Nathalie Becquart

LA VIE COMME VOCATION
CHRISTUS N°239
-
Nathalie Becquart
Dans notre société sécularisée de plus en plus diversifiée, découvrir et recevoir sa vie comme une vocation ne va plus de soi. Des conceptions anthropologiques différentes y coexistent et parfois s’y affrontent. Certains considèrent subir leur vie, d’autres estiment la construire eux-mêmes sans référence à une transcendance ou à un humanisme commun. Dans ce contexte où les chrétiens, très minoritaires, se retrouvent avec peu d’appuis extérieurs, il y a urgence à développer dans toute l’Église une culture de la vocation, c’est-à-dire à faire découvrir que toute vie est vocation : elle est un don qui se reçoit et qui appelle en retour à se donner à la suite du Christ serviteur, venu pour que « les hommes aient la vie en abondance » (Jn 10,10). Vivre sa vie comme une vocation est ainsi une manière particulière de se comprendre en Dieu, de chercher et trouver sa place dans la société et dans l’Église. Dès lors, comment développer dans l’Église une pastorale « vocationnelle » qui permette à chacun de répondre à l’appel de Dieu et de trouver le cap de sa vie ? Comment aider à découvrir que la vocation n’est pas « une tuile qui n...
NAVIGUER AU QUOTIDIEN
CHRISTUS N°243
-
Nathalie Becquart
 « Au-delà de toute chose, il y a la mer » Cette citation lue, petite, dans un livre de mer ancien est restée gravée dans ma mémoire, même si je n’en ai jamais retrouvé la source ni l’auteur… Citation imaginée ou imaginaire peut-être ! Pourtant ces quelques mots continuent à accompagner mon expérience de terrienne citadine tournée vers la mer. Le mystère de la mer contemplée et explorée depuis l’enfance, au long des plages et des sentiers douaniers, en navigation côtière ou parfois hauturière, habite mon horizon et ma prière. Au long des jours, mon esprit s’envole régulièrement vers cet au-delà du réel bétonné, macadamé, au gré des échappées furtives, trouées du ciel dans l’espace donné et balayé par le rythme de la vie. Car la mer est d’abord et surtout mouvement, espace mouvant, déplacement des vagues, reflet du vent et des marées, flux brassé par les courants, environnement changeant aux couleurs si variées. Penser et écrire la mer est élan, itinérance et danse. La vie urbaine dans notre monde contemporain en plein bouleversement est aussi expérience de la mer au quotidien, sillage hésitant de nos pas en quête d’un aven...
LE NUMÉRIQUE, NOUVEAU MILIEU DE VIE
CHRISTUS N°248
-
Nathalie Becquart
  De tout temps, les hommes se sont risqués à prendre la mer pour explorer de nouvelles contrées, relier les terres et rapprocher les êtres. Les océans ont vite été perçus comme des moyens de communication et des axes stratégiques importants pour développer les échanges commerciaux. De grands mouvements de population, prenant forme d’exils douloureux ou d’aventures pleines de promesses, se sont faits par bateau. Car la mer est à la fois trait d’union entre les continents et frontière toujours dangereuse. Jamais l’homme ne peut totalement maîtriser la mer, et pourtant, siècles après siècles, le transport marin ne cesse de croître. Depuis toujours, la soif d’échanges, de relations, de découvertes est plus forte que l’effroi des eaux profondes et la peur des tempêtes. Elle conduit les hommes à construire des navires toujours plus puissants, rapides et résistants pour sillonner les océans, connecter les ports. Aujourd’hui, la révolution numérique nous fait entrer dans une ère nouvelle, mais internet répond sans doute à ce même désir marin : rapprocher les hommes, tisser sa toile entre les rives, élargir les horizons…   Internet : relier et rapprocher Comme des « marins » du web L&rsq...
"LEUR DYNAMISME NOUS TRANSFORME"
CHRISTUS N°258
-
Nathalie Becquart PONTIER Marie-Odile
Christus a interrogé deux religieuses ignatiennes, Nathalie Becquart et Marie-Odile Pontier. Elles livrent ici leur longue expérience d'accompagnement et d'encadrement de jeunes issus de milieux divers. Ce qu'elles en retirent et ce qu'elles constatent. Christus : Que retirez-vous personnellement de vos missions respectives auprès des jeunes ? En quoi vous ont-elles enrichies ? Nathalie Becquart : J'ai eu tout un parcours qui m'a donné d'exercer des missions au service des jeunes dans divers cadres : au sein de l'équipe nationale des Scouts de France comme responsable du scoutisme en quartier populaire, à travers le Réseau jeunesse ignatien dans l'animation de pèlerinages, de retraites, de sessions… en particulier avec « Vie en mer, entrée en prière » (des camps retraites sous forme de croisières en voilier), comme responsable de l'aumônerie étudiante de Créteil puis en tant que responsable nationale de la Pastorale étudiante… J'ai aussi eu la joie d'accompagner des jeunes dans la durée à travers l'accompagnement d'un groupe de jeunes professionnels et surtout l'accompagnement spirituel. Toutes ces missions auprès des jeunes, ou au service de la formation et de l'accompagnement des acteurs de la pastorale des jeunes et des vocations, m'ont fait beaucoup évoluer… On ne peut écouter et acco...