Odile LECLERCQ

LE SCRUPULE
CHRISTUS N°232
-
Odile LECLERCQ
ODILE LECLERCQ Association Maurice Giuliani, anciennement association de la Bienfaisance, créée par le Père Giuliani (1913-2003), fondateur de Christus et auteur, entre autres, de L’expérience des Exercices spirituels dans la vie (Desclée de Brouwer, coll. « Christus », 2003). Cette association entend permettre à des personnes de vivre une expérience de Dieu sans quitter leur milieu de vie. Elle forme aussi des accompagnateurs et organise des sessions en ce sens. Cet article est paru dans le n° 69 (juin 2011) du Bulletin de l’Association Maurice Giuliani (www. mauricegiuliani.fr). Nous remercions sa présidente de nous avoir autorisés à le reproduire ici. Sujet délicat par sa complexité, le scrupule, pourtant, n’a rien de théorique : dans nos accompagnements spirituels, même si nous nous trouvons peu en présence de scrupuleux « massifs », ne rencontrons-nous pas – plus fréquemment qu’on ne le penserait spontanément – des formes plus ou moins larvées et insidieuses de ce trouble ? Ignace lui-même a éprouvé durant son séjour à Manrèse, au début de sa conversion, une crise de scrupules d’une violence extrême qui, selon ses propres termes, l’ont torturé pendant de nombreux mois (Récit, n° 20-25). Les notes...
Mots clés : Culpabilité Exercices spirituels Expérience spirituelle Jésus-Christ Loi Confiance
Lire la suite
LA GRÂCE
CHRISTUS N°235
-
Odile LECLERCQ
Vouloir réfléchir sur la grâce, n’est-ce pas naïveté ou pure folie ? Sûrement un peu les deux. Car si le mot « grâce » abonde dans les Écritures, particulièrement dans le Nouveau Testament, et, depuis, dans les écrits spirituels – y compris dans le livret des Exercices de saint Ignace –, à chaque fois il apparaît comme une affirmation de sa réalité et de ses effets sans qu’il soit véritablement défini ni que ce qu’il recouvre soit précisé. Cette constatation ne manque pas d’intriguer. Que mettons-nous donc sous ce mot ? S’agit-il d’une chose, ainsi que peuvent le laisser entendre les expressions, si souvent employées dans le milieu chrétien comme : « Je demande une grâce au Seigneur », « J’ai reçu une grâce de Dieu » ? Ou bien, derrière ce mot, n’y a-t-il pas une réalité d’un tout autre ordre ? C’est ce que nous avons tenté de voir en partant du chapitre intitulé : « Que votre volonté soit faite » de Notre Père qui êtes aux cieux : la prière du Seigneur de Romano Guardini 1. Y avons-nous réussi ? Jésus, comblé de grâce « Jésus est venu, “plein de grâce et de vérité”,...
Mots clés : Amour Grâce
Lire la suite
SE DISPOSER
CHRISTUS N°239
-
Odile LECLERCQ
 Il apparaît très vite que se disposer, cette manière d’être si indispensable pour qui souhaite accomplir une tâche de façon fructueuse, est essentielle, au sens propre du terme, pour le chrétien qui veut et désire vivre selon l’Esprit au cœur même de son existence quotidienne. Mais, en cela, ne retrouvons-nous pas toute la spiritualité qu’Ignace veut nous faire découvrir et expérimenter en nous proposant sa pédagogie de l’exercice spirituel qu’il définit comme étant « toute manière de préparer et de disposer l’âme pour… » trouver Dieu en toute chose ?   Une capacité humaine Lorsque nous abordons une tâche – et ceci est d’autant plus tangible qu’elle est nouvelle –, il nous appartient de faire appel à notre capacité à nous disposer. Pour ce faire, nous ne commençons pas par nous engouffrer avec précipitation dans sa réalisation, au risque de perdre de vue ce que nous cherchons. Au contraire, nous prenons le temps de nous poser, de nous mettre dans un état d’esprit propice à la réussite de l’œuvre à entreprendre. Pour cela, nous nous rassemblons intérieurement, canalisons notre énergie, apaisons, autant que possible, notre appréhension o...
LA DURÉE DANS LA VIE SPIRITUELLE
CHRISTUS N°247
-
Odile LECLERCQ
  Sans être explicitement employé dans le livret des Exercices spirituels, le terme de « durée » en sous-tend cependant le cheminement. Cet article se propose de s’arrêter sur cette notion de durée dans la vie spirituelle afin d’en voir la portée et les conditions, et de dégager les fruits qui en découlent dans la vie de celui qui se met à l’école du Christ Jésus venu habiter notre temps et qui, en s’incarnant, nous apprend à vivre la durée d’une manière unique.   De la durée et de l’instant Couramment, il y a deux façons de parler de la durée : celle d’un temps horloge, objectif, mesurable, qui défile entre un début et une fin, ou celle d’un temps qui vient du sentiment d’un vécu intérieur, dont l’effet produit n’est pas proportionnel à la durée objective mais à l’intensité de ce qui a été ressenti : angoisse, ennui, panique, joie, bien-être, plénitude… et qui en modifie alors la perception : une heure peut sembler une seconde ; et une seconde, une heure. Savoir vivre le temps qui nous est donné ne va pas de soi. Pourtant la qualité de notre vie dépend bien de notre manière de conjuguer ensemble, au jour le jour, dans le concret de notre existenc...
AIDER À LA RENCONTRE DE DIEU
CHRISTUS N°256
-
Odile LECLERCQ
Méditer la parole de Dieu pour en vivre ne va pas forcément de soi, c'est un art que la relation d'accompagnement peut favoriser. Soutenir ainsi cette voie de méditation, c'est permettre que se noue une relation personnelle entre celui qui prie et Dieu. Actuellement, des livres et des stages proposent la pratique de la méditation dont le but est de répondre à la soif de l'homme contemporain qui, emporté par le tourbillon de la vie, désire se poser, se retrouver, redécouvrant un besoin d'intériorité enfoui en lui, qui lui est constitutif. Les chrétiens éprouvent eux aussi ce besoin, et nombre d'entre eux ne trouvent pas dans la prière ce à quoi ils aspirent, malgré les ouvrages consacrés à l'oraison. Aussi, certains s'adressent à un accompagnateur pour apprendre à prier. Celui-ci a là une grande responsabilité car cette demande exprime le désir d'une relation profonde avec Dieu. C'est à cette relation qu'il a à initier l'accompagné, particulièrement en lui proposant, à la suite d'Ignace, de méditer la Parole et de l'y aider par une pédagogie adaptée qui le soutient dans ce chemin. Ce qui permet au Christ d'opérer son œuvre de salut en son cœur et, de là, de modifier sa manière de vivre. Un apprentissage dans la foi Dès l...
PRÉSENCE DE DIEU, PRÉSENCE À DIEU
CHRISTUS N°263
-
Odile LECLERCQ
La pédagogie ignatienne, contenue dans les Exercices spirituels d'Ignace de Loyola, met à la disposition des accompagnateurs et accompagnatrices des moyens simples et respectueux du chemin de chacun et chacune, afin d'aider toute personne cherchant à vivre dans la présence à Dieu, présent en elle.   Parler de présence de Dieu n'est pas chose aisée, car c'est vouloir parler d'une réalité mystérieuse, indicible. Cependant, il n'est pas rare que des personnes affirment vivre en Dieu parce qu'il leur dit ceci ou cela, ou parce qu'elles éprouvent un grand émoi au contact de telle scène d'évangile, tel écrit, tel paysage, telle œuvre artistique, alors que, tout entières dans le ressenti du moment, elles en restent là, cherchant à prolonger ou à renouveler ce moment, sans que leur manière de vivre en soit affectée. D'autres, au contraire, ne se sentent pas comblées par Dieu lorsqu'elles prient sa Parole, pourtant leur vie manifeste qu'elles se laissent travailler en profondeur par lui. Alors, comment affirmer que Dieu nous parle, nous est présent ou absent ? La pédagogie ignatienne, contenue dans le livret des Exercices, met à notre disposition des moyens simples et respectueux qui nous permettent d'aider la personne qui vient à nous pour un accompagnement spirituel et qui cherche à vivre dans la présence à Dieu, présent en elle. Un apprentissage à la rencontre Nous savons dans la foi que, depuis notre baptême, Dieu nous est présent de façon particulière. Qu'il s'est engagé à no...
UN CHEMIN DE VIE
CHRISTUS N°269
-
Odile LECLERCQ
Prendre dans la foi en Dieu les moyens de se rendre conscient de ce qui se passe en soi, l'accueillir en se situant… alors une conversion, plus profonde, se révèle. Il n'est pas rare que, parmi les personnes demandant un accompagnement spirituel et plus particulièrement à vivre les Exercices spirituels dans la vie, certaines soient habitées par une colère sourde. Elles en connaissent parfois l'origine grâce à un travail thérapeutique, mais les éclats en demeurent vivaces dans leur quotidien. Comment aider les unes comme les autres dans leur chemin avec Dieu ? S'agit-il de les inviter à lutter contre cette colère ou, au contraire, comme Jésus le préconise dans sa parabole du blé et de l'ivraie (Matthieu 13,24-30), les aider à ne pas se focaliser sur ce « mal » en elles pour ne pas risquer que leur vie avec Dieu ne s'assèche ? Mais alors, comment procéder ? C'est là que la pédagogie proposée par Ignace dans son livret des Exercices est d'un grand soutien pour l'accompagnateur. D'où part-on ? La personne arrive en accompagnement avec son vécu, son passé, ce qu'elle est, qu'elle exprime plus ou moins vite à l'accompagnateur. Tel cet homme d'âge mûr qui, au cours d'une rencontre, a fait part de sa colère d'être né et de devoir vivre, puis d'avoir été abusé enfant par un prêtre, puis d'avoir été impérativement exhorté par ses parents à gagner abondamment sa vie. Tout cela, il l'avait travaillé avec un thérapeute, mais les séquelles demeuraient : aventures amoureuses se succédan...