Pierre Teilhard de Chardin

L’OEUVRE IMMENSE DE LA CRÉATION
CHRISTUS N°226
-
Pierre Teilhard de Chardin
Outre les renseignements de tout genre qu’elles nous apportent sur le Père Teilhard et son milieu, les lettres à Léontine Zanta constituent aussi une véritable direction de conscience. À travers les conseils donnés, on voit se dessiner la spiritualité du « direc­teur ». Les principes essentiels en ont été dégagés ailleurs, et ils s’expriment en termes habituellement si simples et si limpides, qu’un nouveau commentaire paraît superflu. L’expression en est d’ailleurs discrète. Mais chaque fois qu’elle perce, elle décèle par sa force la profondeur de la nappe souterraine. Ce n’est pas d’une vie intérieure médiocre qu’elle pourrait jaillir ainsi. En même temps qu’il mène la vie la plus activement tendue, explorant la planète, scrutant le passé de la terre et de l’homme, et, par leur passé, leur avenir, s’engageant avec passion dans la bataille des idées, cherchant à convertir les chefs de son Église à des vues qui lui ap­paraissent vitales, soumis lui-même à toutes sortes d’épreuves et à des luttes intimes dont nous avons entrevu la gravité, – cet homme, retiré au centre de son âme, communie habituellement à « la joie de l’Être...
Mots clés : Cœur de Jésus  Corps Communion Création Foi Jésus-Christ
Lire la suite
LES DEUX MAINS DE DIEU
CHRISTUS N°147
-
Pierre Teilhard de Chardin
Il nous paraît si naturel de grandir que nous ne songeons pas d’habitude à distinguer de notre action les puissances qui l’alimentent, ni les circonstances qui favorisent sa réussite. Et cependant, quid habes quod non accepisti 1 ? Autant, sinon plus, que la Mort, nous subissons la Vie. Pénétrons au plus secret de nous-mêmes. Faisons le tour de notre être. Cherchons, longuement, à percevoir l’océan de forces subies où est comme trempée notre croissance. Il y a là un exercice salutaire : la profondeur et l’universalité de nos dépendances feront l’intimité enveloppante de notre Communion. […] Donc, pour la première fois peut-être de ma vie (moi qui suis supposé méditer tous les jours !) j’ai pris la lampe, et quittant la zone, claire en apparence, de mes occupations et de mes relations journalières, je suis descendu au plus intime de moi-même, dans l’abîme profond d’où je sens confusément qu’émane mon pouvoir d’action. Or, à mesure que je m’éloignais des évidences conventionnelles dont est superficiellement illuminée la vie sociale, je me suis rendu compte que je m’échappais à moi-même. À chaque marche descendue, un autre personnage se découvrait en moi, dont je ne pouva...
DIEU NE SE CACHE PAS POUR QUE NOUS LE CHERCHIONS
16 JANVIER 2018
-
Pierre Teilhard de Chardin
Dieu ne se cache pas, j’en suis sûr, pour que nous Le cherchions ; pas plus qu’il nous laisse souffrir pour augmenter nos mérites. Bien au contraire, penché sur la création qui monte à Lui, Il travaille de toutes ses forces à la béatifier et à l’illuminer. Nos doutes, comme nos maux, sont le prix et la condition même d’un achèvement universel. J’accepte, dans ces conditions, de marcher jusqu’au bout sur une route dont je suis de plus en plus incertain, vers des horizons de plus en plus noyés dans la brume. Voilà comment je crois. Amen !