Marie-Amélie LE BOURGEOIS

LES DIX COMMANDEMENTS
CHRISTUS N°228
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Trad. P.-A. Giguère. Novalis/Bayard, 2009, 145 p., 17 euros. Joan D. Chittister est membre de la communauté bénédictine d’Erie en Pennsylvanie. Elle est bien connue aux États-Unis et au Canada pour son oeuvre importante (une trentaine d’ouvrages) et pour son engagement en faveur de la paix et du droit des femmes dans l’Église et la société. L’objectif de ce livre est de présenter un commentaire du Décalogue accessible à tout croyant. Rien de livresque. Le pragmatisme du propos est rafraîchissant. Reprenant chaque commandement l’un après l’autre, elle pose les questions du type : « Qu’est-ce que cela voulait dire ? » ; « Qu’est-ce que cela a toujours signifié ? » ; « Et qu’est-ce que cela veut dire maintenant ? » Le double commandement de l’amour, qui résume, selon Jésus, tous les autres (Mt 22), est cité en première page et commenté lui aussi dans les dernières pages de l’ouvrage, formant ainsi comme un écrin pour tout l’ensemble. Cette façon de présenter les choses peut décevoir celui ou celle qui chercherait une étude exégétique, bien que celle-ci apparaisse souvent en filigrane. Pour l’auteur, il s’agit plutôt de mettre le doigt sur les contradictions...
Mots clés : Livres
Lire la suite
AU RISQUE DE JÉSUS-CHRIST
CHRISTUS N°227
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Trad. E. Bloch. Lessius, coll. « La Part-Dieu », 2007 , 144 p., 15,50 euros. Il nous est toujours bon d’entendre des voix venues d’ailleurs. C’est ce qui advient lorsque nous lisons ce livre dont l’auteur, moine bénédictin d’ori­gine belge, vit au Pérou depuis de nom­breuses années et a été responsable de l’équipe de théologiens de la Conférence latino-américaine des religieux (CLAR). C’est peut-être dans les dernières pages du livre que nous saisissons la thèse de Simon-Pierre Arnold. La si­tuation de l’Amérique latine lui apparaît désespérante. Trop de pauvres y sont bafoués dans leur dignité : « Ce temps-ci est un temps de mort. Par conséquent, notre prophétisme doit être en lien avec cette conjoncture. » Tel les prophètes de l’Exil, il invite les religieux à voir ce temps comme un « moment favorable » pour une vraie conversion spirituelle. « Re-fondation », « réconciliation », « remise en question » radicales… au risque de Jésus-Christ et de l’Évangile ; appel à revenir aux fondements sur lesquels la vie religieuse est bâtie. Si le propos s’adresse d’abord aux religieux d’Amérique latine, il peut...
Mots clés : Livres
Lire la suite
SERVIR LA SAGESSE
CHRISTUS N°225
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Préf. N. Hausman. Trad. D. Marchal. Lessius, coll. « La part-Dieu », 2008, 144 p., 15,50 euros. La vraie question, à laquelle Michelina Tenace, membre permanent du Centre Aletti de l’Institut pontifical oriental, cherche à répondre, est posée dès l’avant-propos : « Si la réflexion théologique sur la façon d’être responsable vient à manquer, comment affrontera-t-on la fidélité au cha­risme, en un temps où les dynamismes des relations sont profondément transformées, mettant en question toute forme d’autorité ? » Pour aborder cette « réflexion théologique », l’auteur commence par brosser à grands traits l’histoire de la vie religieuse et à la fois de la réflexion qui l’accompagne, d’Antoine à Ignace de Loyola, en passant par Basile, Benoît, Dominique et François. Un long développement est proposé autour de la figure d’Ignace dont la conception du gouvernement est une « synthèse entre tra­dition et modernité ». L’auteur rappelle qu’Ignace n’est d’abord, à l’imitation d’Antoine, que le maître spirituel de quelques compa­gnons ; que le voeu d’obéissance à un supérieur n’intervient qu...
Mots clés : Livres
Lire la suite
« TU SERAS JUGÉ SUR L’AMOUR »
CHRISTUS N°222
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
«Tu seras jugé [examiné] sur l’amour » : cet extrait d’une maxime de saint Jean de la Croix est souvent cité pour évoquer ce que les théologiens appellent le « jugement particulier », la rencontre transformante du Christ à la fin de notre vie. Mais quels repères avons-nous ici-bas pour en parler ? À quoi le comparer ? Le P. Gustave Martelet, avec bonheur, nous a invités à imaginer ce moment, où chacun perd toute maîtrise sur ce monde, comme notre propre « chemin de Damas » : « Renversé par l’éblouissement que lui valut l’apparition de Jésus Christ ressuscité, saisi par une splendeur qu’il ne connaissait pas, conquis par la singularité de Jésus qu’il appelle aussitôt son Seigneur, Paul a fait, dès la terre, l’expérience qui nous ouvre le “ciel”, c’est-à-dire la vie avec Dieu dans le Christ et l’Esprit » 1. « Tu seras jugé sur l’amour ». Jugé par qui ? Découvrant le Christ « face à face », saisi par l’infinité de son amour pour moi, comme Paul lorsqu’il entendit la voix de celui qui lui demandait : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? », je tomberai alors du haut de ma suffisance, et ferai l’expérien...
Mots clés : Amour Contemplation Croix Eglise Grâce Justice Loi Miséricorde Salut Oecuménisme
Lire la suite
LA LUTTE CONTRE LES PASSIONS D’APRÈS LES PÈRES DU DÉSERT
CHRISTUS N°215
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
La demande d’accompagnement spirituel se fait de nos jours, chez les chrétiens, de plus en plus fréquente. Sans le savoir, ceux et celles qui le demandent rejoignent le propos des ascètes du désert des premiers siècles. Pour le premier d’entre eux, saint Antoine, encore appelé le « père des moines », l’accompagnement spirituel est d’abord une « exhortation mutuelle ». Dans sa « vie », écrite peu de temps après sa mort, saint Athanase raconte qu’il reçut des moines venus quémander son instruction : « Les saintes Écritures suffisent à notre enseignement, mais il est beau de nous exhorter mutuellement dans la foi, et de nous animer par des discours. Vous, mes fils, vous apportez à votre père ce que vous savez ; moi, votre aîné, je vous livre ce que l’expérience m’a appris » 1. Or, ce que l’expérience avait appris à Antoine durant les vingt ans où il avait vécu en solitaire dans le désert et les tombeaux, c’était à tenir tête aux esprits mauvais. Athanase, champion de la lutte contre l’arianisme, insiste fortement sur le combat spirituel incessant qu’il dut mener contre eux, et sur les victoires que le Christ remportait en lui. Bientôt, l’exemple d’Antoine et de ses dis...
Mots clés : Ascèse Bible Combat spirituel Paix Prière Tentation Conversion
Lire la suite
OÙ VA LA VIE CONSACRÉE ?
CHRISTUS N°210
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Lessius, coll. « La part-Dieu », 2004, 238 p., 22 €. « Entrons dans le chant des noces du Christ et de l'Eglise qui traverse toute la Bible et la Liturgie. » Cet extrait du commentaire du cardinal Daneels donne le ton et le fil rouge de l'ensemble de l'étude de Noëlle Hausman. Du Cantique des cantiques à la finale de l'Apocalypse, la réflexion de l'auteur s'appuie sur la grande tradition spirituelle chrétienne, pour laquelle la « vie consacrée » — sous ses différentes formes mais dont la porte d'entrée commune est le célibat consacré pour le Royaume de Dieu — n'a de sens qu'à l'intérieur du mystère de l'Eglise-Epouse du Christ. Le propos est clair : « La vie consacrée, plus que jamais, a vu, dans les dernières décennies, son sort lié à celui de l'Eglise, locale et universelle, au point qu'on ne peut plus parler du devenir de l'une sans envisager la situation de l'autre. » Dès lors, nous ne sommes pas étonnés que l'auteur prenne largement appui sur les documents (fort nombreux) de l'Eglise, dont la pensée culmine dans l'exhortation apostolique Vita Consecrata, qui sera largement commentée. Avec finesse et tout en nuances, l'introduction nous invite à partir de « quelques questions qui semblent hanter les consacrés eux-mê...
Mots clés : Livres
Lire la suite
SAISIS PAR DIEU
CHRISTUS N°207
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Un jeune couple est penché vers un nouveau-né dans son berceau : c'est leur premier enfant.. Silence : ensemble ils contemplent la merveille venant de leur amour Et puis, le père murmure : « Une telle beauté, cela ne peut pas venir seulement de nous... » Nouveau silence : ensemble ils se recueillent, saisis par l'émotion. Plus besoin de paroles. Chacun relit en son coeur l'aventure de cette vie nouvelle et pressent que sa joie, celle d'eue père, celle d'être mère, est divine. Il y a des événements qui ont eu une telle intensité dans noue histoire personnelle que nous les recueillons encore aujourd'hui, avec reconnaissance, comme autant de signes de la présence de Dieu à nos côtés. Mais nous ne sommes pas toujours assez conscients que, dans le Christ Jésus, c'est notre vie, la vie tout simplement dans toutes ses dimensions, qui est spirituelle, divine, car saisie, soulevée par le souffle de l'Esprit. Cueillir, comme on cueille en été les fleurs des champs qui couvrent la prairie pour en faire un bouquet plein de couleurs. Recueillir, comme on recueille la moisson dans sa grange. Se recueillir comme chaque foyer de la ville se rassemble sur son secret quand vient la nuit. Dans l'expérience spirituelle, se recueillir signifiera se retrouver soi-même pour s'accueillir soi-même, ramasser les pièces de soi...
Mots clés : Cœur de Jésus  Dieu Eglise Grâce Pauvreté
Lire la suite
UN DÉFI POUR LA FOI ?
CHRISTUS N°200
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS Jacques ARÈNES Arnaud de Rolland
TABLE RONDE Comment l'indifférence, qui caractérise l'atmosphère religieuse dans laquelle nous vivons, interroge-t-elle la foi des chrétiens ? Celle-ci s'est trouvée confrontée à l'athéisme militant dans la première moitié du XXe siècle, puis à la critique des maîtres du soupçon avec le développement des sciences humaines, enfin à la contestation des années 70. Aujourd'hui, elle se trouve plongée dans le climat d'une tolérance un peu molle, qui relativise la question de la vérité la profession de la foi chrétienne ne semble pas déranger grand-monde. Comment donc les chrétiens sont-ils amenés à vivre leur foi dans cette atmosphère de désaffection ? Nous avons réuni autour de cette question plusieurs voix, dont la diversité pouvait enrichir notre réflexion Jacques Arènes est psychanalyste ; Marie-Amélie Le Bourgeois, ursuline, ancienne responsable diocésaine de la catéchèse à Bourges ; Arnaud de Rolland, jésuite, aumônier d'étudiants en grandes écoles à Pans ; Claude Flipo, rédacteur en chef de Christus, Yves Roullière, rédacteur en chef adjoint de Christus. Claude Flipo : Comment ressentez-vous cette désaffection ? Jacques Arènes : Dans le m...
Mots clés : Eglise Foi Indifférence Mal Mission Psychologie Réalité Souffrance
Lire la suite
LA RUMEUR DE DIEU DANS NOTRE MONDE
CHRISTUS N°194
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
C'était un jour de retraite de profession de foi. Au milieu de la matinée, les enfants jouaient dans la cour du presbytère. Soudain, un jeune garçon s'arrête et s'approche. Après un temps de silence, et avec un grand sérieux : « Dites, madame, comment on sait quand c'est Dieu qui nous parle ?... » L'enfant a raison de poser cette question. N'est-elle pas la nôtre aussi ? En effet, quand nous disons que Dieu nous parle, qu'en savons-nous ? Est-ce que ce ne sont pas toujours des êtres humains qui disent que Dieu leur parle ? Et, dans le concert des dieux que les traditions religieuses ou les sectes proclament, quel est donc ce Dieu dont je dis qu'il me parle ? Un « je ne sais quoi » Le mot « rumeur » pour parler des choses de la foi a une bonne fortune en notre temps. En toute rigueur, s'il s'applique à la Bonne Nouvelle de Jésus après sa résurrection, en tant que celle-ci se répandait de proche en proche comme un bruit qui court 1, la signification devient plus floue quand on veut l'appliquer à la façon dont Dieu se manifeste en notre monde. Pourtant, le mot évoque plusieurs réalités dont nous prenons conscience aujourd'hui avec un certain bonheur. Parler de la « rumeur de Dieu » , c'est peut-être dire qu'en voulant évoquer Dieu nous sommes souvent bien en amont de ce que nous ap...
Mots clés : Dieu Expérience spirituelle Mal Pauvreté Silence Violence
Lire la suite
« POUR QU’ILS AIENT LA VIE EN ABONDANCE »
CHRISTUS N°233
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
« Pour qu’ils aient la vie en abondance » La vie religieuse. Cerf, coll. « Perspectives de vie religieuse », 2010, 316 p., 27 euros. C’est au temps de l’Exil que le peuple de l’Alliance reçut de Dieu, à travers la parole des prophètes, les plus pressants appels à la conversion en même temps que les plus beaux encouragements à l’espérance. Toutes proportions gardées, on peut penser que Jean-Claude Lavigne joue ce rôle de prophète aujourd’hui, en ce temps de crise que semble vivre l’Église en Europe, crise qui touche de plein fouet tout spécialement la vie religieuse, qu’elle soit masculine, féminine, monastique ou apostolique. Enraciné dans la tradition séculaire dominicaine, l’auteur, qui a été directeur général d’« Économie et Humanisme », a une expérience diversifiée de la vie religieuse, qu’elle soit conventuelle ou apostolique, comme frère, prieur, formateur, en France ou en Afrique. Nombreux aussi sont les mouvements d’Église, les monastères, les congrégations religieuses qui ont apprécié sa parole. Son oeuvre semble être le fruit à la fois de sa réflexion, de sa prière et de toutes ses rencontres. Le résultat est un livre passi...
Mots clés : Livres
Lire la suite
« RELÈVE-NOUS »
CHRISTUS N°234
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
 Fidélité, 2010, 393 p., 24,95 €.     Les deux auteurs, disent-ils, ont réfléchi et travaillé à ce livre pendant de longues années, à partir de la conscience de leur propre fragilité et de l’accompagnement commun de personnes souffrantes. Le premier, le cardinal Godfried Danneels, est archevêque émérite, passionné du Christ et de son Église, faite de saints et de pécheurs ; la seconde, Iny Driessen, est mariée, maman de six enfants, et a étudié la philosophie biblique et les sciences religieuses. Aucun d’eux n’en est à son premier livre. Ici, ils parlent en « nous », sans dévoiler ce qui est de l’un et ce qui est de l’autre. À partir de la question de la souffrance et du mal qui se pose à tout homme, croyant ou incroyant, philosophe ou illettré, non pas seulement de façon objective (pourquoi le mal ?), mais dans les blessures de sa propre vie (pourquoi ce mal pour moi ?), les auteurs examinent d’abord le contexte culturel dans lequel évolue cette question pour nos contemporains, puis ils en font une relecture où se croisent les récits bibliques et certains récits, souvent mortifères, de ceux et celles qu’ils ont accompagnés. L’objectif est délibérément pastoral et sp...
L'ÉVANGILE À L'HEURE DES FEMMES
CHRISTUS N°246
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Dans l’avant-propos, l’auteur commence par se réclamer du geste du pape François au Jeudi saint 2013. Ce jour-là, parmi les douze détenus auxquels l’évêque de Rome lave les pieds, il y a deux femmes, une italienne catholique et une serbe musulmane. Le fait qu’un tel rituel avait été volontairement conjugué au féminin par le pape a été, pour l’auteur, le déclencheur d’un processus qui aboutit à ce livre. Aucune idéologie mais plutôt un désir d’écoute quand l’auteur cherche, avec l’aide d’une amie, à rencontrer des figures de femmes « pour qui l’Évangile est une force agissante, un fil rouge dans leur existence ». La sélection, forcément subjective, très fortement marquée par la spiritualité ignatienne, aboutit à la présentation de onze femmes contemporaines, dont le dénominateur commun est de « dégager un souffle vital qui touche à l’universel », « un goût prononcé pour la liberté », ainsi que la volonté de « se situer délibérément sur ces lignes de fracture, au contact de personnes ne partageant pas nécessairement la même foi qu’elles ». Dans un style alerte, surtout sous forme de r&ea...
ISABELLE DE FRANCE, SŒUR DE SAINT LOUIS
CHRISTUS N°249
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
Si la « bienheureuse Isabelle de France » n’est pas une inconnue pour le martyrologe romain qui lui consacre une courte notice, celle-ci profiterait bien du dépoussiérage que cet ouvrage lui apporte. Celui-ci est le fruit d’une collaboration internationale entre chercheurs, qu’ils soient eux-mêmes historiens du Moyen Âge, linguistes, spécialistes de musique ou de liturgie, archivistes, paléographes… Le lecteur y touche du doigt la façon dont se font les échanges entre chercheurs, chacun n’hésitant pas à informer les autres de ses nouvelles découvertes, ou à remercier un collègue pour une trouvaille qui le fait changer d’avis… Le livre commence avec un avant-propos rédigé par Jacques Dalarun, médiéviste reconnu qui dirige la collection des « Sources franciscaines » et en particulier cette étude sur Isabelle de France. De ce livre, la figure d’Isabelle de France se dégage dans toute sa complexité et avec bonheur. Née en mars 1225, fille de Louis VIII, roi de France, et de Blanche de Castille, soeur cadette de saint Louis, nous découvrons une femme éprise de Dieu, volontaire, quitte même à être rebelle. Orpheline de père dès 1226, elle reçut son éducation de la reine. Dès l’âge d...
HÉROÏNES DE DIEU
CHRISTUS N°255
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
  Issues de différentes provinces françaises et de différents milieux sociaux, ces huit femmes qui ont en commun d'être nées au tournant du XVIIIe et XIXe siècle ne se sont pas donné le mot, mais elles se sont toutes senties appelées personnellement par le Seigneur à être « missionnaires » au loin. Depuis quelques dizaines d'années, les historiens se sont penchés sur le rôle primordial que jouèrent les femmes dans l'Église de ces deux derniers siècles. Citons pour mémoire Claude Langlois (Le catholicisme au féminin, 1984) qui avait étudié l'engouement des jeunes femmes françaises, au XIXe siècle, pour la vie religieuse. Plus récemment, Élisabeth Dufourcq (Les aventurières de Dieu, 1993) a raconté l'épopée de celles qui, depuis le XVIIe siècle, ont emprunté les grandes voies maritimes pour aller convertir les « sauvages », créer des écoles, soigner les malades. Le travail d'Agnès Brot et de Guillemette de La Borie est une illustration vivante de cette historiographie. Ces huit femmes seraient restées inconnues du grand public si leurs lettres, leurs journaux de bord et autres souvenirs n'avaient pas été conservés dans les archives des congrégati...
HOMME ET FEMME
CHRISTUS N°257
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
La première de couverture de cet ouvrage renseigne le lecteur sur le but poursuivi par l'auteure. En effet, nous voyons sur cette page deux reproductions de portraits funéraires du IIe siècle, l'un d'un homme et l'autre d'une femme : ils se ressemblent, mais ils ne se regardent pas, et sont même séparés par le titre du livre ; quant à ce titre, l'auteure a choisi de mettre le mot « icône » au pluriel… Nous comprenons alors que le propos ne sera pas d'abord de contempler l'homme et la femme comme deux êtres en relation, « unité des deux », « communion des deux » et, à ce titre, « icône » de Dieu, communion trinitaire, mais plutôt comme personnes, chacune unique et créée à l'image de Dieu. L'ouvrage dont nous parlons se présente comme une thèse de théologie. Celle-ci commence par une introduction de trente pages, et finira avec une conclusion de neuf pages. Ouvrir le livre et lire ces deux passages met le lecteur en phase avec le contenu de toute la thèse. Dans l'introduction, après avoir retracé la façon dont les sociétés et l'Église ont pu proposer, au cours de l'Histoire, des « représentations » erronées de la femme et de l'homme, l'auteur espère que son &e...
FEMMES DE DIEU
CHRISTUS N°260
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
L’auteure de ce livre est une enseignante, spécialiste d’histoire religieuse contemporaine. Elle se définit aussi comme laïque consacrée dans la Communauté de l’Emmanuel. Le projet de ce livre, qui était de traiter l’histoire d’ensemble de la vie consacrée féminine depuis l’origine du christianisme jusqu’à nos jours, n’était pas sans ambition ni sans risque. Le résultat est intéressant, même s’il concerne surtout l’Europe et plus précisément la France. Dix chapitres se suivent, chacun caractérisant une étape de cette histoire, et l’ensemble se lit facilement. Les trois derniers chapitres sont particulièrement bien écrits et fondés, même si le bouleversement théologique et spirituel apporté à la vie religieuse féminine par le concile Vatican II aurait peut-être mérité un regard plus positif et reconnaissant (cf. pp. 206-209). Quant aux premiers chapitres de l’ouvrage, ils représentent une bonne synthèse, dans un langage simple, des études déjà publiées sur le sujet, dont on apprécie de trouver les références en notes. Il est heureux de rencontrer, au cours de la lecture, la vie et l’oeuvre de certaines femmes qui conservent une certaine notor...
VEILLER
CHRISTUS N°263
-
Marie-Amélie LE BOURGEOIS
  Veiller : c'est peut-être le plus difficile à vivre en notre temps où chacun voudrait acquérir « tout, tout de suite », y compris l'amour. Car veiller demande grande modestie et patience. Veiller, c'est ne pas obtenir encore, c'est parfois « durer » dans la nuit et le doute. C'est ne jamais renoncer, même si, à l'image de ceux qui s'aiment, on en vient à s'en prendre directement à celui qu'il nous a été donné d'entrevoir au fond du cœur, sans jamais le posséder : « Ah ! serais-tu pour moi comme un ruisseau trompeur aux eaux décevantes ? […] Tu m'as séduit, Yhwh, et je me suis laissé séduire ; tu m'as maîtrisé : tu as été le plus fort » (Jérémie 15,18 ; 20,7). « Où t'es-tu caché, ami ? », chantera Jean de la Croix en commentant le Cantique des cantiques. « Je sais… mais c'est de nuit. » Veiller, c'est continuer à creuser le désir et la place, en nous-mêmes et dans toute notre vie, pour l'ami dont nous savons qu'il vient. C'est aussi continuer à marcher dans l'existence avec ses frères et sœur en humanité, comme un pèlerin et chercheur de Dieu. « On t'a fait savoir, homme, ce qui est bien, ce que Yhwh r&...