Philippe Jeammet

LA PEUR D’ÊTRE FOU
CHRISTUS N°212
-
Philippe Jeammet
Face à l’angoisse Avant d’être fixé sur mon sort, la crainte m’est venue plus d’une fois de ne pas savoir mourir, le moment venu, car il est certain que je suis horriblement impressionnable. Je me rappelle un mot du cher vieux docteur Delbende (...). Les agonies de moines ou de religieuses ne sont pas toujours les plus résignées, affirme-t-on. Ce scrupule me laisse aujourd’hui en repos. J’entends bien qu’un homme sûr de lui-même, de son courage, puisse désirer faire de son agonie une chose parfaite, accomplie. Faute de mieux, la mienne sera ce qu’elle pourra, rien de plus. Si le propos n’était très audacieux, je dirais que les plus beaux poèmes ne valent pas, pour un être vraiment épris, le balbutiement d’un aveu maladroit. Et à bien réfléchir, ce rapprochement ne peut offenser personne, car l’agonie humaine est d’abord un acte d’amour. Il est possible que le bon Dieu fasse de la mienne un exemple, une leçon. J’aimerais autant qu’elle émût de pitié. Pourquoi pas ? J’ai beaucoup aimé les hommes, et je sens bien que cette terre des vivants m’était douce. Je ne mourrai pas sans larmes. Alors que rien ne m’est plus étranger qu’une indifférence stoïque, pourquoi souhaiterais-je la mort des impas...
Mots clés : Crainte Création Haine Maladie Mère Psychologie
Lire la suite
L’EXPÉRIENCE D’UN NOUVEL AMOUR
CHRISTUS N°236
-
Nicole Jeammet Philippe Jeammet
Christus : Comment, après avoir connu une vie de couple très longue, une nouvelle expérience peut-elle naître ? Nicole Jeammet : Précisément quand on a longtemps vécu avec quelqu’un et qu’on a connu l’ennui, la routine, certaines formes d’incompréhension, une rencontre amoureuse fait brusquement émerger l’espoir d’un renouveau et fascine par la promesse d’une vie qui serait toute différente. Dans La double vie d’Irina 1, Lionel Shriver raconte l’histoire d’une femme qui vit depuis quatorze ans avec Lawrence et qui, un soir, attirée par un ami de son compagnon, se laisse embrasser par lui. À partir de cette expérience inattendue et bouleversante qui tout à coup « fait voler la relation à son compagnon en éclat », l’auteur a alors l’idée de nous raconter en alternance deux histoires différentes : dans l’une, elle refait sa vie avec cet autre homme ; dans l’autre, elle reste avec son compagnon – avec dans les deux cas l’expérience d’un « désenchantement » qui l’accable :   « Elle était aujourd’hui obsédée par l’instant meurtrier où Lawrence avait franchi la porte et où elle n’avait rien éprouvé. Ce désenchantement l’a...
Mots clés : Accompagnement Amour Choix de vie
Lire la suite
LA MARQUE DU VIVANT EN NOUS
CHRISTUS N°261
-
Philippe Jeammet
Dans cet article, les émotions sont considérées à partir des apports de la psychanalyse. Principe constitutif du mouvement de vie qui nous anime, elles influent sur la façon dont l'humain se représente lui-même et dont il entre en relation avec l'autre, et ainsi la forme qu'il donne à la vie de l'esprit en lui. Il semblait entendu qu'au sein du monde vivant, l'être humain bénéficiait d'un statut particulier : seul être vivant doté d'un esprit en même temps que d'un corps. Dualisme classique, toujours sujet à débat, mais qui s'est adouci sous l'effet justement de la présence émergente des émotions et des progrès de la biologie. Néanmoins ne serait-ce que dans le projet de ce numéro, on continue à voir les émotions comme un facteur, certes parfois positif, mais dont on se méfie et surtout dont on pense qu'on pourrait arriver à se passer en reprenant la maîtrise grâce au pouvoir de l'esprit. Peut-on encore s'appuyer sur ce dualisme ? On a fait plus de progrès depuis cinquante ans dans la compréhension de ce qu'on peut appeler le « vivant » que dans toute l'histoire de l'Humanité. Un vivant très paradoxal Si on ne connaît pas le pourquoi de la vie, on commence à en connaître le comment. La vie est une dynamique permanente...