MALÉ Jean-Michel

UNE ÉCOLOGIE DE L'ESPÉRANCE
CHRISTUS N°270
-
BOISSEAU Bénédicte GIRARD Jean-Louis MALÉ Jean-Michel
À Saint-Hugues Trois membres de la Communauté de vie chrétienne (CVX) en responsabilité à Saint-Hugues de Biviers (Isère) témoignent de la façon dont ce centre spirituel ignatien a pris le tournant d'une conversion écologique dans l'esprit de Laudato sí, entraînant tout un collectif dans l'aventure. Christus : Quels sont vos liens avec Saint-Hugues ? Qu'est-ce qui, à titre personnel, vous a amenés à porter ce projet de conversion écologique ? Jean-Louis Girard  : Je suis protestant et ma femme est catholique, et nous sommes tous les deux membres de la Communauté de vie chrétienne [CVX] qui a la responsabilité de Saint-Hugues, ce qui m'a amené à m'engager dans cette maison dont je suis le président. L'écologie a toujours été pour moi le sujet d'une attention permanente. Partout où je suis allé, j'ai essayé de mettre en œuvre des actions autour de l'écologie. À Nantes, j'avais fait construire une maison bioclimatique. Ensuite, j'ai habité, à Villard-de-Lans, un chalet que j'avais réhabilité pour le rendre à énergie positive. Par ailleurs, j'ai quatre enfants et six petits-enfants. Jean-Michel Malé  : Je suis grenoblois depuis 2014, et je fais partie du bureau de Saint-Hugues depuis quatre ans. J'ai une expérience en environnement et en écologie et une formation d'ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. J'ai travaillé pendant vingt-cinq ans pour les services de l'État dans différentes fonctions, beaucoup en écologie dans les dix dernières années. Je suis, depuis quatre...