Véronique Fabre

SE LAISSER ENGENDRER
CHRISTUS N°217
-
Philippe Charru Véronique Fabre
Christus : Peut-on dire que la vie religieuse est une manière de se laisser engendrer et une manière de vivre cette enfance évangélique dont Jésus dit : « Si vous ne devenez semblables à des petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux » ? Véronique Fabre : Dans la vie religieuse, je pense que ne pas devenir parents nous conduit à développer avec les autres des liens qui sont plutôt de type fraternel. Ainsi, la vie de communauté nous met en relation avec des personnes que nous n’avons pas choisies. Là se déploient des liens de fraternité et, par ces liens, se joue certainement quelque chose du devenir fils et filles de Dieu. La succession des générations est quelque chose de naturel dans laquelle le choix de la vie religieuse inscrit une rupture radicale. Parce que je n’ai pas d’enfants pour tourner mon regard vers l’avenir, je me sens conduite à chercher la source en moi. Ce que j’ai à faire grandir de mon humanité, je sens bien que c’est ce devenir fille de Dieu. Cela déploie certainement en moi quelque chose de l’enfance, même si je ne sais de quelle façon. Philippe Charru : Je crois pouvoir dire qu’il y a un impossible dans ma vie. La vie religieuse est à vivre dans la ligne de la vie baptismale et donc emprunte un chemin de mort...
Mots clés : Ecoute Enfant Esprit Prière Sagesse Spiritualité ignatienne Tradition Vie religieuse
Lire la suite
EN HUMBLE PLACE
CHRISTUS N°211
-
Véronique Fabre
Une terre sombre et dénudée laisse sobrement paraître quelques reliefs doux et discrets. Au loin, une maison isolée à la façade claire, vers laquelle conduit un chemin, indique que c’est là une terre habitée. Dans la partie gauche de la gravure, au premier plan, un homme se tient debout. Son pantalon presque noir se confond avec la terre, rendant ses jambes comme imperceptibles, alors que les tons clairs de son buste tranchent sur les infinies variations des gris du ciel. Son dos nu s’arrache avec force de la terre et semble trouver son assise en elle. La nuque tendue, le front penché et les yeux baissés infléchissent très légèrement son imposante stature verticale et contribuent à mettre en valeur son avant-bras et sa main. Ceux-ci se détachent nettement du tronc pour épouser, par leur inclinaison, la courbure légère de la ligne d’horizon. Ils sont à la jonction du ciel et de la terre, du haut et du bas. Toute la scène se ramasse dans le geste exécuté par ce bras et cette main largement ouverte. Les jambes que l’on devine solidement en appui, le dos compact et la tête délicatement inclinée prennent part au mouvement. L’homme est tout entier dans le geste qu’il pose. L’expression mesurée et presque recueillie de son visage dévoile une...
Mots clés : Art (cinéma, peinture, sculpture) Humilité Images Passion
Lire la suite
INTERNET ET MOI
CHRISTUS N°248
-
Véronique Fabre
  Quoi de plus simple et d’anodin que de cliquer sur un clavier ou de tapoter sur un écran tactile ! Familiers de ces gestes quotidiennement répétés, nous voici devenus de véritables explorateurs partant à la découverte de territoires inconnus, de vrais navigateurs effectuant de grands voyages dont certains nous ouvrent les portes de nouveaux mondes… De l’insouciance au vertige… D’un surf insouciant et léger, me voici parfois prise d’un véritable vertige quand je réalise qu’à portée de main, qu’à portée de doigts, qu’à portée de clics, un univers sans limite s’offre à moi alors que je n’ai pas quitté mon bureau. La puissance de l’outil m’émerveille, me subjugue… et je sais pourtant que je n’en perçois qu’un petit bout. Me voici « saisie de crainte » et de stupeur devant l’intelligence humaine, devant le génie humain capable d’inventer des outils d’une telle puissance ! Par toutes les couleurs Si je me mets à l’écoute des sentiments qui m’habitent lorsque je surfe, je m’aperçois que leur gamme est très étendue. Saisie d’étonnement et émerveillée devant une bonne page qu’une personne m’in...