Mark Rotsaert

LE CHARISME IGNATIEN
CHRISTUS N°202
-
Mark Rotsaert
S'il y a un fil rouge dans la vie d'Ignace de Loyola, c'est bien celui d'aider les âmes : « Ayudar a las animas », comme il aime à le répéter dans plusieurs de ses textes. À partir de Manrèse, tel est le fil conducteur du Récit d'Ignace. En effet, sa spiritualité va s'organiser, se structurer, à partir de cette donnée fondamentale. L'aide qu'apporte Ignace aux âmes est étroitement liée à l’œuvre de Dieu en lui. La façon dont Dieu a touché Ignace, aussi bien que la façon dont Ignace a pris conscience de Dieu à l’œuvre en lui, ne sont pas sans lien avec la façon dont Ignace, petit à petit, s'est mis à aider les âmes. Ignace a vécu dans un temps où les repères éthiques n'étaient plus ce qu'ils avaient été au Moyen-Age. Les structures sociales avec leurs relations féodales se désagrégeaient et l'église était de moins en moins au centre de la cité de l'homme. Une nouvelle époque était en train de naître. Elle sera même appelée « Renaissance ». Ce large mouvement, parti de l'Italie pour envahir rapidement la France, l'Europe du Nord et l'Europe Centrale, n'arrive que tardivement en Espagne, c'est-à-dire vers la fin du XVe et le début du XVIe si...
Mots clés : Compagnie de Jésus Charismes Communion Discernement Eglise Incarnation
Lire la suite
LA CONVERSATION SPIRITUELLE
CHRISTUS N°199
-
Mark Rotsaert
Qui dit conversation suppose qu'il y ait au moins deux personnes qui entrent en relation par le moyen de la parole. Deux personnes qui se disent quelque chose. Le mot « conversation » suggère aussi qu'il y a une certaine durée (« se dire deux mots » n'est pas vraiment une conversation) et une certaine réciprocité (sans un minimum de dialogue, il ne peut y avoir qu'un monologue). Une conversation peut traiter de n'importe quel sujet. Mais une conversation qui traite de choses spirituelles n'est pas encore une conversation spirituelle. Deux personnes peuvent parler des choses de l'esprit sans que cela soit une conversation spirituelle. J'entends par « conversation spirituelle » une conversation où une troisième Personne entre en jeu : l'Esprit. Oui, l'Esprit de Dieu. Relire sa vie Pour dessiner la courbe de votre vie, il faudra vous rappeler les moments forts (sommets de plénitude de vie) et les moments difficiles (profondeurs dans la nuit de notre histoire). Certains moments ont une force stimulante qui ne vous lâche plus. Mais les moments difficiles ou négatifs peuvent également devenir une expérience de croissance humaine. Personne n'accède à la vie sans les douleurs de l'enfantement. Cependant, ces moments forts ou difficiles ne sont pas toujours les plus importants. Ce qui importe, c'est de faire l'expérience — après co...
Mots clés : Corps Discernement Esprit Expérience spirituelle Humilité Parole d’homme Sacrement
Lire la suite
LA PATIENCE CREATRICE D'IGNACE DE LOYOLA
CHRISTUS N°271
-
Mark Rotsaert
Voici quelques exemples de la façon dont Ignace de Loyola procédait dans l'accompagnement des vocations à la Compagnie de Jésus. Pour chaque nouveau compagnon potentiel, il adaptait son accueil, s'ajustant au désir, à la maturité et au rythme propre de chacun et laissant l'Esprit œuvrer.Fin 1527, Ignace quitte l'Espagne pour Paris, « où, pour être utile aux âmes, il irait étudier et y réunir quelques hommes ayant le même dessein et garder ceux qu'il avait » (Récit, 71). Le Récit1 nous apprend que les amis qu'il avait ne le rejoignirent guère à Paris, il nous informe davantage sur les six compagnons qu'Ignace y rassemble et qui formeront avec lui la Compagnie de Jésus : Pierre Favre et François Xavier, Simão Rodrigues, Diego Laínez, Alfonso Salmeron et Nicolás Bobadilla. Pour discerner les compagnons qui auraient le même dessein que lui, rien de mieux que les Exercices spirituels. Au cours de l'année 1534, les six hommes feront les Exercices sous la direction d'Ignace. Après le départ de ce dernier pour son pays natal, encore trois étudiants vont rejoindre le groupe : Claude Le Jay, Paschase Broët et Jean Codure. Tous trois ont fait les Exercices sous la direction de Pierre Favre. Les Exercices resteront la voie royale pour faire partie du groupe des...
L'ÉCOUTE DANS LES EXERCICES SPIRITUELS
CHRISTUS N°266HS
-
Mark Rotsaert
Le livret des Exercices spirituels d'Ignace de Loyola est un manuel en fonction d'une pratique, comme l'indique déjà le mot « exercices » dans le titre. Une des originalités du livret est qu'il ne s'adresse pas à celui qui veut faire ces exercices, mais à celui qui guide quelqu'un dans ces exercices. Ignace fait entrer la relation entre maître et disciple dans la structure même de son manuel. Il ne faut donc pas s'attendre à y trouver un exposé sur l'importance de l'écoute tout au long de l'expérience proposée. Néanmoins, l'écoute se révèle indispensable, aussi bien pour celui qui donne les exercices que pour celui qui les reçoit.VocabulaireQue nous apprend l'étude du vocabulaire ? Chose surprenante, le verbe escuchar (« écouter ») n'apparaît pas dans le texte autographe des Exercices spirituels ! En revanche, le verbe oír, qui signifie d'abord « entendre » et ensuite « écouter », est employé neuf fois, ce qui est peu. Le verbe hablar (« parler »), par exemple, compte quarante-deux emplois. Ce serait une conclusion hâtive que de penser que, dans les Exercices, on parle plus qu'on n'écoute ! Le substantif oído (« ouïe ») n'apparaît que deux fois. Une premi&eg...