Sabine Laplane

UN COMBAT POUR AIMER
CHRISTUS N°186
-
Sabine Laplane
Taizé. Quelques images furtives à la télévision ou dans un magazine évoquent des temps de rencontres et de célébrations qui surprennent : des foules bigarrées, une atmosphère de recueillement autour d'une communauté oecuménique d'hommes jeunes, des chants litaniques et répétitifs, un vieil homme rayonnant et désarmant... Dans des capitales européennes comme dans la campagne bourguignonne, paix et silence. Fuite du monde dans la liturgie ? Culte d'un « être-bien-ensemble », compensation frileuse pour jeunes en mal d'expériences affectives sans lendemain ? D'aucuns soupçonnent que, malgré leur dimension collective, ces rassemblements pourraient n'être qu'une nouvelle forme de piétisme et faire oublier la formule des années 70 qui donnait son nom à l'un des livres de frère Roger : Lutte et contemplation. La communauté de Taizé et les jeunes qu'elle accueille auraient-ils perdu le sens de cet équilibre paradoxal ? Ou bien est-ce que cette expression n'aurait plus lieu d'être entendue de nos jours ? De commencement en commencement C'est un appel au secret d'une relation personnelle avec Dieu qui, en 1940, a conduit frère Roger au village de Taizé, apparaissant alors comme un bout du monde. « Souvent la voix de Dieu se transmet à l'homme dan...
Mots clés : Action Combat spirituel Communion Contemplation Dialogue interreligieux Eglise Guérison Humanisme Liberté Paix Religions Universalité Oecuménisme
Lire la suite
SERVIR LA SOLIDARITÉ, SERVIR LES JEUNES
CHRISTUS N°237
-
Sabine Laplane
Dans son invitation pressante au service de la charité, Diaconia 2013 a lancé un mot d’ordre terrible : « Sauvons la fraternité ! » C’est qu’il y a péril. Dans une démarche analogue, mais à l’échelle mondiale, la Lettre annuelle de Taizé écrite par frère Alois 1 pour l’année 2012 se présente d’une manière un peu inhabituelle comme l’ouverture d’un programme pour les trois années à venir. S’adressant aux jeunes qui participent à une rencontre organisée tout du long de l’année à Taizé, ou en de nombreux autres lieux à travers le monde entier, comme aux États-Unis au printemps dernier, au Rwanda en novembre ou à Rome en décembre, cette Lettre s’intitule : Vers une nouvelle solidarité. Serait-ce que la solidarité est passée de mode pour qu’il faille ainsi proposer de la renouveler ? Pourtant, la solidarité garde bonne presse parmi les jeunes. Et leur générosité n’est pas en berne même si l’on constate chez eux une réelle difficulté à s’engager dans un service durable. Quel est donc l’horizon de la nouvelle solidarité à rechercher ?   Contemporain de la Révolution française, le terme de solidarit&e...
UN REGARD IGNATIEN SUR LA DIACONIE.
11 JANVIER 2013
-
Sabine Laplane
Podcast de l'émission "Libre Essai" avec Sabine Laplane et Véronique Alzieu : Un regard ignacien sur la diaconie. Dans le cadre du n°237... et de Diaconia 2013 ! .player-exportable-container {font-family:arial;position:relative;font-size: 11px;} .player-exportable {position: absolute;display: none;width: 390px;height: 220px;border: 1px solid black;clear: both;} .player-exportable textarea {width:392px;height:226px;resize: none;font-family: monospace;background-color: white;} .video-info {background-color: #F5F5F5;position: absolute;top: 227px;width: 400px;height:32;overflow:hidden;} .player-export-link {background-color: #F5F5F5;position: absolute;top: 253px;left: 369px;padding: 0px;width: 30px;} .player-export-link img {vertical-align: middle;} .player-exportable-plus {position:absolute;background-color: #F5F5F5;right:0;top:0;margin-right: 3px;} .player-exportable-plus a {text-decoration: underline;color: black;font-size: 10px;} .player-exportable-emission {color: #066BA5;font-size:12px;width:380px;height:15px;margin-left: 3px;} .player-exportable-diffusion {display: block;overflow:hidden;width:385px;height:14px;margin-left: 3px;} Libre EssaiLe service selon saint Ignace de LoyolaEn savoir plusjwplayer("player").setup({flashplayer: 'http://www.rcf.fr/sites/all/modules/jwplayermodule/player.swf',file: 'http://www.rcf.fr/sites/default/files/diffusions/RCFNational/R...
QUE DEVIENT TAIZÉ ?
CHRISTUS N°252
-
Sabine Laplane
    Que devient la communauté de Taizé depuis la mort violente de frère Roger, son fondateur, le 17 août 2005 ? Le petit livre d'entretiens du journaliste Marco Roncalli, le petit-neveu du pape Jean XXIII, avec l'actuel prieur de Taizé, frère Alois, offre un regard sur « Taizé aujourd'hui ». Chemin faisant, quelques éléments biographiques situent rapidement la personnalité rayonnante de cet allemand catholique, fils d'exilés des Sudètes, qui a été choisi très jeune par frère Roger pour lui succéder. On y découvre un homme d'expérience, très simple, humble et discret. Animé de fortes convictions, il ménage des pauses et des temps de silence pour mieux peser des réponses sans détours. La mission de « partager la foi avec les nouvelles générations » reste une actualité toujours urgente pour la communauté de Taizé à travers les rencontres organisées sur place comme sur tous les continents et, de même, le souci de « faire naître de nouvelles solidarités ». Mais, de façon hardie, frère Alois s'efforce aussi de relancer en des termes neufs la recherche de la réconciliation des chrétiens, persuadé, comme l'était frè...
QUAND TU AIMES...
CHRISTUS N°253
-
Sabine Laplane
    Quand le Christ appelle, c'est toujours pour mettre sur la route d'un départ, même immobile, vers un « ailleurs » ou vers un « autrement » qui ouvre à la fécondité évangélique. La vie de frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé, témoigne de la manière dont ce dernier a cheminé avec courage et opiniâtreté et a ainsi ouvert des voies inédites pour l'Église. « Quand tu aimes, il faut partir »1, dit le poète. Des mots que frère Roger, le fondateur de la communauté de Taizé, aurait pu prendre à son compte. À relire sa vie, de départs en déplacements, se dessine tout un itinéraire d'intranquillité quoiqu'il ait bel et bien planté sa tente à Taizé, au point que le nom de ce petit village de Bourgogne soit devenu comme son patronyme et celui de tous ses frères, sa nouvelle famille. Une vie pleine de paradoxes et d'interrogations, d'espérance aussi, celle d'un homme qui n'a pas hésité à vivre sur la brèche, « tendu de tout son être en avant » (Ph 3,14). En août 1940, en quelques coups de pédale, il quitte Genève et s'élance tout joyeux vers l'inconnu, mû par la nécessit&e...