Saint Jean de BRÉBEUF

LE VOYAGE CHEZ LES HURONS
CHRISTUS N°189
-
Saint Jean de BRÉBEUF
Par cette note adressée en 1637 aux pères de la Compagnie de Jésus envoyés en Nouvelle France, Jean de Brébeuf avertit ses jeunes confrères, frais émoulus de leurs études en France « où vous êtes quasi hors des dangers de tomber et avez incontinent les secours en mains », de ce qui les attend dès l'arrivée Une leçon de réalisme. Les Pères et Frères que Dieu appellera à la sainte mission des Hurons, doivent diligemment prévoir tous les travaux, les peines et les périls qu'il faut encourir en faisant ce voyage, afin de se résoudre de bonne heure à tous les accidents qui peuvent arriver. Faut aimer de coeur les sauvages, les regardant comme rachetés du sang du Fils de Dieu, et comme nos frères, avec lesquels nous devons passer le reste de notre vie. Pour agréer aux sauvages, faut prendre garde de ne se faire jamais attendre pour s'embarquer. Il faut faire provision d'un fusil [briquet] ou d'un miroir ardent, ou de tous les deux, afin de leur faire du feu pendant le jour pour pétuner, et le soir quand il faudra cabaner. Ces petits services leur gagnent le coeur. Il faut s'efforcer de manger de leurs sagamités ou salmigondis [bouillies], en la façon qu'ils les apprêtent, encore qu'elles soient sales et demi-cuites, et très insipides. Pour les autres choses qu...
Mots clés : Mission
Lire la suite