René-Claude Baud

AVEC SA MÈRE EN SON GRAND ÂGE
CHRISTUS N°229
-
Remi de Maindreville Françoise Le Corre René-Claude Baud
D’exceptionnelle il y a encore quelques années, la présence des nonagénaires et des centenaires dans les familles occidentales s’est banalisée. Ce phénomène nouveau oblige sexagénaires et septuagénaires à se rendre disponibles pour s’occuper de leurs parents âgés, et non plus seulement de leurs petits-enfants. Il n’est jamais facile de livrer aux lecteurs ne serait-ce qu’un reflet de ses relations avec sa mère. Lorsque celle-ci atteint un âge que l’on qualifie pudiquement de grand, cela devient périlleux, car bien des repères nous manquent pour appréhender cette situation inattendue. Trois auteurs témoignent ici avec pudeur de l’expérience spirituelle qu’ils ont retirée de leur confrontation au grand âge à travers leur mère. Remi de Maindreville, dont la mère est presque centenaire, tente de montrer ce que nous avons à apprendre de notre relation avec notre mère âgée, pour peu qu’on l’aide à rester mère. Françoise Le Corre nous a fait l’amitié – et nous l’en remercions vivement – de nous offrir une prière écrite au moment où sa mère, décédée depuis, déclinait fortement. René-Claude Baud, enfin, s’est livr&eacute...
Mots clés : Famille Foi Grâce Liberté Mère Sagesse Vieillir Littérature
Lire la suite
CET AMOUR PLUS FORT QUE LA MORT
01 JANVIER 2011
-
René-Claude Baud
• D’où vient que l’amour d’un fils pour sa mère de 101 ans puisse durer aussi longtemps ? • Pourquoi une mère qui vieillit est-elle heureuse de voir un fils à ses côtés ? • N’est-ce pas là la preuve d’un immense chemin parcouru ? Une relation spécifique • Toute mère demande naturellement à son fils et réciproquement. • La naissance d’un fils crée un lien inaliénable et définitif, sur-tout s’il est l’aîné. • Il est porteur des attentes non dites d’une mère qui souhaite offrir un enfant à Dieu. Celui-ci réalise ce désir sans le savoir. • À son entrée dans la vie religieuse, s’installe une nouvelle rela-tion : le fils est idéalisé par la mère, il devient une référence morale et spirituelle pour la fratrie. Une relation qui s’épanouit • L’ordination au sacerdoce et l’engagement jésuite, mûrissement de deux désirs, sont riches d’une joie rare. • Arrive alors le temps des vacances gratuites, ponctuées de promenades et de découvertes, et enrichies par la complicité et le plaisir d’être ensemble. • Les propositions de rencontre par l’un et par l’autre sont accep-t&e...
AJOUTER FOI À LA FOLIE
CHRISTUS N°228
-
René-Claude Baud
Préf. J. Arènes. Cerf, coll. « L’histoire à vif », 2009, 215 p., 22 euros. Un livre-phare dans le champ actuel de la pastorale, invitée à se rendre présente aux formes généralisées de la fragilité humaine. L’auteur a été aumônier d’hôpital psychiatrique jusqu’en 2006. Avec une simplicité touchante, elle relate ses premiers pas dans l’univers des fous, l’aide reçue de l’équipe pastorale, son cheminement spirituel personnel et l’exploration courageuse de ce qui peut relier foi et folie. Le titre de l’ouvrage est très clairement introduit par la préface de Jacques Arènes. « Ajouter foi », c’est croire que la folie porte en son creux un sens caché et qu’elle peut nous apprendre beaucoup sur l’intimité de l’homme et la demeure secrète de son âme. Il ne faut donc voir aucune provocation dans le sous-titre de cette approche proposant une « petite théologie ». L’auteur a d’instinct la sensibilité spirituelle qui consiste à recueillir des pauvres leur enseignement « nourri de nombreux manques, de blessures, d’angoisse et de solitude mais livré ainsi dans son essentielle simplicité ». Balayant les images réductrice...
Mots clés : Livres
Lire la suite
AJOUTER FOI À LA FOLIE
CHRISTUS N°227
-
René-Claude Baud
Préf. J. Arènes. Cerf, coll. « L’histoire à vif », 2009, 215 p., 22 euros. Un livre-phare dans le champ actuel de la pastorale, invitée à se rendre pré­sente aux formes généralisées de la fra­gilité humaine. L’auteur a été aumônier d’hôpital psychiatrique jusqu’en 2006. Avec une simplicité touchante, elle re­late ses premiers pas dans l’univers des fous, l’aide reçue de l’équipe pastorale, son cheminement spirituel personnel et l’exploration courageuse de ce qui peut relier foi et folie. Le titre de l’ouvrage est très claire­ment introduit par la préface de Jacques Arènes. « Ajouter foi », c’est croire que la folie porte en son creux un sens caché et qu’elle peut nous apprendre beaucoup sur l’intimité de l’homme et la demeure secrète de son âme. Il ne faut donc voir aucune provocation dans le sous-titre de cette approche : Petite théologie pratique de la maladie mentale. L’auteur a d’instinct la sensibilité spirituelle qui consiste à recueillir des pauvres leur enseignement « nourri de nombreux manques, de blessures, d’angoisse et de solitude mais livré ainsi dans son essentielle simplicité ». Balayant les images réduct...
DIRE LA MALADIE ET LE HANDICAP
CHRISTUS N°225
-
René-Claude Baud
Préf. E. Hirsch. Vuibert, coll. « Espace éthique », 2009, 128 p., 14 euros. On ne sort pas de la lecture de cet ouvrage comme on y est entré. Un pré­cédent écrit de l’auteur (Le corps mal-entendu, Vie Chrétienne, 2004) nous avait familiarisés avec l’interaction entre son expérience de médecin rééducateur et celle de patiente atteinte d’une maladie orpheline. Ici, Marie-Hélène Boucand cherche à aller plus loin, à trouver les mots les plus justes pour « oser crier l’inacceptable souffrance, pour témoi­gner que sa traversée est possible ». Écrire relève alors d’une sorte de né­cessité intérieure : il y a des expériences fondatrices qu’on n’a pas le droit de garder pour soi. Au risque de malmener le lecteur, M.-H. Boucand poursuit sa marche déterminée jusqu’au bout de son exploration. Les certitudes et les éviden­ces du lecteur sur la profession médicale, les soins, la relation soignant-soigné, la famille, le handicap, se révèlent au fil des pages bien superficielles et inadaptées à la réalité décrite : elles sont déplacées par l’évocation de l’expérience au quo­tidien de l’auteur, en douze cha...
Mots clés : Livres
Lire la suite
CONSENTIR AUX ÉPREUVES
CHRISTUS N°220
-
René-Claude Baud
Nous pouvons lire avec profit consentir aux épreuves écrit par le Père René Claude Baud qui après une vie d’enseignant dans les collèges jésuites a terminé sa vie active comme aide-soignant travaillant de nuit dans les hôpitaux.  Que ces quelques pages écrites dans un autre contexte puissent nous donner quelques éléments pour recevoir ce qui se donne à nous en ces jours. N’hésitez pas à partager le lien avec vos amis et proches. A lundi prochain.   «Un homme détenait pour toute richesse une pierre précieuse. Scrupuleusement, il veilla sur son trésor. Un jour, le malchan­ceux laissa tomber la pierre sur le sol. La chute en altéra le lissage. Alors le malheureux, après de vaines tentatives, décida de rencontrer les lapidaires de son village. Tous s’efforcèrent sans succès d’éliminer l’égratignure. Bientôt vint un travailleur étranger à qui l’on tendit le joyau : “Regardez, ma pierre est abîmée à jamais.” L’artisan prit ses instruments, examina l’objet, puis dessina sur l’empreinte des pétales et des feuilles » 1. Cette allégorie me paraît contenir tous les éléments que j’aimerais développer ici : le trésor préci...
Mots clés : Epreuve Evénement Humilité Liberté Maladie Sagesse Souffrance Temps Désir
Lire la suite
J’AI RENCONTRÉ DES VIVANTS
CHRISTUS N°218
-
René-Claude Baud
Préf. D. Deschamps. Fidélité, 2006, 138 p., 13,95 euros. Cet ouvrage vient à point pour comprendre les chemins d’évolution de la pastorale hospitalière. Guibert Terlinden est animateur de l’équipe pastorale des cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles. Il est convaincu que l’aumônerie doit se positionner autrement face aux mutations profondes qui ont bouleversé le paysage culturel et social, la communauté chrétienne et l’univers de la santé : l’arrivée des « aumônières ». Selon l’auteur, il suffirait de peu de chose pour qu’un fil de vie se tisse entre partenaires de soins. Les patients offrent des « indices » du chemin qu’ils parcourent dans la nécessaire solitude de leur quête intérieure – indices qui en manifestent la qualité, la complexité ou la souffrance. Il est nécessaire que les accompagnants se forgent leurs propres critères de discernement afin d’appréhender le patient et sa famille en leur chemin spirituel et afin de « décoder » ce qui peut ou doit y être accompagné. Cette approche de la spiritualité nous semble se situer dans l’esprit des soins palliatifs, d’une hospitalité gratuite qui s’efforce d’accueillir chacun tel qu’il est, dans le...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LUNE DE MIEL AMER
CHRISTUS N°213
-
René-Claude Baud
Albin Michel, 2005, 147 p., 15 euros. Nicolle Carré s’est fait connaître, il y a cinq ans, par son livre Préparer sa mort (L’Atelier, 2001). Atteinte d’une leucémie, victime d’une rechute, elle sort grandie de l’épreuve sur un chemin qui pouvait inclure peur de la mort, amour de la vie, blessures, échecs et limites. Ce deuxième ouvrage approfondit ce thème (apprendre à vivre en apprenant à mourir) sous une forme originale : la relecture à deux voix — celle de l’auteur et celle de son mari universitaire, agnostique — de ces dix années de combat partagée au quotidien. Le but de ce livre est clairement exprimé : « Quand on est passé par là, on ne peut plus garder pour soi tout seul ce que l’on a appris. Il nous faut parler pour ceux qui vivent aussi cela et pour ceux qui le vivront un jour. » De fait, ce qui aurait pu relever de l’intimité d’un couple dans la mouvance des crises traversées se révèle au long des pages comme une lente initiation à l’accompagnement : « La maladie est troublante initiation à l’autre, ce qui est autre, ce qui vient d’ailleurs tantôt attire, tantôt provoque le rejet, souvent les deux à la fois. » Que devient cet accompagnement au moment où le patient, nouveau Jo...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LA NUIT À L'HÔPITAL
CHRISTUS N°208
-
René-Claude Baud
Cet article est le témoignage d'un jésuite qui, à l'âge mûr, a choisi d'entrer dans le monde du travail hospitalier par le plus humble des métiers aide-soignant de nuit pendant près de vingt ans. Ainsi a-t-il pu accompagner un grand nombre d'hommes et de femmes confrontés dans la solitude à la situation humiliante des malades, afin de les aider, au sein d'une modeste équipe, à retrouver leur dignité. J’avais l'intention et le temps d'écrire ce soir, mais curieusement cela me fut impossible : des visages aux traits multiples venant sans cesse entraver les idées, j'ai compris peu à peu que la nuit ne se dévoile pas au milieu du jour dans un discours clair et accessible, que l'obscur se livre plus comme une suggestion que dans l'approbation claire, immédiatement comprise. Cela, je ne le savais pas lorsque j'ai demandé « la nuit » pour en faire l'expérience pendant les réparations de mon service de « soins intensifs ». J'ignorais que je serais séduit par l'ombre et que la nuit me garderait. J'ai vécu dans son intimité non seulement dans les différentes unités où je suis passé, principalement « médecine » (quatre ans seul sous la responsabilité d'une infirmière qui se partageait entre deux, trois ou quatre services), mais auss...
Mots clés : Action Affectivité Ascèse Chair Corps Grâce Humilité Maladie Réconciliation (confession)
Lire la suite
LE CORPS MAL-ENTENDU
CHRISTUS N°208
-
René-Claude Baud
Vie chrétienne, 2005, 108 p., 13 €. Cet ouvrage, dédié aux séquestrés du handicap « tués à petit feu », reproduit en couverture une peinture offrant deux dés de lecture : la montagne immense à l'approche du soir, ceinturée déjà de noir, et, de chaque côté d'une coulée lumineuse, deux amandiers éclaboussés de fleurs printanières. Parce qu'ils sont soulevés par une parole juste, le noir et le blanc cohabitent tout au long de ces pages sans dramatisation ni euphorie. La rude expérience d'une communication difficile avec une mère paralysée et aphasique est l'événement fondateur qui fit choisir à l'auteur d'eue médecin auprès des exclus du système sanitaire Etudiante, soutenue par le projet des soins palliatifs, elle a déjà l'intuition que les forces vitales restent agissantes au creux même de l'insupportable souffrance et qu'elles libèrent toujours des étincelles d'éveil. Elle nous fait ensuite découvrir l'univers complexe d'un service de coma traumatique et de rééducation dont elle fut responsable. Tâche difficile et épuisante, car il faut à la fois annoncer le handicap, soutenir les familles et porter l'équipe soignante... Au fil des situations évoquées, on...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LA PRÉSENCE ET LE RESPECT
CHRISTUS N°205
-
René-Claude Baud
Préf. et éd. P. Verspieren. Desclée de Brouwer, 2004, 270 p., 22 €. Bernard Matray (1932-1999), jésuite, a su mener une réflexion personnelle, rigoureuse et originale, qu'il savait traduire avec clarté et sans concession à des publics très divers. Son champ de recherche a porté principalement sur la relation si souvent éprouvante d'accompagnement (professionnel et bénévole) de personnes gravement malades. Bénévole dans l'unité de soins palliatifs du professeur Abiven dès son ouverture en 1987, après une formation au Québec en pastorale clinique, le P. Matray fit la rude et difficile expérience de la présence aux souffrants, soucieux qu'il était de « l'approche respectueuse de l'intimité d'autrui ». Dans une interpellation constante entre sa pratique, ses relations avec les professionnels et sa réflexion éthique, il eut l'intuition de plus en plus nette que l'accompagnement appelle à une reconnaissance mutuelle sur fond d'inconnu. C'est par la pratique d'une hospitalité sans a priori et éclairée par la parole qu'il en est tout naturellement arrivé à une approche sans ambiguïté de l'humain comme être spirituel désireux d'une relation lui permettant de vivre. Or cette compréhension du spirituel n'est pas encore in...
Mots clés : Livres
Lire la suite
ECOUTER MOURIR
CHRISTUS N°204
-
René-Claude Baud
Desclée de Brouwer, 2002, 284 p., 22 €. Fruit d'un immense travail, cet ouvrage est une relecture à distance de dix années de présence dans l'unité des soins palliatifs à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif en tant que psychologue clinicienne. Il s'enracine, plus profondément, dans la découverte du mouvement des hospices britanniques il y a presque vingt ans. La trame du récit est l'histoire reconstituée de Marc atteint d'un cancer incurable et de Lucie, son épouse : après l'annonce brutale qui met fin à tout espoir de guérison, la découverte du service, la crise, jusqu'aux heures de la mort et du deuil. Autour d'un fil conducteur très pédagogique s'enroulent naturellement d'autres témoignages de visages connus et inconnus en contrechamp, de brèves mentions sur l'histoire des soins palliatifs. Mais l'originalité de l'ouvrage nous paraît venir de l'implication personnelle de l'auteur : au-delà de l'imprévu des situations souvent bouleversantes, Suzanne Hervier témoigne de ce qu'elle a appris. Certaines de ses questions sont encore sans réponse. Mais sa pratique professionnelle l'a remplie d'admiration devant les ressources de l'être humain : son courage, sa force, sa capacité à lâcher prise et à consentir.  
Mots clés : Livres
Lire la suite
A L'ÉPREUVE DE LA VIEILLESSE
CHRISTUS N°204
-
René-Claude Baud
Desclée de Brouwer, coll. « Psychologie », 2003, 188 p., 19,50 €. L'auteur décrit avec minutie les six dernières années de déclin psychique de sa mère, Denyse, et l'accompagnement exceptionnel dont celle-ci a bénéficié jusqu'à sa mort. Psychothérapeute et analyste de formation jungienne, elle tisse au cours des pages, dans un style superbe, le canevas sérré où s'entrecroisent les fils colorés de la révolte au spectacle de l'épuisement, la remise à jour de situations de vie non encore réglées, la transformation intérieure, la résurgence de la foi protestante, l'hérédité familiale… Aude Zeller confronte avec intelligence et respect deux approches qui souvent s'ignorent : la thérapie analytique et la spiritualité biblique à travers l'exemple de Denyse qui retrouve devant la mort la sensibilité de son enfance religieuse. Sa régression psychique se révèle en fait le pivot de la guérison de son âme. Parce que Denyse a une personnalité exceptionnelle (ouverture à la spiritualité orientale, psychothérapie effectuée à quatre-vingts ans), l'accompagnement décrit dans ce livre l'est aussi à bien des égards : l'auteur utilise des techniques (« communicati...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LE SCANDALE DU MAL ET DE LA SOUFFRANCE CHEZ MAURICE ZUNDEL
CHRISTUS N°198
-
René-Claude Baud
Saint-Augustin, 2002, 253 p., 18 €.   Vingt-cinq ans après sa mort, Maurice Zundel éveille un intérêt croissant chez les chrétiens. Sa problématique du mal et de la souffrance, omniprésente dans son œuvre, se fonde autant sur sa rencontre au quotidien de l'homme souffrant et pauvre que sur son écoute attentive des questionnements de son temps et des revendications agnostiques et athées. Il développe une théologie enracinée dans l'expérience spirituelle. « Je ne conçois rien, n'ayant pas la moindre propension à contredire un système. Je témoigne simplement de l'expérience que je vis. » En chaque être humain se trouve une dignité inviolable qui ne supporte pas d'être réduite à un objet. Le mal fait scandale parce qu'il s'oppose en moi à une dignité absolue à respecter ; il y a en chaque homme une dimension inviolable et sacrée dont l'homme a la charge en autrui autant qu'en lui-même, qui exige le respect absolu de tout être humain. Le scandale est que cet absolu soit méprisé et piétiné. « L'homme est le sanctuaire d'une présence infinie qui consacre sa dignité et fonde son inviolabilité. » Dieu est toujours dans le camp des victimes. Cette perspective ouvre un champ nouveau à la th&e...
Mots clés : Livres
Lire la suite
UNE GÉNÉRATION EN MAL D'HÉRITIERS
CHRISTUS N°196
-
René-Claude Baud
La question de la transmission n'est pas nouvelle, mais il me semble qu'elle se pose différemment aujourd'hui. J'appartiens à un terroir, à une génération et à une famille grâce auxquelles un riche héritage spirituel est venu à moi dans la facilité et comme naturellement, année après année. Depuis, mon expérience professionnelle de soignant et maintenant ma retraite comme bénévole m'ont peu à peu révélé des souffrances que je n'avais même pas imaginées : terminer sa vie dans l'indifférence générale de ce qu'elle a été, ne rien pouvoir transmettre de ce qu'elle nous a appris d'important, ne rien laisser derrière soi qu'une immense tristesse. Ces pages ne feront le procès de personne : ni des familles, ni des soignants, ni des institutions ; elles voudraient alerter, tel un veilleur de nuit espérant l'aurore dans l'épaisseur des ténèbres, sur la situation de ces personnes en fin de vie dont on n'attend plus rien. Il m'est devenu intolérable, en entrant dans un établissement de personnes âgées, de voir celles-ci côte à côte, immobiles, absentes, muettes, comme hors du temps. Dans quel « état des lieux » sont-elles engagées, quelle relecture de leur passé les occupe-t-elle...
Mots clés : Amour Charité Espérance Famille Maladie Mémoire Vieillir
Lire la suite
MÉDITATIONS EN TEMPS DE CRISE
CHRISTUS N°196
-
René-Claude Baud
Prés, et trad. F. Lemonde. Rivages, coll. Petite bibliothèque », 2002, 115 p., 6,85 €. Cet écrivain anglais du début de XVIIè siècle converti à l'anglicanisme à l'âge adulte, est peu connu en France. Dans ses sermons, essais théologiques et poèmes, le thème de la maladie et de la mort est constant. Lui-même gravement malade à cinquante ans, il écrit les Dévotions en temps de crise en trois parties : « Méditations sur notre condition humaine » ; « Explications et débats avec Dieu » et « Prières à lui lors de diverses occasions ». C'est la première partie qui nous est ici livrée en vingt-trois méditations courtes. Leur point de départ est l'observation, la surprise la dégradation de la santé, la station allongée l'insomnie la réaction des médecins, l'évolution de la maladie. Ces méditations opèrent le passage de cette expérience subjective de la maladie sécrétée par le corps à une prise de conscience de notre misère humaine. Sobres et simples, ces pages sont d'une étonnante modernité. Elles insistent sur la relation médecin patient : admiration, confiance et reconnaissance ne diminuent pas la relativité de leurs connaissances Si les m&e...
Mots clés : Livres
Lire la suite
PRÉPARER SA MORT
CHRISTUS N°196
-
René-Claude Baud
L'Atelier, col. « Mieux vivre », 2001, 141 p., 13 €. Le titre de ce petit livre pourrait rebuter, mais ce serait alors se priver d'une parole rare et pourtant essentielle : la relecture d'une expérience de malade cancéreuse égrenant une à une les notes d'une hymne à l'émerveillement de vivre aujourd'hui une vie qui ne nous appartient pas, « tout en restant impérieusement unique parce qu'elle est donnée ». Au fil des pages, la peur de la mort s'estompe dans la conscience de ce don. L'auteur, psychothérapeute de profession, nous éclaire sur la crise d'un patient qui sent sa mort proche et apprend à habiter son présent : « L'important n'est pas ce qui a été ni ce qui n'a pas été, mais ce qui est maintenant. » Au long des pages, Nicolle Carré comprend, de l'intérieur cette fois, la passion du Christ « en son consentement total à l'échec de sa mission, à la souffrance et à la mort ». A travers lui, maintenant qu'elle est sortie de sa suffisance, elle accède à la réalité de la communion des saints. Ce témoignage sonne juste, il est à bien des égards trop riche pour une seule lecture. Ces pages rencontreront nécessairement un écho chez un lecteur attentif, parce qu'elles ont la force de le rejoindre en sa s...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LE PETIT POUCET À ROULETTES
CHRISTUS N°195
-
René-Claude Baud
Sarment, coll. « Par mots et merveilles », 2002,206 p., 15 €. Il y a des livres qui semblent n'aller nulle part et qui pourtant ne nous lâchent pas avant d'avoir dit leur dernier mot. Ainsi celui-ci. Mariette Jacquet, psychothérapeute dans une association d'accueil de parents de handicapés, s'est fait connaître par L'enfant citron miel (cf. Christus, n° 176, octobre 1997, pp. 477-478). Dans ce nouvel ouvrage, elle nous fait entrer directement dans la vie intérieure de ces enfants qui n'ont pas de mots pour se dire. Au contact depuis des années avec ces jeunes handicapés, elle nous offre le regard lucide et questionnant de Benoît sur le monde étrange et déconcertant des adultes qui s'agitent autour d'eux. Tant de paroles et d'activités l'étonnent et provoquent chez ce garçon de sept ans une réflexion fine et juste : « Après tout si je suis comme ça, c'est un peu de ma faute, et je veux bien essayer de les consoler. » Qu'on ne se méprenne pas sur cet ouvrage, classé « roman », qui se risque à pénétrer sans effraction un univers « différent » dont seul l'amour pouvait l'autoriser à en décrire de l'intérieur, avec humour et gravité, la richesse et la variété. Ce livre est un hymne à la vie.
Mots clés : Livres
Lire la suite
MÉMORIAL POUR UNE MORT VOLONTAIRE
CHRISTUS N°192
-
René-Claude Baud
Saint-Augustin, 2000, 168 p., 89 F. Ce livre écrit par un père (ce qui est rare) vient au bon moment pour nous interroger sur nos réactions face à un événement difficile à vivre et dont personne ne saurait être exempté. 3 février 1995. Le drame éclate dans une paisible famille d'enseignants de Fribourg en Suisse : Myriam, dix-huit ans, s'est pendue dans sa chambre. Ces pages, écrites plusieurs années après, ne signent pas la fin du deuil d'un père, blessé au coeur à jamais. Elles ponctuent la lente sortie, jour après jour, de l'ankylose « du corps et de l'esprit » portée par la recherche obsédante et sans réponse du « pourquoi ? ». Myriam avait donc une vie complètement ignorée de sa famille. Plus profondément, ce livre jalonne l'itinéraire intérieur d'un croyant ébranlé dans sa foi mais trouvant dans les textes de l'Ecriture les mots qui expriment sa vie et son esprit. Le souhait explicite de l'auteur est que son livre en aide d'autres à dépasser les blessures de la séparation brutale et inexpliquée. Il sera utile aussi aux professionnels et bénévoles aux prises avec la violence de la mort et la souffrance des endeuillés. Au moins auront-ils conscience des maladresses à ne pas commettre... Une...
Mots clés : Livres
Lire la suite
MOURIR POUR VIVRE ?
CHRISTUS N°191
-
René-Claude Baud
Editions de l'Atelier, coll. « Questions ouvertes », 2001, 160 p., 95 F. A quoi sert de mourir ? Faut-il mourir pour vivre ? L'auteur, décédé en octobre 2000, a été missionnaire. Il a dû « mourir » lorsqu'il a été plongé dans la culture africaine. En tant qu'ethnologue, il a su approfondir les rites de passage. Il comprend les besoins des jeunes qui, n'en recevant pas des adultes, deviennent leurs propres initiateurs. Particulièrement intéressante est la réflexion du père Pasquier sur les sacrements de l'initiation chrétienne qui jalonnent la vie du disciple de multiples passages douloureux — réflexion inspirée par une conviction de foi : « Je suis mortel, mais voué à la vie à condition d'apprendre à m'en dessaisir. »
Mots clés : Livres
Lire la suite
ACCOMPAGNER LES MALADES & LES FUNÉRAILLES AVEC LES PERSONNES ÉLOIGNÉES DE L'EGLISE
CHRISTUS N°189
-
René-Claude Baud
Accompagner les malades, L'Atelier, coll. « Vivre, croire, célébrer », 2000, 144 p., 80 F. Les funérailles avec les personnes éloignées de l'Eglise, Mêmes références. Marie-Geneviève de Klopstein, religieuse auxiliatrice, a été pendant près de dix ans responsable d'aumônerie d'hôpital. Sa longue expérience du monde de la santé lui donne un regard riche d'humanité sur ces patients qui lui ont beaucoup appris. Celui qui s'engage à « venir » vers l'autre le coeur et l'esprit ouverts, à marcher à son rythme, doit apprendre à fonder sa présence sur la démarche du Christ auprès des malades et de ceux que la vie déçoit. Cet ouvrage aidera ceux qui, individuellement ou en équipe pastorale, rencontrent les souffrants à reconnaître en eux les signes de la présence agissante de Dieu. Après Préparer et célébrer les funérailles (1996), Pierre Vibert poursuit sa recherche de pasteur et ses questionnements dans Les funérailles avec les personnes éloignées de l'Eglise. L'auteur fait référence à ceux, nombreux, qui ont pris leurs distances vis-à-vis des institutions et de la pratique religieuse. Comment permettre à cette nébuleuse complexe de faire assembl&eac...
Mots clés : Livres
Lire la suite
L'ACTION PASTORALE À L'HEURE DU VIRAGE AMBULATOIRE
CHRISTUS N°188
-
René-Claude Baud
Fides, 1999, 105 p., 74 F. Guy Lapointe, professeur de théologie sacramentaire à Montréal, est en lien depuis longtemps avec la pastorale de la santé. Admiratif de la tradition chrétienne qui a su inventer « gestes et paroles qui ont permis à bien des personnes de se découvrir aimées », il interroge l'action pastorale sur sa pertinence et sa crédibilité dans notre contexte social, culturel et religieux. L'organisation des aumôneries d'hôpital, bien identifiée sur le plan confessionnel et interreligieux, se trouve bousculée par un « virage ambulatoire », hors des « confins habituels des églises », au profit d'une collaboration étroite entre la personne malade la famille et les proches, l'équipe interdisciplinaire et les organismes qui relaient l'hôpital au domicile. Ces exigences n'enlèvent rien aux priorités données à l'accompagnement du patient dans sa souffrance et jusqu'aux portes de la mort Mais quitter le continent de la seule ritualité ou de la sentimentalité questionne les intervenants pastoraux sur leur propre identité d'« envoyés » et les invite à un compagnonnage Ce livre tonique heurtera bien des pratiques pastorales, mais il reste optimiste : la marginalisation du religieux dans l'univers hospitalier crée de meilleur...
Mots clés : Livres
Lire la suite
LES CHEMINS DE LA COMPASSION
CHRISTUS N°184
-
René-Claude Baud
Il y a quelque témérité de ma part, si ce n'est même de l'impudence, à prendre le risque d'écrire sur la patience, moi qui suis tout à fait incapable d'en faire preuve » 1. Le témoignage que je peux donner s'inscrit bien dans un large champ de patience, dont je me sens riche aujourd'hui après vingt ans passés avec des patients en fin de vie, leurs proches, des soignants et des bénévoles. Dans le cadre de l'association « Albatros », je suis témoin de la germination spirituelle des personnes au contact de la mort et du deuil ; elles touchent tôt ou tard aux limites de leurs sentiments et de leur désir d'aider, et sont entraînées dans une expérience intérieure neuve dont elles ne sont plus les seuls acteurs. Mon chemin n'est guère différent. Au début de ma vie professionnelle soignante, je me sentais fort d'un intérêt et d'une sympathie envers les patients ; il m'arrivait souvent d'éprouver un sentiment chaleureux à leur égard. J'avais appris à reconnaître leurs besoins et à écouter leur souffrance. Et pourtant, mon désir d'aider se heurtait parfois à une froideur intérieure, comme si la force d'amour était bloquée en moi, incapable de s'exprimer. Je ne trouvais pas en mon coeur les lames de fond pouvant offrir un...
CE QUI REMONTE DE L'OMBRE
30 MARS 2012
-
René-Claude Baud
"L'homme qui est sorti de sa terre découvre que l'acceptation de sa propre mort est la condition d'une vraie liberté; il renonce à laisser derrière lui d'autres traces que les pierres de son sacrifice. L'important est que d'autres existent après lui et non pas qu'ils soient ses propres descendants. Parce qu'il accepte la possibilité de ne plus être là -  et la mort est bien la forme complète de l'absence - il ouvre un espace qui permet aux autres d'exister à leur tour; parce qu'il sait partir, il laisse le champ libre. C'est à la mesure de cette liberté-là, qui passe par le consentement à partir, qu'il peut être lui-même créatif, prendre à coeur ce qu'il fait et travailler au changement. La logique humaine n'a pas de catégorie pour dire cette manière d'être : enfermée dans le dualisme de situations opposées (avoir ou ne pas avoir, faire ou ne pas faire, être mort ou être vivant, etc.) elle laisse échapper le mode de la réconciliation des contraires : être quelque part en gardant la possibilité d'être ailleurs, "vivre avec" en restant capable de "vivre sans". Il me semble que Paul de Tarse ne dit pas autre chose lorsqu'il introduit, pour les chrétiens de l'Eglise de Corinthe, la catégorie du "comme si": &q...
Mots clés : Accompagnement Affectivité Amour Ascèse Ecoute Expérience spirituelle Guérison
Lire la suite