Sylvain Cariou-Charton

LA CONVERSATION SUR LA MONTAGNE
CHRISTUS N°203
-
Sylvain Cariou-Charton
Sur la montagne de la Transfiguration, les disciples de Jésus assistent à un entretien. Moïse, Elie et Jésus conversent familièrement. « Et il fut transfiguré devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blanc comme la lumière. Et voici que leur apparurent Moïse et Elie qui s'entretenaient avec Lui » (Mt 17,2-3). Traditionnellement, l'interprétation chrétienne de ce texte comprend que Moïse et Elie représentent la Loi et les Prophètes. Toute l'Écriture rend alors témoignage au Fils révélateur du Père. Pour entrer dans le propos de cet article, l'épisode de la Transfiguration offre un point de vue étonnant. Quelles sont en effet la place et les fonctions des écrits de sagesse dans l'Ancien Testament, qualifiés dans la structure de la Bible hébraïque du terme : Ketubim (« autres Écrits ») ? N'occupent-ils pas un rôle secondaire à côté de ces géants que sont la Loi (Torah) et les Prophètes (Nebiim) ? À entendre le récit de la Transfiguration, la sagesse ne semble pas avoir droit à beaucoup de considération : les vis-à-vis de Jésus sont le Législateur et le Prophète. Mais où est le Sage ? Une autre interprétation de la Transfiguration est d...
Mots clés : Dialogue interreligieux Dieu Evangile Universalité Conversion
Lire la suite
LE DIEU QUI TIENT PAROLE
CHRISTUS N°193
-
Sylvain Cariou-Charton
Dieu porte un désir secret : rencontrer l'homme. Entrer en relation avec lui dans un dialogue amical où les partenaires puissent se reconnaître mutuellement pour ce qu'ils sont : « Je serai leur Dieu, et ils seront mon Peuple. » La Bible est l'histoire de ce désir, elle déploie de bout en bout cette promesse de rencontre dans la trame serrée des histoires individuelles, du devenir du peuple d'Israël et de l'attente universelle des Nations. Pour décliner ce thème, l'Ecriture nous présente d'abord la promesse comme un acte de parole qui met en relation. En effet, c'est parce que la Bible atteste que Dieu se révèle dans sa Parole qu'elle raconte comment il promet, fait serment et tient parole 1. Mais dans la mesure où il existe un espace entre promesse et accomplissement, l'acte de promettre — et c'est le second aspect — ouvre une épreuve qui interroge la fidélité de Dieu. Enfin, parce que l'Ecriture s'adresse aux croyants de toutes les époques, elle les provoque à s'interroger : « Où en sommes-nous de la Promesse ? » Telle est la dernière dimension sur laquelle il conviendra de méditer. Et si l'on en croit saint Paul, le meilleur point de départ est encore Abraham, puisque : « Appuyé sur la promesse de Dieu, sans hésitation ni incrédulité, mais avec une foi...
Mots clés : Action Dieu Epreuve Parole de Dieu Promesse
Lire la suite
LE LIEU ET LE TEMPS DU REPOS DANS LA BIBLE
CHRISTUS N°239
-
Sylvain Cariou-Charton
 Durant une randonnée, la fatigue venant, la nécessité de faire une pause se fait sentir. Commence alors une prospection subtile et délicieuse pour choisir le bon endroit. Pour ce faire, nous consentirons alors à marcher un peu plus longtemps jusqu’à ce que la combinaison de la vue proposée, des commodités offertes (l’ombre ou la chaleur, selon la saison) et de la lassitude ressentie aboutisse à la décision de s’arrêter quelque part et pour un temps relativement déterminé. Un lieu et un temps choisis ou, dans un sens biblique, un lieu et un temps élus ! Cette métaphore de la randonnée nous rappelle que l’association du repos, du lieu et du temps nous est assez naturelle. Tentons donc d’explorer le thème du repos selon Dieu sous ce double aspect du lieu et d’un temps pour le repos. Peut-être verrons-nous mieux alors  la façon dont le Christ nous invite à une existence qui se repose en lui.   « Le lieu de mon repos » Dans l’inlassable quête mutuelle de Dieu et d’Israël, le repos est évoqué sous une double forme. Tantôt, il est fait allusion à Dieu qui cherche « le lieu de son repos ». Tantôt, il est proposé à Israël de trouver « un repos quelque...
LA SAINTE TRINITÉ DANS LES EXERCICES SPIRITUELS
CHRISTUS N°256
-
Sylvain Cariou-Charton
De nombreuses études ont montré que saint Ignace était habité d’une grande dévotion à la Trinité. Or on n’en trouve que peu de mentions dans les Exercices. Le propos de cet article vise à souligner comment la Trinité est présente dans les Exercices spirituels. Pour traiter de la place que les Exercices spirituels de saint Ignace font à la Sainte Trinité, il faut partir d’un étonnement ! En effet, de nombreuses études ont démontré que le fondateur des jésuites était profondément habité d’une dévotion à la Sainte Trinité. Or on ne trouve qu’une seule mention explicite de la « très Sainte Trinité » dans le livret des Exercices et à deux reprises « les trois Personnes divines ». Certes, l’évidence de la manière dont le dynamisme spirituel et théologique de ce Mystère habite ce texte apparaît très rapidement, mais sous des formes qui pourraient surprendre les chrétiens contemporains et qui méritent d’être analysées. Le propos de cet article vise donc à rechercher, pour ainsi dire, les vestigia trinitatis que renferme le livret des Exercices spirituels1 ! Lorsque Ignace de Loyola termine sa lettre du 18 juin 1536 à Thérèse Rejadell pa...
AU-DELA DE L'ACCOMPAGNEMENT
CHRISTUS N°265
-
Sylvain Cariou-Charton
De l'usage des règles de discernement pour évaluer un accompagnement   Cet article vise à examiner comment l'au-delà de l'accompagnement a son importance dans la définition même du cadre général selon lequel va se déployer celui-ci. Des tentations peuvent également peser sur la nature des relations entre accompagnateur et accompagné, après l'accompagnement proprement dit.   Il existe des situations où le début d'un accompagnement est marqué par la connaissance claire du terme de celui-ci, comme lors d'une retraite à durée choisie. Mais il existe aussi des situations où le commencement de l'accompagnement ne donne pas de visibilité précise sur son terme. On accompagne ou l'on est accompagné : mais pour combien de temps ? Vers quel terme ? Et l'on ajoutera : vers quelle fin ? La finalité de cette relation Quelle est la finalité de l'accompagnement spirituel ? La question n'est pas anodine et mérite d'être clarifiée, tant du côté de l'accompagnateur que de la personne accompagnée. Cette finalité est de parvenir à une docilité à la conduite du Saint-Esprit, « s'abandonner à la conduite du Saint-Esprit »1, voilà le programme de la vie spirituelle chrétienne. L'accompagnement est, au fond, un mo...