Paul Magnin

NAISSANCE EN FRANCE D’UNE FAMILLE IGNATIENNE
CHRISTUS N°213
-
Anne-Marie Aitken Paul Legavre Paul Magnin Anne Righini-Tapie
Ce 31 juillet 2006 à Lourdes, sur l’herbe verte de la Cité Saint-Pierre, par groupes de douze, dix mille personnes, hommes, femmes, enfants piqueniquent joyeusement. Auparavant, face à la Grotte, ils ont célébré le quatre cent cinquantième anniversaire du passage à Dieu de saint Ignace. De l’avis de nombreux participants, ce rassemblement- pèlerinage a marqué symboliquement la naissance publique d’une famille ignatienne en France. Alors qu’à l’évidence il existe une famille franciscaine ou dominicaine, pourquoi a-t-il fallu plus de quatre siècles pour que s’affirme publiquement dans notre pays une famille spirituelle se rattachant à la figure du saint basque ? Une histoire qui remonte à loin Même si Ignace n’a jamais voulu créer de communauté féminine, de nombreuses congrégations sont nées dès le XVIIe siècle dans le sillage de femmes ayant fait les Exercices spirituels sous l’impulsion de jésuites. Tout en étant autonomes, ces communautés ont bénéficié de l’aide des jésuites — même si, de part et d’autre, il put y avoir des incompréhensions dans l’histoire. De même, depuis toujours, des laïcs ont été associés à des oeuvres jésuite...
Mots clés : Eglise Promesse Spiritualité ignatienne
Lire la suite