieu Sagesse Spiritualité ignatienne Universalité
Lire la suite
UNE EXPÉRIENCE DE RENCONTRE
CHRISTUS N°210
-
COMMISSION THEOLOGIQUE DE LA CSM-CSMF
La revue Christus, à l'occasion de l'enquête qu'elle a faite sur la perception de la vie religieuse par ses lecteurs, a sollicité la Commission théologique de la CSM-CSMF pour un libre commentaire inspiré de ses résultats. Nous avons travaillé sur le premier dépouillement de l'enquête fournie par la rédaction de Christus, qui nous a précisé que les 221 réponses reçues correspondaient peu ou prou au lectorat de la revue — familier de la spiritualité ignatienne —, et nous avons tenté de mettre les intuitions perceptibles dans ce dépouillement en corrélation avec notre propre expérience et réflexion. Nous n'avons donc aucunement la prétention de juger de l'enquête, mais plutôt d'y réagir, assez spontanément.   Des liens d'amitié La question posée par l'enquête mérite qu'on s'y arrête : les religieux, vus par d'autres, ce n'est pas la même chose que les religieux vus par eux-mêmes. L'approche a l'avantage d'offrir un changement de point de vue par rapport à ce que des religieux peuvent dire. L'enjeu, très actuel, est celui de la communication. On devine derrière cela qu'une clé de compréhension de la vie religieuse, au-delà de la simple image, sera justement la rencontre. En effet, un des fils cond...
Mots clés : Amitié Expérience spirituelle Grâce Mission Pédagogie Spiritualité ignatienne
Lire la suite
SAVEURS DE L'AMITIÉ
CHRISTUS N°209
-
Marie-Thérèse Abgrall
« Il y a des mots qui font vivre », dit le poète 1. Le mot amitié est de ceux-là. Difficile pourtant d'en parler sans tomber dans la banalité, être taxé d'idéalisme ou suspecté d'ignorer ses possibles dérives. L'amitié, comme la musique, est affaire de justesse, d'accord ; elle ne supporte pas les fausses notes ; un jeu outrancier en détruit l'harmonie. Elle n'est pas un commerce agréable et mondain entre gens de bonne compagnie, elle ne se confond pas avec l'expérience de la camaraderie, qui unit les compagnons de travail ou de jeu, ni avec la passion amoureuse. Il y a mille nuances dans l'amitié, selon les saisons de la vie, mais toujours un « je ne sais quoi » la caractérise, une saveur unique au coeur et que le coeur reconnaît. « Qu'un ami véritable est une douce chose ! » Certes, La Fontaine a raison, mais la douceur de l'amitié est bien plus que le charme d'une vie. Ce n'est pas une douceur molle et complaisante pour âmes sensibles, mais une des réalités humaines les plus fortes, une de celles dont l'absence ou la présence, toujours vivement ressentie, fait ou défait la solidité d'une vie d'homme. « Je n'ai pas d'amis, tous m'ont abandonné ! » Ce cri exprime une des plus grandes détresses qui soit ; elle peut mener au profond de l'ab&ici...
Mots clés : Amitié Dieu Discernement Eglise Election Eucharistie Parole d’homme
Lire la suite
AUX DIFFÉRENTS ÂGES DE LA VIE
CHRISTUS N°209
-
Robert Comte
Comme beaucoup de réalités humaines, l'amitié prend des inflexions différentes selon les étapes de la vie. Il vaut la peine d'en évoquer l'évolution : cela pourra aider le lecteur à faire mémoire des amis qui sont entrés dans son histoire et qui continuent à l'accompagner de leur présence bienveillante.   L'adolescence, âge fondateur Pour l'expérience commune comme pour les psychologues, l'amitié éclot à l'adolescence. Auparavant, on parlera seulement des copains. Ainsi, une étude a montré que les enfants de huit à onze ans ne savent pas différencier réellement l'amour de l'amitié ; ils se contentent d'affirmer que « l'amour, c'est aimer et que l'amitié, c'est avoir des amis ». En prenant de l'âge, ils font appel à un langage plus élaboré qui témoigne d'une perception plus fine des différences entre les deux formes de relation. Des liens forts et durables peuvent bien se forger très tôt, mais, au temps de l'enfance, ils s'exprimeront surtout par un agir commun. Comme me l'écrit un ami à ce sujet, il s'agissait de « vivre à deux ou trois dans un domaine propre loin de la surveillance des grandes personnes, d'explorer à quelques-uns des domaines inconnus et de réaliser des exploits jugés...
Mots clés : Affectivité Amitié Enfant Vieillir Temps
Lire la suite
LE SECRET DU THÉÂTRE
CHRISTUS N°209
-
Jean-Luc Jeener
Je me souviens de mon cinquantième anniversaire Ma femme m'avait invité au restaurant pour fêter ce demi-siècle passé comme un éclair, et nous nous apprêtions à rentrer chez nous lorsqu'elle m'a demandé de repasser au théâtre, prétextant, si je m'en souviens bien, un vêtement oublié II était minuit Je ne me doute de rien La nuit, un théâtre respire et bruit comme un navire II y a comme des fantômes Ça craque et ça vit Je ne m'étonne donc pas qu'elle insiste pour que je l'accompagne jusque dans la salle du bas La lumière s'allume d'un coup, et je vois, surpris comme un gamin, cinquante de mes amis du théâtre réunis pour m'accueillir J'ai eu du mal à retenir mes larmes   Une drôle d'amitié L'amitié peut être violente. Au théâtre, elle est souvent cruelle. Le metteur en scène donne ce qu'il a de plus fort et de meilleur, il s'offre avec une impudeur qui n'est finalement seulement supportable que par le pouvoir que sa position lui confère. C'est-à-dire qu'il est maître de la parole et qu'il indique le cap sans vaine discussion. Il noue avec les comédiens des liens d'une intensité inimaginable. Il se met nu et il les voit nus, prenant la boue de leur vie en en faisant de l'or : le personnage. L'autre soi-même....
Mots clés : Amitié Grâce Mal Littérature
Lire la suite
LE CORPS DE L'AMITIÉ
CHRISTUS N°209
-
Xavier Lacroix
L’amitié est une expérience discrète Elle s'avoue rarement d'une manière directe. Elle préfère les expressions indirectes : gestes symboliques, signes de connivence, rituels... A la différence du sentiment amoureux qui appelle la déclaration, elle s'accompagne de pudeur sur elle-même, quand bien même elle serait par ailleurs le lieu de confidences intimes L'écrit toutefois est favorable à son expression. Tout se passe comme si l'absence physique du destinataire favorisait l'aveu explicite du sentiment. « Mon cher », « chaleureusement tien », « ton frère », « tibi »... Que signifient alors cet adjectif ou ce pronom dits « possessifs » ? Que dis-je lorsque j'écris à mon ami qu'il est « mien » ou que je suis « sien » ? Certainement pas la possession au sens de propriété pouvant s'appliquer à un objet, ni l'appropriation ou la mainmise. Est signifiée ici une appartenance, à entendre comme une forme d'unité, de victoire sur la dualité, de lien reposant sur la confiance, la fiabilité : tu peux compter sur moi, comme je peux compter sur toi. Plus même, tu vis en moi comme je vis en toi. Mais l'on pressent que cette inhabitation mutuelle n'est pas tout à fait celle de l'amour — à entendre comme sentiment...
Mots clés : Action Affectivité Amitié Amour Chair Corps Communion Incarnation Silence
Lire la suite
LE CHANT DE L'AMI (LSAÏE 5,1-7)
CHRISTUS N°209
-
Bruno RÉGENT
Le chant de la vigne Que je chante à mon ami le chant de mon ami pour sa vigne. Mon ami avait une vigne, sur un coteau fertile. Il la bêcha, il l'épierra, il y planta du muscat. Au milieu il bâtit une tour, il y creusa même un pressoir. Il attendait de beaux raisins : elle donna du verjus. Et maintenant, habitants de Jérusalem et gens de Juda, soyez juges entre moi et ma vigne. Que pouvais-je encore faire pour ma vigne que je n'aie fait ? Pourquoi espérais-je avoir de beaux raisins, et a-t-elle donné du verjus ? Et maintenant, que je vous apprenne ce que je vais faire à ma vigne ! en ôter la haie pour qu'on vienne la brouter, en briser la clôture pour qu'on la piétine ; j'en ferai un maquis : elle ne sera ni taillée ni sarclée, ronces et épines y croîtront, j'interdirai aux nuages d'y faire tomber la pluie. Eh bien ! la vigne du Seigneur Sabaot, c'est la maison d'Israël, et l'homme de Juda, c'est son plant de choix. Il attendait le droit et c'est la violence, la justice et c'est le cri d'effroi. Isaïe 5,1-7 Trois questions peuvent aider à entrer dans la relecture du passage du livre d'Isaïe que la Tradition a appelé « Le Chant de la vigne » : • L'absence d'un véritable ami est difficile à accepter, à avouer et à s'avouer ; cette s...
Mots clés : Amitié Bible Eglise Epreuve Pauvreté Prophète Silence Vérité
Lire la suite
« JE VOUS APPELLE AMIS »
CHRISTUS N°209
-
Yves-Marie Blanchard
Le verbe « aimer » (agapaô) et le nom « amour » (agapê) occupent une place importante dans l'évangile selon saint Jean. A lui seul, le verbe agapaô revient trente-six fois dans cet évangile, contre seulement vingt-quatre occurrences pour l'ensemble des évangiles synoptiques. De même, le nom agapê figure à neuf reprises, alors que les synoptiques ne comportent en tout que deux emplois de ce mot, en revanche omniprésent dans les épîtres pauliniennes. Il n'est donc pas exagéré de prétendre que l'amour constitue un véritable leitmotiv de l'évangile johannique.   Entre amour divin et amitiés terrestres Dans la plupart des cas, les deux termes présentent une acception proprement théologique, puisqu'ils désignent soit la relation réciproque unissant le Père et le Fils, « de toute éternité » (« avant la fondation du monde », Jn 17,24), soit la générosité de Dieu à l'égard de « l'humanité » (« le monde », 3,16), concrétisée par l'envoi du Fils unique pour le salut des hommes. Il ne reste donc que quelques emplois des mots agapaô et agapê dans le contexte des relations unissant à Jésus les compagnons humains mis en scène dans le récit &eacut...
Mots clés : Amitié Amour Bible Démon Dieu Discernement Eglise Evangile Jésus-Christ Mal
Lire la suite
BASILE DE CÉSARÉE ET GRÉGOIRE DE NAZIANZE
CHRISTUS N°209
-
Marie-Hélène Congourdeau
Quant à moi, Grégoire, à moitié mort et amputé d'une moitié, arraché à cette grande union et traînant une vie douloureuse dont la course est brisée, comme il est naturel après une telle séparation, je ne sais où j'aboutirai, privé de la direction d'un homme dont je reçois encore maintenant avertissements et corrections dans des visions nocturnes quand il m'arrive de m'écarter du devoir » 1. Ainsi s'exprime Grégoire de Nazianze vers la fin de l'Eloge funèbre qu'il prononça en 382, trois ans après la mort de Basile de Césarée. L'amitié entre Basile et Grégoire est si fameuse qu'on les fête ensemble, le 2 janvier. Elle ne fut pourtant pas sans orages, au point que des historiens ont pu la mettre en doute 2. Il semble indispensable, pour avoir une vue plus exacte de leurs relations, de remonter aux sources. Or là apparaît toute l'étrangeté de cette amitié : sur les rapports entre les deux hommes, nous conservons, de la main de Grégoire, deux poèmes autobiographiques et de quatorze lettres à Basile, et, de la main de Basile, six lettres à Grégoire. La dissymétrie est d'abord dans les sources, et il faut garder cela présent à l'esprit. Ce n'est pas parce que Grégoire s'exprime davantage qu'il nous faut accus...
Mots clés : Affectivité Amitié Ascèse Eglise Epreuve Faute Humanisme Temps
Lire la suite
ENTRE NOUS, LE CHRIST
CHRISTUS N°209
-
Jean-Marie Gueullette
Plongés dans une culture qui met l'accent de manière presque exclusive sur l'expérience amoureuse, nous nous sentons très pauvres pour comprendre l'amitié. Rares sont les films ou les romans qui nous donnent des modèles, des éléments d'analyse. Et si nous cherchons du côté de la littérature spirituelle des critères de discernement ou des exemples d'amitié, nous pouvons avoir l'impression que les chrétiens n'ont rien eu à dire sur cette question, en dehors de l'inlassable condamnation des amitiés particulières. Si nous reconnaissons dans l'amitié, comme tant de nos contemporains, une expérience parmi les plus profondes qu'il nous soit donné de vivre, et que nous cherchons comment l'intégrer dans notre itinéraire chrétien, il est urgent de nous mettre à l'écoute de ceux qui nous ont précédés sur ce chemin. Ici comme dans bien d'autres domaines, en effet, nous sommes les héritiers d'un patrimoine bien plus riche que ce que l'on affirme trop vite. En recueillant l'expérience et l'enseignement multiséculaire, il nous sera possible de mieux comprendre comment l'amitié peut être spirituelle, comment elle peut faire partie d'une vie chrétienne authentique.   Une longue histoire L’amitié spirituelle est une expression pr...
Mots clés : Amitié Amour Discernement Eglise Expérience spirituelle Jésus-Christ
Lire la suite
DANS LE CORPS DE L'EGLISE
CHRISTUS N°209
-
Yolande Amieux
S’ aventurer à poser quelques réflexions sur « l'amitié dans le corps de l'Eglise » quand on est femme, laïque et mariée est un peu risqué. Je tenterai cependant une approche, nécessairement limitée, à partir d'une expérience à la fois personnelle et conjugale. A la relecture, il apparaît que l'amitié, telle que nous l'avons vécue — et continuons à la vivre — en couple et en Eglise, a participé de manière décisive, dans notre parcours, à un lent processus de maturation humaine et spirituelle. Quelles formes a-t-elle prises au long de notre chemin et comment a-t-elle contribué à cette construction ? Force est de constater que le chant de l'amitié retentit de façon singulière dans l'Eglise. Pourquoi ses accents, interprétés en apparence sur un mode mineur, s'avèrent-ils déterminants dans la ligne mélodique de l'ensemble ? La diversité de ses états de vie, la simplicité choisie de ses moeurs, la vérité qui préside aux échanges interpersonnels suffisent- ils à donner cette tonalité si particulière à sa musique ? Quelles ouvertures suscite l'amitié partagée en Eglise et en quoi est-elle une aide précieuse pour la mission elle-même ? La chanc...
Mots clés : Amitié Corps Eglise Mariage Mission
Lire la suite
AMIS DANS LE SEIGNEUR
CHRISTUS N°209
-
Pierre Emonet
En juillet 1537, Ignace de Loyola est à Venise où ses compagnons de Paris l'ont rejoint en janvier. Dans une lettre du 24 juillet 1537 à Jean de Verdolay, il parle de leur arrivée : « De Paris sont arrivés ici, à la mi-janvier, neuf amis dans le Seigneur, tous maîtres es Arts et assez versés en théologie ; quatre sont Espagnols, deux Français, deux de Savoie et un du Portugal » 1. Parmi eux, Xavier le Navarrais et Pierre le Savoyard. « Amis dans le Seigneur » : devenue classique pour désigner le groupe des dix premiers compagnons, l'expression semble n'être utilisée qu'une seule fois par Ignace, et on ne la retrouve pas dans les textes fondateurs de la Compagnie. Elle exprime pourtant bien la nature du lien qui unissait les dix étudiants parisiens qui s'étaient décidés d'un commun accord à suivre le Christ de plus près 2. Au-delà de la diversité de leurs origines respectives et de leurs opinions divergentes, c'est bien l'amitié qui les réunissait en « une seule et même pensée et volonté, qui était de rechercher le bon plaisir et la parfaite volonté de Dieu selon la visée de leur vocation » (E 277).   Face à la dispersion, la communication Pour que le groupe ait quelque chance de survivre à la dispersion impos&eacut...
Mots clés : Amitié Compagnie de Jésus Charismes Corps Communion Epreuve Expérience spirituelle Mission Saint Ignace de Loyola
Lire la suite
LES « LAÏCS ASSOCIÉS »
CHRISTUS N°200
-
Catherine Stroebel
" J’ai senti que cette demande "tombait du ciel" ! Nous ne l'avions pas provoquée. Elle était de leur unique initiative ! », me raconte Françoise xavière, lorsqu'elle évoque la demande de certaines laïques de participer au charisme de la Xavière. En fait, nous commencions une aventure dans laquelle beaucoup d'autres congrégations étaient engagées depuis longtemps. Depuis plusieurs années, des laïcs cheminaient avec des xavières au sein d'une association de fidèles liée à l’œuvre des Dames du Calvaire, à la Maison médicale Jeanne Garnier (maison de soins palliatifs) à Paris. Lorsqu'en juin 1994 ce groupe s'est arrêté, deux laïques qui en faisaient partie ont demandé à poursuivre ces rencontres, mais « autrement ». Elles ont exprimé nettement que ce n'était pas l’œuvre des Dames du Calvaire qui les intéressait, mais les xavières, leur spiritualité et leur manière de vivre l'Évangile et la mission, car elles se sentaient en affinité avec elles. Un petit groupe de recherche s'est alors constitué, composé de trois xavières et de trois laïques, pour peu à peu approfondir les accents de la spiritualité de la congrégation. Un désir de compagnonnag...
Mots clés : Amitié Charismes Eglise Evangélisation Mission
Lire la suite
D'IGNACE DE LOYOLA À CHARLES DE FOUCAULD
CHRISTUS N°200
-
Dominique SALIN
Les considérations qui suivent ont pour point de départ les nombreuses similitudes constatées entre la figure de Charles de Foucauld et celle d'Ignace de Loyola. Ce qui avait commencé comme un jeu de comparaison, à la manière de Plutarque (Vies parallèles), s'est révélé fécond en aperçus sur ce que les historiens appellent la « spiritualité moderne ». Si l'on admet avec eux, en effet, que les temps modernes commencent à la Renaissance, on est conduit à considérer Ignace et Charles comme des figures emblématiques de cette modernité. Situées aux deux extrémités de cette modernité, ces figures, par la tension que créent leurs ressemblances et surtout leurs différences, éclairent les évolutions qui travaillent la conscience spirituelle moderne et l'image de Dieu qui s'esquisse chez nos contemporains. Conversion Orphelins précoces (de leur mère notamment), Iñigo et Charles sont des convertis. Ils se sont convertis autour de la trentaine. Aristocrates, ils avaient mené l'existence peu scrupuleuse de beaucoup de gentilshommes de leur temps. Les armes et le goût des femmes (goût romanesque ou encanaillé) avaient tenu une grande place dans leur vie. Ils étaient surtout habités par un grand désir de briller. Ce dési...
Mots clés : Amitié Dieu Exercices spirituels Humilité Jésus-Christ Pauvreté Saint Ignace de Loyola Sainte Thérèse de Lisieux Universalité Conversion
Lire la suite
A BORD DU « BEL ESPOIR »
CHRISTUS N°199
-
Vie en mer Entrée en prière
Le P. Michel Jaouen ayant proposé de rendre disponible son fameux trois mâts des jeunes allant aux JMJ de Toronto, « Vie en Mer Entrée en Prière » a sauté sur l'occasion. Depuis 1995, cette équipe de jésuites, religieuses ignatiennes et laïcs mis en place un parcours pour entrer dans la vie spirituelle à travers la navigation voile. Voici des extraits du journal de bord collectif, rédigé dans le cadre d'un « atelier écriture » animé par Corine Robet. Les ruptures de style s'expliquent par son mode de rédaction : le groupe de six participants écrivait à partir des mêmes consignes, les textes étant ensuite recueillis dans un journal unique. Seigneur, tu nous dis : « Vous êtes le Sel de la Terre », et nous, nous marchons, nous marchons dans la chaleur du soir. Seigneur, il doit faire encore 35° bien qu'il soit presque minuit nous marchons vers Toi, vers la grande croix qui brille au loin, plantée sur cette terre de jeunesse Seigneur, tu nous dis : « Vous êtes le Sel de la Terre », et nous, nous y avons cru et nous avons voyagé du bout du monde pour y être, sur ce bout de pelouse. Pluie, boue, fatigue, et pourtant nous recevons tant. Seigneur, tu nous dis : « Vous êtes la Lumière du Monde », et moi, j'ai appris l'humilité. Mettre en veille...
Mots clés : Action Amitié Charismes Expérience spirituelle Désert
Lire la suite
DE LA DIFFICULTÉ D'ÊTRE JEUNE ET CHRÉTIEN
CHRISTUS N°186
-
Christophe Chabin
Je n'ai jamais rencontré Karim. De lui, je ne sais presque rien, si ce n'est qu'il est lycéen et athée. Nos dialogues sont pourtant fréquents depuis quelques mois. C'est le paradoxe du courrier électronique où l'on peut s'adresser à quelqu'un tout en restant caché. Ses questions sont précises, inspirées par la lecture de livres dont les auteurs me sont inconnus et par la visite de sites, satanistes bien souvent, dont je ne soupçonnais pas l'existence Ainsi me demande-t-il si je crois au « dogme de l'existence logique de Dieu » ou : « Comment se fait-il que Jésus puisse s'énerver contre un figuier ? » Il ajoute régulièrement quelques affirmations massives : « La religion chrétienne a fait beaucoup plus de morts que le communisme », ou : « Les chrétiens sont polythéistes (le Père, le Fils et le Saint Esprit). » Bien souvent, mes réponses l'agacent. Il les voudrait plus claires : « Ne philosophe pas, réponds-moi par oui ou par non. A ton avis, le pape est-il infaillible ?» La foi chrétienne se trouve ainsi disséminée dans des consciences étrangères au Dieu qui la suscite. Sous L'INDIFFÉRENCE, PARFOIS LA VIOLENCE Je me demande parfois si ce genre de dialogue n'est pas totalement stérile. L'approche de Karim est pure...
Mots clés : Amitié Catholicisme Eglise Esprit Foi Joie Liberté Violence
Lire la suite
PENSER DIEU CRÉATEUR
CHRISTUS N°185
-
Jean-Marie Gle
Le problème du mal est la principale difficulté pour penser Dieu créateur. Cette difficulté est de toujours. Elle connaît cependant une vigueur nouvelle à cause des atrocités de ce xx* siècle avec leur cortège de souffrances. L'idée de création n'est peut-être pas disponible pour beaucoup de nos contemporains. Pour les chrétiens, la tâche est encore plus rude, car ils associent très fortement Dieu créateur à Dieu Père et à Dieu tout-puissant. Sans chercher à fournir des solutions, je ne ferai qu'examiner ces difficultés en montrant que de vraies questions sont ici posées. En méditant sur les difficultés que chacun rencontre quand il cherche à se rapporter à Dieu comme à son créateur, tout le monde gagne en humanité. Ainsi, que dit le chrétien quand il confesse Dieu créateur ? J'aborderai la question en suggérant que c'est au pied de la Croix, en faisant l'expérience de l'absence de Dieu face à Dieu, que, paradoxalement, quelque chose peut être dit des difficultés à confesser Dieu créateur. Que devient, dès lors, la créature devant Dieu ? Ce rebondissement de la question me conduira à méditer sur l'individualisme contemporain et à me demander comment l'être humain peut se re...
Mots clés : Amitié Amour Création Croix Dieu Espérance Humanisme Liberté Souffrance Connaissance
Lire la suite
LA COLLECTION DE L'ABEILLE
09 AVRIL 2011
Comment ? En créant, au Éditions du Cerf, la collection de l’Abeille qu’elle présente ainsi : « La mouche qui nous a piqués n’est pas celle du coche. [...] La lecture de nos livres, je l’espère, témoigne suffisamment de la passion que nous portons à ces œuvres littéraires fécondées par l’amour de Dieu. C’est elle qui est le moteur de notre travail éditorial, c’est elle qui nous donne de découvrir des lecteurs érudits capables d’ouvrir les textes, sans les déflorer, pour des lecteurs novices, c’est encore cette même passion qui nous presse de proposer ces titres au plus grand nombre, connaissant d’expérience les bienfaits recueillis à l’ombre de tant d’auteurs devenus célèbres sans jamais cesser d’être familiers pour ceux qui les lisent. » Premiers livres parus (128 pages en moyenne) : Le Pasteur d’Hermas (lu par Philippe Henne), La Règle de saint Augustin (lue par Pierre Raffin), La Vie en Christ de Nicolas Cabasilas (lue par Daniel Coffigny) et Mon secret de Pétrarque lu par Denis Montebello. Si vous achetez au moins un de ces ouvrages, il vous en sera remis gracieusement un autre signé Annie Wellens : La lecture ou la louange des abeilles. Cette anthologie commentée enten...
Mots clés : Amitié Bible Catholicisme Consolation Contemplation Eglise Expérience spirituelle Louange Méditation Mystique Littérature
Lire la suite
LETTRE À MES MORTS DE ROBERT SCHOLTUS
16 AVRIL 2011
Il se compose de six lettres adressées à des destinataires si vivants dans le cœur de leur correspondant qu’il serait presque inexact de les appeler « défunts » : sa sœur Claire, disparue de façon tragique la veille de ses vingt ans, son père à la foi simple et courageuse, le curé de son enfance, le fils imaginaire qu’il n’aura jamais, enfin, l’écrivain Jean Sulivan et un ami « envoyé spécial » Gérard. Trois lieux d’insistance se dégagent de cette prose savoureuse et féconde : - la résistance de l’humanité à la mort. Il n’existe que « des morts singuliers, uniques, irremplaçables ». La mort en soi n’existe pas, mais le mystère de chaque destin seul a du poids.  Les jugements, les assurances, la fatuité de voir ici l’espérance et là-bas le désespoir, tout tombe, même les discours les plus légitimes, devant la vérité des visages et le genre de respect amoureux que la mémoire exige de ceux qui leur survivent. Face à la douleur et à l’énigme du mal, celle du suicide en particulier, rien d’un spiritualisme béat, mais la gravité d’une douleur qui s’entête à co...
Mots clés : Amitié Amour Catholicisme Communion Dieu Eglise Espérance Liberté Mémoire Sacerdoce Littérature
Lire la suite
LES JOURNÉES MONDIALES DE LA JEUNESSE À MADRID
20 JUIN 2011
Le thème des JMJ est extrait de la lettre de Saint-Paul apôtre aux Colossiens : « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi. » D’après les prévisions, soixante-dix mille français sont attendus aux JMJ. Le réseau Jeunesse ignatien propose deux manières de vivre ces JMJ (Voir www.jmj.rji.fr) : Magis (du 5 au 22 août) et Inigo (du 13 au 22 août)   MAGIS En latin, magis signifie ‘‘davantage’’. Le magis, c’est faire ou être davantage, non en termes de quantité, mais en termes de qualité. Il ne s’agit pas de faire plus, mais d’agir mieux. MAGIS 2011 est une manière de vivre les JMJ à travers la spiritualité ignatienne dans le pays de saint Ignace de Loyola lui-même. Ce projet est tout naturellement piloté par les jésuites espagnols.   Les participants ont rendez-vous à Loyola le 5 août, où le père général des jésuites les attendra. Là, ils resteront trois jours pour faire connaissance, avant de se disperser pour vivre un expériment d’une semaine. Quand on cherche dans le dictionnaire, le mot « expériment » n’existe pas. Un expériment, c’est plus qu'un projet qui viserait une performance ou un résultat extérieur. L...
Mots clés : Amitié Catholicisme Compagnie de Jésus Communion Eglise Expérience spirituelle Mission Saint François Xavier Saint Ignace de Loyola
Lire la suite
LE SERVITEUR INUTILE
CHRISTUS N°232
-
Agata ZIELINSKI
AGATA ZIELINSKI Professeur de philosophie à la Faculté de médecine de Nancy et au Centre Sèvres à Paris, bénévole en soins palliatifs. A publié aux PUF : Lecture de Merleau-Ponty et Levinas (2002) et Levinas : la responsabilité est sans pourquoi (2004). Dernier article paru dans Christus : « Parier sur la vie » (n° 226HS, mai 2010). «Il est plus facile que l’on croit de se haïr ! La grâce est de s’oublier. Mais si tout orgueil était mort en nous, la grâce des grâces serait de s’aimer humblement soi-même… » Quelque chose de l’estime de soi se laisse peut-être deviner à travers cette célèbre finale du Journal d’un curé de campagne de Bernanos. Entre la haine de soi et l’orgueil, s’aimer humblement soi-même. Être l’ami de soi-même : telle est la définition de l’estime de soi que donne Paul Ricoeur com­mentant les belles pages d’Aristote sur l’amitié. Bernanos précise qu’il s’agit d’une grâce : c’est dire que cela se reçoit. Quant à l’oubli de soi, nous y reviendrons. S’estimer soi-même, s’aimer humblement, être l’ami de soi-même : question de justesse, de juste milieu entre des extrêmes. S’appr&ea...
Mots clés : Amitié Charité Grâce Liberté Passion Réalité Service Souffrance
Lire la suite
LE SENS PROPHÉTIQUE DE LA FIERTÉ CATHOLIQUE
24 OCTOBRE 2011
-
Marc Rastoin
La première raison du succès des JMJ est qu'elles permettent à des jeunes de s'afficher catholique dans un contexte où cela devient, année après année, de plus en plus difficile. Même si l'Eglise se maintient encore quelque peu  en Pologne ou en Italie, dans les autres pays traditionnellement catholiques, (France, Espagne, Belgique, une partie de l'Allemagne et de la Hollande, etc) il est difficile, voire quelque peu honteux, de se dire catholique. La majorité des jeunes est sans 'religion' tandis que jeunes juifs et musulmans affichent, eux, leur foi sans complexe. Les JMJ croissent en ce sens à la mesure de l'essoufflement sociologique majeur que vit le catholicisme européen, qui, tel un boxeur sonné de coups, vit son quotidien sous le signe de scandales honteux à répétition, de réduction drastique du nombre de prêtres, d'une ringardisation médiatique croissante de sa foi et d'un appauvrissement croissant de sa culture catéchétique. Les observateurs s'étonnent que le succès soit là, quel que soit le pape. Mais justement, c'est cela le pape! Ce qui compte, c'est que ce soit le pape, et non ce pape. N'importe quel pape en un sens. Il est le symbole de l'unité catholique. De l'unicité de son ancrage historique, de sa profondeur théologique, de son sérieux en un mot....
Mots clés : Action Amitié Catholicisme Eglise Evangélisation Foi Louange Media Prophète Universalité Conversion
Lire la suite
BIENHEUREUX LES INDÉCHIFFRABLES
20 AVRIL 2012
-
Claude TUDURI
"Le pardon – pourvu que l’on tienne pour seconde la relation qu’il entretient avec la faute – reste un mot à privilégier pour dire la nature de ce liant qui s’incarne plus volontiers dans des personnalités humaines que dans des idées. Récit d’un Noël, ainsi, où il avait été convenu de manger les entrées avant de laisser le champ libre à ceux qui souhaitaient participer à l’office religieux de la nuit, dans l’église voisine. Participation bienvenue pour Maurice L. qui découvrit là, à l’occasion du geste de paix, une opportunité insoupçonnée pour embrasser avec fougue toutes les sœurs en humanité à sa portée. Le repas devait reprendre son cours ensuite. Au retour de la célébration, les revenants dont nous faisions partie découvraient une table qui était devenue un chantier, des convives déjà totalement déjantés. L’esprit de fête avait quitté la route. Aussitôt, je congédie tout ce petit monde. Au milieu de la désolation, surnageait un reste d’humour : voici qu’au cœur de cette nuit unique où se célébraient le souvenir et la pratique de l’accueil de toutes les pauvretés, nous-mêmes avions renvoyé...
Mots clés : Amitié Catholicisme Charité Communion Croix Ecoute Incarnation Jésus-Christ Miséricorde Pardon
Lire la suite
L'AMITIÉ SPIRITUELLE
CHRISTUS N°236
-
Remi de Maindreville
Depuis les premiers apôtres jusqu’aux communautés les plus récentes, c’est dans la force de l’amitié que se sont souvent constituées des communautés de foi solides et durables. Des confréries, des congrégations religieuses et des mouvements laïcs furent des lieux d’échanges et d’amitié spirituelle où une foi inventive a suscité des solidarités fécondes pour toute la société. L’ami est celui ou celle en qui l’on place sa confiance, celui ou celle dont la confiance ne se dérobe pas, même dans les situations les plus difficiles, donnant ainsi confiance en soi, en l’autre, en la vie. L’amitié tisse une communauté de foi qui est aussi une communauté d’espérance : des discernements communs éclairent la nuit, nourrissant une liberté plus audacieuse et solidaire. En un temps où les liens traditionnels du travail et de la famille sont moins évidents, moins portés collectivement, l’amitié spirituelle s’offre comme « une lampe pour nos pas ». Entrer en amitié, c’est entrer dans la connaissance de l’autre d’une manière totalement gratuite, un don qui nous retourne et nous ouvre à lui. « Je vous appelle mes amis, parce que tout ce que j’ai entendu de mon...
Mots clés : Amitié Spiritualité ignatienne
Lire la suite
REFAIRE SA VIE
CHRISTUS N°236
-
Elodie MAUROT
La vie a toujours été une succession d’événements, mais jamais le changement n’a autant dominé nos existences. Nous aimons prendre nos vies en main, les imaginer, les forger, les reprendre comme l’artisan peaufine l’objet sur lequel il travaille pour lui donner la forme souhaitée. Plus que l’artisan, encore guidé par la reproduction d’un modèle à imiter, nous voici même dans le rôle de l’artiste, inventant la forme qui s’incarne sous ses yeux, se laissant guider par son inspiration. Nos vies sont devenues l’expression de nos individualités.   Dans Les Sources du moi, le philosophe canadien Charles Taylor a bien identifié l’« expressivisme » comme l’une des pierres angulaires de la culture moderne et l’une des sources de la subjectivité moderne : « L’expressivisme fournit la base d’une individuation nouvelle et plus pleine. C’est l’idée qui se développe à la fin du XVIIIe siècle que chaque individu est différent et original et que cette originalité détermine la façon dont il doit vivre. […] Les différences ne sont pas seulement des variations accessoires à l’intérieur d’une même nature humaine fondamentale […]. Elles impliquent plutôt l’id&ea...
Mots clés : Action Affectivité Amitié Amour Courage Culpabilité Ecoute Epreuve Famille Sentiments Confiance
Lire la suite
LA JOIE DE L'AMI
CHRISTUS N°242
-
Remi de Maindreville
La joie jaillit de la présence de l’autre, aimé et ami. Marque profonde de notre relation au monde et aux autres, elle excède de beaucoup la satisfaction du service rendu, ou même une adéquation bien rassurante à soi-même, à ses convictions, aux autres. Elle sourd des effets d’une présence reconnue, qui nourrit en retour une qualité de présence : ouverture et accueil, confiance et prévenance, écoute et attention, dynamisme et service, donc désir d’être pleinement présent à celui qui nous rend présent à nous-même en vérité. Cette joie-là rayonne des disciples témoins de la résurrection du Christ et remplis de son Esprit de vie. En eux comme en nous, la joie du ressuscité change le disciple en apôtre. Il va de l’avant, jusque dans l’inconfort, les contrariétés, la maladie ou l’enfermement, la misère ou le rejet, surtout là où le tragique de la vie fragilise l’espoir des hommes et dresse la croix du Christ. Celle-ci pourtant annonce sa résurrection et sa présence victorieuse de la souffrance, de l’injustice, de la mort. À l’inverse de la jalousie qui annule l’autre ou de la peur qui l’oublie, la joie dilate l’amour et donne à sentir, en soi comme en l’aut...
Mots clés : Amitié Joie
Lire la suite
SOLIDARITÉ
22 MARS 2016
-
La rédaction Christus
« L’esprit de paix donne le courage, la patience et la ténacité de sauver et relancer la parole, partout où l’arrogance, le calcul ou le découragement menacent de l’engloutir ou de la pervertir. Ainsi fait Jésus avec  les pharisiens, les puissants, le soldat qui le frappe, les ennemis à qui il ne cesse d’offrir sa présence pour dialoguer…  L’esprit de sagesse fait prendre en compte toute la réalité pour y discerner l’obéissance amoureuse à l’Esprit de Dieu. Celui-ci encourage l’audace d’affronter les évènements les plus cruels en nourrissant l’intelligence pour le faire au mieux. Bien loin de cela, la soumission, la démission face à une fatalité qui sidère, paralyse et conduit à la mort individuelle et collective ! »
Mots clés : Amitié Communion Courage Miséricorde Paix Prière Esprit-Saint Fraternité Sagesse Attentats Solidarité
Lire la suite