Peter-Hans Kolvenbach

LA "FOLIE" POUR LE CHRIST
CHRISTUS N°246
-
Peter-Hans Kolvenbach
Le texte du père Chastellain, présenté ci-avant révélait le désir du retraitant de se donner tout entier à l’amour fou de Jésus exprimé sur la croix. S’appuyant sur les écrits d’un autre jésuite canadien, Isaac Jogues, contemporain de Pierre Chastellain, le père Kolvenbach illustre jusqu’où peut mener la « folie » pour le Christ. C’est-à-dire jusqu’à accepter de se donner dans l’humilité des « croix » quotidiennes… tout simplement. En accueillant les peines de tous les jours, le chrétien accomplit également la volonté, exprimée dans les Exercices, que l’âme se rende entièrement disponible au Seigneur. Quelle que soit la forme de cette disponibilité, « c’est un désir d’être choisi non pas aux conditions, même les plus généreuses, de l’homme, mais exclusivement aux choix, même les plus inattendus, de Dieu… [1] » Cette perspective ignatienne peut être vécue dans le concret comme cela se lit dans les lettres de saint Isaac Jogues, celles du 5 et du 30 août 1643. Son désir d’annoncer le Seigneur crucifié et ressuscité parmi les Indiens est si fort qu’il supplie le Seigneur de rendre vains les projets de ceux...
Mots clés : Foi Humilité
Lire la suite