La rédaction Christus

A L'ÉCOUTE DES PAUVRES
CHRISTUS N°234
-
La rédaction Christus
Nous voudrions donner la parole aux pauvres afin d’écouter ce qu’ils ont à dire sur notre monde. Mais d’abord, qui sont-ils et d’où vient leur pauvreté ? Il s’agit de personnes fragilisées par l’éclatement actuel des familles. Un grand nombre se retrouvent seules à élever des enfants avec un revenu insuffisant, qui leur interdit parfois l’accès à un logement autonome. On les retrouve alors dans des foyers, des hôtels loués par leur municipalité, des squats, des terrains de camping ou des voitures (Jean Tonglet). De surcroît, la société de consommation impacte fortement ces familles. Or celles-ci ont le désir d’être comme les autres, faute de quoi la stigmatisation à leur égard augmente. C’est particulièrement vrai pour les enfants à l’école, et cela bloque certains (Véronique Davienne). Phénomène très perceptible quand certains deviennent stagiaires et se retrouvent en proie à des addictions, notamment à la drogue. Phénomène encore plus radical quand ils sont exclus, demandeurs d’asile, sans-papiers, vivant dans la peur d’un contrôle de police (Philippe Darras et Patrick Thiollier). La présence des pauvres appelle donc à des retournements. Tout simplement, d’embl&...
HOMMAGE AU CARDINAL MARTINI
04 SEPTEMBRE 2012
-
La rédaction Christus
Quelques extraits, en son hommage :   « Carlo Maria Martini est un véritable Piémontais : il en a les qualités de réserve, de discrétion, de retenue, quelque chose d’austère où affleure cependant une vive et délicate sensibilité. » « Le cardinal Martini est un homme de dialogue : avec les chrétiens, les juifs, les musulmans, avec les athées... (…)Tout cela se trouve admirablement illustré par ses armoiries, sa devise, sa vie entière. » «  Ses livres constituent une admirable introduction, à la fois simple, solide et passionnante ; il nous conduit au cœur des textes, au cœur ses livres constituent une admirable introduction, à la fois simple, solide et passionnante ; il nous conduit au cœur des textes, au cœur de l’existence et de nous-mêmes. Nous sommes accompagnés, éclairés par la douce lumière de son intelligence respectueuse et perspicace, douée d’un sens aigu de la psychologie humaine, aux zones d’ombre et de lumière sûr de l’existence et de nous-mêmes. » Gabriel Ispérian « Qui est le Cardinal Martini ?» Christus 216 - Octobre 2007
SE REPOSER
CHRISTUS N°239
-
La rédaction Christus
Avec l’accélération de nos rythmes de vie, se fait jour une profonde ambivalence du repos. Nous ressentons d’abord que ni l’accumulation d’activités performantes de loisirs, ni l’inactivité désorientée et souvent ennuyeuse ne reposent vraiment, comme en témoignent aussi bien l’expérience des congés qu’une retraite non préparée ou un désœuvrement forcé. De là, nous voyons qu’un vrai repos se donne à goûter dans un rythme de vie propre à soi, où l’activité, la tranquillité, les relations se déploient dans un temps décompressé (Nathalie Sarthou-Lajus). Vital pour le corps et l’esprit depuis la nuit des temps, le repos est pourtant bien difficile à vraiment trouver et honorer. Prendre la décision de se reposer suppose d’abord d’en reconnaître le besoin, mais il est souvent plus difficile de s’accepter fatigué que de suspendre une activité (Claude Charvet). Mais le repos se maîtrise-t-il ? Résulte-t-il de conditions appropriées ? Car, outre la fatigue liée à des facteurs extérieurs, notre psychologie entre là aussi en jeu. Des forces peuvent nous agiter ou nous troubler, d’autres nous déprimer ou nous obséder, et nous maintenir alors da...
RENCONTRE OECUMÉNIQUE DE SOLESMES
11 JUIN 2013
-
La rédaction Christus
Toute l'équipe de Christus tient à vous informer sur la tenue de la rencontre Œcuménique de Solesmes. Cet événement organisé par L'Abbaye Saint-Pierre de Solesmes (72300) et la Fraternité Chrétienne Sarthe-Orient aura lieu à la marbrerie de l'Abbaye, sous la Présidence de Son Excellence Monseigneur Yves Le-Saux, évêque du Mans. Une journée de rencontre entre catholiques et orthodoxes le 21 Septembre 2013, sur le thème de : «Vatican II et le Dialogue Oecuménique Catholique-Orthodoxe»   Détails et inscriptions sur leur site
FRÈRES ET SŒURS
CHRISTUS N°240
-
La rédaction Christus
Dans la vie des fratries s’initie notre relation aux autres, avec ce qu’elle comporte d’attirance, d’amour et d’ouverture, mais aussi de haine, de peur et de fermeture. Une telle expérience nous aide-t-elle à reconnaître l’autre comme un frère sans céder à l’idéalisation ? Au moins nous rend-elle plus lucides quand nous faisons acte de fraternité au sein de la société (Remi de Maindreville). D’avoir les mêmes parents nous fait frères et sœurs, créant un lien tout à fait unique qui porte en lui-même, et à la même mesure, les germes potentiels du meilleur… comme du pire. En effet, ce qui nous lie aux parents dans le besoin que nous avons tous d’être reconnus et aimés devient le lieu même d’une rivalité qui peut se faire féroce si pointe le sentiment qu’un « autre » est préféré (Nicole Jeammet). La famille, lieu d’une intense fragilité, reste donc le prototype du lien social ultérieur. L’empreinte fraternelle est notre première inscription de l’être au monde. L’interdit de l’inceste et l’interdit du meurtre, tabous fondamentaux de la civilisation, fondés de l’intérieur dès l’origine du petit humain, sont pourtant l...
Mots clés : Amour Enfant Famille Sentiments Confiance
Lire la suite
CHRISTUS VOUS RECOMMANDE...
07 OCTOBRE 2013
-
La rédaction Christus
La rédaction de Christus vous recommande le dernier ouvrage de Pierre Roquebert, "Mourir vivant" Accompagner : le maître mot de cet essai. Présence à la fois discrète, attentive et active aux côtés de la personne qui souffre, de celle qui est confrontée à la souffrance, à la vieillesse, à la mort (brutale ou graduellement entrevue) des personnes qu'on côtoie, qu'on aime. Invitation aussi à la réflexion sur sa propre vie car, si son intensité, son poids varie, nul n'échappe à la mort, à sa mort. En quatorze courts chapitres, éclairés par la foi chrétienne et une méditation personnelle, existentielle, l'auteur répond, avec clarté et dans un langage simple et accessible à tous, aux questions - certes fort débattues parce qu'elles sont de toujours et universelles - sur le sens de l'existence, de la souffrance, de l'isolement, de la mort. Comment en parler alors que le monde moderne l'occulte ? Quelle est la position de l'athéisme sous ses différentes formes ? Un livre à la fois stimulant et pacifiant.
Mots clés : Accompagnement
Lire la suite
LA REVUE DES REVUES
08 OCTOBRE 2013
-
La rédaction Christus
Brice de Villers acceuillera, dans "La revue des revue" samedi pochain à 20h : Remi de Maindreville, sj, rédacteur en chef de Christus. Au programme : discussions autour du dernier numéro de Christus "Frères et soeurs" et mais aussi du hors-série 2013 "Management et spiritualité". L'émission sera ensuite disponible en podcast durant un mois ! Réecoutez l'émission sur le site de Fréquence Protestante.
EN MÉMOIRE DE JACQUES ORGEBIN, SJ.
16 OCTOBRE 2013
-
La rédaction Christus
Le père Jacques Orgebin, aumonier du MCC de 1985 à 1991 et provincial de France de 1991 à 1997, nous a quittés la semaine dernière. Dans le n°198 de la revue Christus consacrée à l'évènement il avait écrit un article dont la teneur demeure d'une actualité brûlante sur le plan spirituel : « Acteurs ou spectateurs face à l'évènement » dont voici un extrait choisi : Il faut pouvoir dire : « je veux » . Mais cette capacité à dire « je veux » met sans cesse à la croisée de deux chemins : ou bien on fait ce qu'on veut et ce que Dieu ne veut pas, ou bien on accomplit ce qu'on désire et ce que Dieu désire avec nous. Ici se situe l'enjeu de tous nos choix humains, de toutes nos décisions. Ici se situe le discernement, le tri entre les diverses aspirations qui habitent le cœur de l'homme Pour tous ceux qui l’ont connu, c’est l’occasion de lui rendre hommage et de rendre grâces à Dieu pour la joie et pour la force spirituelle de sa présence et de ses apports. (photo "Herbstwald" cc Martin Heiss)
RENDEZ-VOUS LE 28 OCTOBRE
21 OCTOBRE 2013
-
La rédaction Christus
Rendez-vous le 28 octobre à 19h, pour uneprésentation de l'ouvrage de Jean-Luc Jeener : Sans miroir, la société est condamnée à mourir Pour un théâtre incarné Bayard, collection "Christus-Spiritualité et politique"     Avec : Armelle Héliot Critique de théâtre au "Figaro" et au "Masque et la plume" (France Inter) Dominique Salin, jésuite, historien de la spiritualité, Centre Sèvres Animé par Yves Roullière Directeur de la collection "Christus-Spiritualité et politique     Théâtre du Nord-Ouest, 13, rue du Faubourg Montmartre (métro Grands Boulevards) Entrée libre
HOMME ET ANIMALITÉ
CHRISTUS N°241
-
La rédaction Christus
  Avons-nous à ce point perdu nos racines charnelles et terrestres qu’il nous soit vital aujourd’hui de redécouvrir la profondeur animale de la chair, de l’accueillir, de nous réconcilier avec elle ? Comme si le temps était venu d’animaliser l’homme, après une longue période dominée par l’humanisation de l’animal. C’est au moins une manière d’élargir la compréhension que l’homme a de lui-même, étonné devant sa familiarité avec les animaux et plus encore par l’étrangeté si intime de son corps et de ses réactions (Françoise Le Corre). Impossible, par conséquent, de nous confronter à notre animalité sans reconnaître les changements qui marquent notre perception des animaux et la manière d’évoquer notre proximité avec eux. Si une vision instrumentalisée de cette relation a longtemps prévalu au bénéfice de l’unique dignité de l’homme, la perception moderne, à l’inverse, valorise l’animal, positive son instinct, sa non-rationalité, et le respecte jusqu’à lui concéder des droits (Annie Wellens). Du coup, la part animale présente en chacun de nous suit une évolution semblable. Charnelle et dépourvue de raison, comba...
LA VIE SPIRITUELLE DES SOIGNANTS
CHRISTUS N°242
-
La rédaction Christus
Les soignants ont pris conscience, depuis une trentaine d’années, que soigner quelqu’un, ce n’est pas seulement s’intéresser à sa maladie ou à ce qui lui fait mal. Cela s’est fait progressivement, même si c’était très présent dans les premiers temps où le soin s’institutionnalisait, au temps des premiers hospices (Clément An-Dung Nguyen). De nombreux soignants ont une vie spirituelle. Continuer à vouloir ignorer cette réalité, renvoyer chacun à sa sphère privée, empêcher le partage de ce qui se vit réellement, n’est-ce pas se priver de ce qui pourrait s’avérer une ressource précieuse au service de la qualité des soins (Isabelle Rémy-Largeau) ? Ainsi, les jeunes externes qui ont une vie spirituelle partagent une approche humaniste avec sans doute plus d’intensité que la plupart de leurs « confrères » : qualité de l’écoute, douceur, attention à la pudeur, délicatesse des paroles, respect de la dignité, souci profond d’explication, approche globale du patient (Patrick Langue). Une sage-femme écrit dans le même sens : « À travers mes consultations ou les entretiens, j’essaie d’ouvrir mon champ à l’é...
"LA MER"
CHRISTUS N°243
-
La rédaction Christus
Nous sommes ambivalents face à quelque chose que nous ne maîtrisons pas. La mer, quant à elle, dans son incessant mouvement, nous montre son cœur qui bat. Elle n’avance et ne recule pas par hasard, car elle sculpte les terres, même les plus indociles. Elle cisèle la création du plus profond à la surface, elle ne laisse rien de côté. Et nous, à quoi collaborons-nous ? Que laissons-nous œuvrer en nous ? (Isabelle Le Bourgeois). Car il y a le calme océan, îles et presqu’îles comme en apnée entre soleil fragile et brouillard tendre… et il y a la mer en colère, ses hurlements, ses incartades, ses mugissements, ses coups de chien, ses déferlantes le long des môles, à l’image de nos turbulences intérieures, de notre combat spirituel où l’Esprit agite nos grands fonds humains (Gilles Baudry). Par ailleurs, environ mille containers arrivent chaque jour d’Asie au port de Fos, et plus de deux mille arrivent au Havre. Mais il n’y a pas de bateaux sans marins. Plus d’un million sillonnent les mers sur les cinquante mille navires de la marine marchande. Ils sont les ouvriers cachés de la mondialisation (Arnaud de Boissieu). Selon l’Apocalypse, ce monde visible miné par les puissances du mal et jugé par Dieu va craquer et disparaître pour laisser place...
ANNE-MARIE PELLETIER LAURÉATE DU PRIX RATZINGER 2014
23 JUIN 2014
-
La rédaction Christus
Bibliste, Anne-Marie Pelletier est aussi l’auteur de plusieurs articles de la revue Christus dans les années récentes : Quand la Bible parle d’enfantement Les entrailles de Dieu (2011) L’avenir d’une épreuve L’expérience biblique de l’Exil (2008) Hommes et femmes du nouveau testament Cinquante portraits bibliques (2007) Par le chemin des Écritures De la peur à la paix  (2006) Marie, verus Israël et mère de l'Eglise Dans le sillage des femmes de l'Ancien Testament (1999) Au nom de Christus nous lui offrons nos plus vives félicitations et toute notre reconnaissance pour la finesse et la profondeur spirituelles qu’elle donne à sentir de manière si féminine dans sa lecture de la Bible.
LE SENTIMENT OCÉANIQUE
CHRISTUS N°243
-
Jacques ARÈNES La rédaction Christus
Christus : Qu’est-ce que le sentiment océanique ? Jacques Arènes : C’est l’écrivain Romain Rolland qui en parle à Sigmund Freud après avoir lu L’avenir d’une illusion (1927). Freud a analysé les religions en laissant complètement de côté, selon  Rolland, un point crucial de l’expérience religieuse : le sentiment océanique. En effet, dans cet ouvrage, Freud parle principalement de la religion comme vecteur de protection de la culture ; ce sont, en effet, les contraintes et renoncements religieux (interdits, limites…) qui permettent à l’être humain d’« entrer en culture ». Sa vision du religieux est donc très sociétale et liée à l’éthique culturelle. Elle comporte aussi une composante de réassurance devant la détresse issue de la vulnérabilité humaine. Le « sentiment océanique » n’est pas son problème. En revanche, c’est celui de Rolland, qui s’intéresse aux spiritualités asiatiques et qui est aussi rattaché à ce mouvement qui tente de réhabiliter une certaine forme de mystique ou de spiritualité éloignée du religieux. Contrairement à Freud qui est davantage intéressé par le religieu...
UNE VIE SIMPLE
CHRISTUS N°244
-
La rédaction Christus
Il est logique de développer aujourd’hui un goût prononcé pour le simple. Nous vivons dans des sociétés de plus en plus complexes, que cela concerne notre vie quotidienne (ordinateurs, automobiles, etc.) ou le domaine des savoirs (économie, physique quantique, etc.). La conscience de ces complexités entraîne souvent des sentiments de perte de contrôle, d’impuissance à comprendre le monde et à agir sur lui. D’où l’appel du simple dans nos esprits. Mais le simple existe-t-il vraiment (Christophe André) ? Si la recherche d’une plus grande simplicité dans la vie et l’organisation sociale s’impose, le risque est réel de céder à ce que Bergson appelait justement « la frénésie des extrêmes ». En basculant dans un simplisme qui éviterait d’avoir prise sur une réalité jugée trop opaque, on se priverait d’une complexité qui donne aussi une puissance inouïe aux gestes les plus évangéliques. Et plus encore d’une sagesse comme celle de la Bible : en accueillant l’imprévu comme un don, elle l’ouvre à l’imagination et à la créativité des hommes (Dominique Greiner). Mais on fait aussi l’expérience inconfortable de rencontres où la complexit&eac...
LECTURES SPIRITUELLES : TROIS NOUVELLES RECENSIONS
14 NOVEMBRE 2014
-
La rédaction Christus
Michel Cool, La nouvelle légende dorée. 52 saints pour aujourd’hui, Salvator, 2014. Dans la grande tradition de la légende dorée de Jacques de Voragine, Michel Cool offre une galerie de 52 portraits de figures spirituelles contemporaines. Ces « saints pour aujourd’hui » ne sont pas tous chrétiens mais tous ont en commun d’être des chercheurs passionnés de Dieu. Thomas Merton, Saint Bernard dernier Père de l’Eglise, Salvator, Petite Bibliothèque monastique, 2014. Les éditions Salvator rééditent un texte de Thomas Merton sur Saint Bernard le fondateur de l’abbaye de Clairvaux. L’auteur, moine cistercien, connu et apprécié pour ses nombreux écrits sur la spiritualité, y présentait une figure majeure de l’histoire de la spiritualité occidentale. Pierre-Marie Beaude, La Bible de Lucile. Notre voyage de la Genèse à l’Apocalypse, Bayard, 2014. Faire lire la Bible de la Genèse à l’Apocalypse, c’est le pari que relève P.M. Beaude, exégète et historien. Pour cela, l’auteur imagine une correspondance entre un vieil homme érudit et sa nièce. Lucile et son oncle traversent ainsi les grands récits bibliques et emmènent le lecteur à leur suite dans l’exploration d’un livre q...
LE DÉVELOPPEMENT PERSONNEL
CHRISTUS N°245
-
La rédaction Christus
Chacun porte en soi une aspiration profonde à réussir sa vie, qui génère en lui un désir d’aller toujours plus avant et de développer toujours plus et mieux les diverses composantes de son existence : vie affective, carrière et vie professionnelle à travers ses compétences et savoir-faire, affirmation de soi dans des engagements et activités dont il tire satisfaction, notoriété… Ce « davantage », moteur de son aspiration à une vie plus intense, ouvre une question spirituelle décisive : dans l’entremêlement des possibles et des attirances, à travers des expériences positives et négatives, comment distinguer ce qui est porteur de vie véritable de ce qui n’est qu’illusion ? Comment développer des relations sereines avec autrui tout en menant sa barque le mieux possible ? (Christophe Duval-Arnould). Ce qu’on désigne par « développement personnel » n’a pas la prétention d’aller au fond des choses. Il offre une réponse pragmatique et ajustée à quiconque tâtonne à la recherche de lui-même quand il éprouve le besoin de mieux se comprendre ou s’accepter, de mieux prendre en charge une difficulté, un doute ou une souffrance qui trouble le rapport à soi-m&ecirc...
Mots clés : Discernement Epreuve Guérison Liberté Media Méditation Prière Psychologie Travail Temps Connaissance Confiance Conscience non-violence développement personnel
Lire la suite
QUAND SURVIENT LA MORT...
05 JANVIER 2015
-
La rédaction Christus
Avec émotion nous apprenons la mort de Jeanne-Marie Baude, le 30 décembre 2014. Elle avait signé entre autres un livre L'oeil de l'âme : plaidoyer pour l'imagination (Bayard-Christus,2009) ainsi que trois beaux articles pour Christus dans ces années récentes : « Plaidoyer pour l’imagination » (n° 215, juillet 2007, Le combat spirituel) ; « Hommage à Jean Sulivan » co-signé avec le P. D. Salin (n° 231, juillet 2011, L’éducation des sentiments) ; et « Représentations de l’au-delà dans la littérature » (n° 235, juillet 2012, L’au-delà, l’avenir des vivants), dont nous citons quelques lignes. Nous sommes heureux d’honorer sa mémoire en citant quelques lignes de ce dernier article, si habité :   « Quand survient la mort d’un être aimé, comment ne pas se demander s’il est possible que tout, de lui, ait disparu, alors que les liens qui nous unissaient gardent encore leurs racines vivaces en nous-mêmes ? A la question du lien s’ajoute celle du lieu : où vont les morts ? Et où irons-nous ?…. Toute tentative de représentation de l’au-delà n’oriente-telle pas le lecteur vers le seuil de ce mystère par lequel, qu...
DIEU N'A PAS BESOIN DE BRAS ARMÉS.
08 JANVIER 2015
-
La rédaction Christus
L’assassinat de l’équipe de rédaction de Charlie Hebdo hier est bouleversant et révoltant. Et l’émotion est d’autant plus forte que c’est dans l’exercice de leur métier que les rédacteurs de ce magazine ont été victime de la violence terroriste. Chacun ressent bien au fond de soi-même que son adhésion à des valeurs différentes ou opposées  peut en faire une cible offerte  à une violence extrêmement lucide, déterminée, froide. Cela suscite de la peur, distille de la méfiance, qui alimente aussi des raisons de haïr ou de discriminer. Voire même de chercher des justifications car l’intelligence ne se satisfait pas de l’irrationnel…   L’Esprit a la violence en horreur, et Dieu n’a pas besoin de bras armé ou vengeur pour se défendre. Il cherche depuis toujours des cœurs qui aiment avec assez de courage pour dépasser leur peur et s’ouvrir à la rencontre de l’autre, différent, en construisant ensemble un monde vivable. Nécessaire pour résister, la cohésion nationale ne suffit pas à fonder une sécurité et une paix durables. Au moment des faits, une délégation d’imams de France rencontrait le pape François. Seul le chemin du dialogue à tous...
HOMMAGE AU PÈRE PIERRE DE GIVENCHY
19 FÉVRIER 2015
-
La rédaction Christus
En 1974, il est nommé délégué diocésain pour les non croyants ; il a alors la charge de l’animation du Centre Recouvrance dans une optique inter-confessionnelle et de dialogue avec les non croyants. Il lance une association, « Vivre et l’écrire », pour permettre l’expression de jeunes adolescents : plus de 100 livres ont été édités à partir de cette initiative. A deux reprises, Christus l’avait invité à écrire sur son activité auprès des adolescents. Voici quelques lignes tirées d’un article paru dans le n°122 d’avril 1984, sous le titre « J’ai envie d’aimer et d’être aimé » : « Nous avons l’audace de croire que ces cris sont aussi des échos du Dieu qui se dit Parole de Vie… Ces cris nous rappellent toujours qu’il y a, à l’âge de l’adolescence (comme à tout âge sans doute !), un terrain de la vie qui se situerait comme « en dessous » de ce qui se dit et se vit officiellement. Je crois au catéchisme, aux dogmes, bien sûr. Mais il y a toujours la vie en dessous, le secret des cœurs, des esprits, des expériences personnelles. Ce domaine appartient tout autant à la foi que celui des prières officielles. Nous vi...
"PARMI NOUS, LES MUSULMANS"
10 MARS 2015
-
La rédaction Christus
Les débats autour de l’interdiction du port du voile à l’école, les attentats du 11 septembre 2001, la guerre en Irak, et plus récemment, l’affaire des caricatures de Mahomet ou les retentissements de la controverse de Ratisbonne rejaillissent sur la façon dont les musulmans vivent et sont perçus parmi nous (Sylvie Germain, Colette Hamza). Une spiritualité de l’hospitalité permet de saisir, du point de vue de « Jésus de Nazareth, l’être hospitalier par excellence », ce que veulent dire l’accueil de l’autre et la foi qui porte toute vraie rencontre, au risque de violences et de malentendus (Christoph Theobald). Mais nous devons être attentifs aux écueils de cette rencontre : la vie avec des musulmans peut stimuler ou « gauchir » notre façon de comprendre le salut, de nous rapporter à la Révélation, à la loi, à la liberté. En tout cela, un discernement est à vivre. La vie spirituelle se révèle alors un authentique lieu de rencontre entre croyants engagés dans une même recherche intime, sous le regard du Dieu unique, comme l’a signifié il y a peu le Saint-Père à Istanbul. Parce que « toute vie humaine est une vocation » (Popularum progressio, 15), un chrétien croit que le Christ est &a...
GOUVERNER
CHRISTUS N°246
-
La rédaction Christus
Face au constat de la complexité de l’action en politique, et de la pesanteur des charges qui pèsent sur les épaules des personnes en responsabilité, émerge la question de l’enracinement spirituel de ces hommes et femmes, et de leurs pratiques politiques. Certes, on serait tenté d’affirmer que le bon gouvernant est celui qui se laisse guider et mener par l’Esprit. Cependant, il faut aussi honorer la dimension du collectif dans l’action politique, et reconnaître que l’Esprit souffle également dans le « réseau des relations humaines » (V. Albanel). C’est au lieu même où tente de se bâtir un monde commun que se révèle la fragilité de nos actions, en tension entre les intérêts particuliers et le bien commun, entre pouvoir et autorité, et entre justice et équité (E. Perrot). Voilà pourquoi la politique reste un sujet qui provoque au débat et à la réflexion. Ainsi des jeunes professionnels, prêts à se mettre au service de la société, cherchent à donner du sens à leurs engagements et se réunissent au sein d’associations telles que « La politique, une bonne nouvelle » pour tenter de construire ensemble une action politique qui soit véritablement au service du bien commun (F. Delorme). Le cin&ea...
Mots clés : Politique Bien commun Pouvoir
Lire la suite
LE SPORT
CHRISTUS N°247
-
La rédaction Christus
Le sport est devenu aujourd’hui un phénomène social et culturel qui imprègne la vie quotidienne. Mais il s’y révèle une ambivalence croissante. Le plaisir éprouvé à pratiquer, à gagner, ou tout simplement à regarder un sport, peut conduire à une passion déréglée, tandis que le jeu ou le talent admirable de beauté, de gratuité, mais aussi de travail, n’excluent pas une dépendance qui peut aller jusqu’à l’addiction, le dopage ou l’écœurement. L’argent crée le spectacle et motive le désir mais peut aussi acheter la santé… Le bon grain et l’ivraie y poussent donc ensemble et font du sport un lieu de combat spirituel. On peut en sortir vainqueur et y découvrir un chemin de croissance, car l’Esprit y est à l’œuvre (M. Vallée). Que se joue-t-il donc dans le sport de si important pour l’homme et la société ? La référence à la guerre et à la force y est évidente. Mais l’art et la vérité y sont aussi convoqués à travers le spectacle et le jeu : la capacité pour un homme ou une équipe, donc une société, de s’approprier un geste ou un sport avec ses règles et ses techniques, en révèle &agrave...
Mots clés : Epreuve Exercices spirituels Foi Violence Réalisation de soi Epanouissement personnel Recherche de la reconnaissance Estime de soi Sport Société Dépassement de soi
Lire la suite
LA CONVERSION ÉCOLOGIQUE, VUE PAR LA PROVINCE DE FRANCE
24 SEPTEMBRE 2015
-
La rédaction Christus
Dans notre hors-série "Habiter la terre" (234, mai 2012) nous écrivions dans l'introduction : «Conversion (changement des pratiques) et solidarité (recherche et protection d'un «vivre ensemble») sont les deux conditions d'une vie plus écologique et d'une progression dans le respect de l'environnement. Un rapport plus juste à la nature suppose une écologie des rapports humains que le pape Jean-Paul II soulignait dès 1987 (Journée mondiale de la paix).» Le dossier que viennent de constituer les jésuites du CERAS du du Centre Sèvres développe les perspectives et les actions à mettre en place pour réaliser cette conversion écologique qui est avant tout une responsabilité d'agir. C'est articuler foi, justice sociale et écologie comme le préconise le pape François dans laudato Si, et préparer la COP 21. Nous vous proposons de découvrir ce dossier en le téléchargeant directement ici.
Mots clés : Ecologie
Lire la suite
VOULOIR LA BIENVEILLANCE
CHRISTUS N°249
-
La rédaction Christus
Vouloir du bien à l’autre n’est pas naturel, surtout quand la violence et la peur habitent nos relations et font partie de nos vies. C’est pourtant une bienveillance désarmée et désarmante que Jésus-Christ est venu porter dans notre chair et offrir à tous, ennemis et centurion compris, dans sa mort injuste sur la croix. Signe, dès lors, de résurrection, de pardon, de paix promise et possible. La bienveillance est une dimension efficace de la bonté qui doit se déployer dans toutes les fibres de notre existence. Il faut pour cela écouter l’appel à être bienveillants en pensée, en paroles, par action et sans omission…(S. Germain). Nous devons cependant nous prémunir d’une façon de prendre soin de l’autre qui serait en fait une manière déguisée de nier son existence. La littérature abonde en histoires illustrant les dérives possibles de ce narcissisme caché sous les traits de la bonté. Elle nous montre cependant aussi des figures exemplaires de bienveillance, de celles qui élèvent (N. Jeammet).  Ces exemples concrets d’une bienveillance, pour le meilleur ou pour le pire, rappellent à la nécessité de préciser de quoi nous parlons. Il s’agit d’une vertu à éduquer en soi, pour l’orienter v&e...
Mots clés : Amour Bien-être Bonheur Bienveillance
Lire la suite
SOLIDARITÉ
22 MARS 2016
-
La rédaction Christus
« L’esprit de paix donne le courage, la patience et la ténacité de sauver et relancer la parole, partout où l’arrogance, le calcul ou le découragement menacent de l’engloutir ou de la pervertir. Ainsi fait Jésus avec  les pharisiens, les puissants, le soldat qui le frappe, les ennemis à qui il ne cesse d’offrir sa présence pour dialoguer…  L’esprit de sagesse fait prendre en compte toute la réalité pour y discerner l’obéissance amoureuse à l’Esprit de Dieu. Celui-ci encourage l’audace d’affronter les évènements les plus cruels en nourrissant l’intelligence pour le faire au mieux. Bien loin de cela, la soumission, la démission face à une fatalité qui sidère, paralyse et conduit à la mort individuelle et collective ! »
Mots clés : Amitié Communion Courage Miséricorde Paix Prière Esprit-Saint Fraternité Sagesse Attentats Solidarité
Lire la suite
PRÉSENTATION DU DOSSIER
01 JUILLET 2016
-
La rédaction Christus
On imagine mal ce que pourrait bien être une vie sans rire ni humour. Et si Dieu, qui nous aime avec bonté, est la source de toute joie et nous destine à la béatitude éternelle, il ne peut que se réjouir de la gaieté qui nous habite, du rire qui donne goût à la vie, de l’humour qui l’allège en lui donnant de l’esprit, du sourire qui invite à se lier. Alors oui, le rire est salutaire, quand tous ceux qui se réjouissent entrent tout entiers dans la joie, spécialement quand il apprend à honorer la gravité de la vie de la plus belle manière (A. Wellens). Si Jésus n’est jamais pris en train de rire dans l’Évangile, il regarde le monde sous des angles tels que les choses changent de dimensions, les proportions s’inversent, une lucidité nouvelle est donnée. Le trop sérieux de la vie y trouve du jeu pour qu’on puisse y naître à nouveau comme Nicodème : là où sera votre allégresse, là sera votre cœur (D. Aleixandre). Le rire, en effet, est un geste du corps qui ouvre la réalité d’une chose ou d’une scène, à travers ce qu’elle a de drôle, à d’autres possibilités que ce pourquoi elle est là. Il fait donc sauter tout enfermement et invite chacun à...
Mots clés : Réalisation de soi Rire
Lire la suite
HEUREUX CEUX QUI RIENT !
CHRISTUS N°251
-
La rédaction Christus
On imagine mal ce que pourrait bien être une vie sans rire ni humour. Et si Dieu, qui nous aime avec bonté, est la source de toute joie et nous destine à la béatitude éternelle, il ne peut que se réjouir de la gaieté qui nous habite, du rire qui donne goût à la vie, de l’humour qui l’allège en lui donnant de l’esprit, du sourire qui invite à se lier. Alors oui, le rire est salutaire, quand tous ceux qui se réjouissent entrent tout entiers dans la joie, spécialement quand il apprend à honorer la gravité de la vie de la plus belle manière (A. Wellens). Si Jésus n’est jamais pris en train de rire dans l’Évangile, il regarde le monde sous des angles tels que les choses changent de dimensions, les proportions s’inversent, une lucidité nouvelle est donnée. Le trop sérieux de la vie y trouve du jeu pour qu’on puisse y naître à nouveau comme Nicodème : là où sera votre allégresse, là sera votre cœur (D. Aleixandre). Le rire, en effet, est un geste du corps qui ouvre la réalité d’une chose ou d’une scène, à travers ce qu’elle a de drôle, à d’autres possibilités que ce pourquoi elle est là. Il fait donc sauter tout enfermement et invite chacun &agra...
Mots clés : Réalisation de soi Rire
Lire la suite
"MÉDITER LA PASSION" - SEMAINE SAINTE
10 AVRIL 2017
-
La rédaction Christus
La lecture ou l’écoute de la Passion nous met souvent mal à l’aise. D’une part c’est un long récit aux multiples tableaux auquel on « accroche » plus ou moins. Mais plus profondément, par la mémoire de l’injustice criminelle infligée à Jésus qui éloigne ses proches et le laisse seul devant une mort inique, se ravive en nous la culpabilité de ceux qui se sentent complices et impuissants devant le mal qui s’abat sur le juste. Aujourd’hui comme hier. Ce malaise pourrait bien être une bonne « porte » pour entrer nous aussi dans la Passion du Christ et rejoindre d’autres personnages du récit. Celle, celui, ceux avec qui nous sentons davantage d’affinité immédiate. Et suivre de près ou de loin, par le regard et la sensibilité, Jésus marchant de dépouillement en dépouillement jusqu’à la croix.  Saint Ignace, en effet, au début de la Passion, propose de demander la grâce d’éprouver « peine, douleur et confusion parce que c’est pour mes péchés que le Seigneur va à la Passion ». Aucun dolorisme, aucune culpabilisation ne sont de mise ici. Si je peux éprouver de tels sentiments et sensations devant ce qui advient à Jésus, c’est que j&rsquo...
LA PRIÈRE ET LE JEÛNE CONTRE LES ABUS ?
17 SEPTEMBRE 2018
-
La rédaction Christus
Dans la lettre qu’il vient d’écrire « au peuple de Dieu », le pape François invite tous les baptisés à un « exercice pénitentiel du jeûne et de la prière » de manière à engager « une conversion de l’agir ecclésial » qui puisse mettre fin aux abus et au cléricalisme qui les encourage. À première vue, cette proposition semble largement insuffisante pour beaucoup d’hommes et de femmes de bonne volonté qui sont saisis par l’ampleur du mal gangrénant l’Église. Nous entendons d’ores et déjà des voix s’élever pour dire que ce n’est pas avec de « belles paroles » et des actes de piété que l’on va résoudre ce problème, car c’est aux racines du mal qu’il faut s’attaquer. Or, en dénonçant le cléricalisme, le pape François pointe les racines du mal et, en appelant à la prière et au jeûne, il propose, contre toute apparence, une piste d’action concrète. Pourquoi et comment ? Pour comprendre sa proposition, rappelons-nous que c’est par le jeûne et la prière que Jésus a inauguré sa mission au lendemain de son baptême, que le jeûne et la prière n&rsquo...
HÂTE-TOI DE BIEN VIVRE !
26 SEPTEMBRE 2018
-
La rédaction Christus
Ce livre retrace l'histoire de Laurène, la petite dernière accompagnée par sa famille pendant sept ans dans son périlleux combat contre la maladie jusqu’à son départ. Atteinte à 16 ans d’une leucémie, elle subit une greffe de moelle osseuse grâce au don de sa grande sœur. Malheureusement, des complications pulmonaires l’amènent à subir une greffe des poumons en mars 2016 au terme de laquelle elle attrape la tuberculose, ce dont elle ne réchappera pas. Dans ce témoignage à plusieurs voix, on découvre l’impact d’un cancer sur une adolescente et l’enchainement des maladies qui s’acharnent sur elle. Habitée par l’intuition d’une vie courte mais belle, l’adolescente malade nous enseigne petit à petit sur l’émerveillement devant la vie, ici et maintenant. Discrètement, un questionnement spirituel émerge jusqu’à un festival chrétien l’été 2015 auquel elle participe et qui lui révèle l’existence de Dieu dans sa vie. Ce livre fait entendre les voix de toute la famille, de manière très originale et touchante. Pense-t-on toujours dans ces situations à ce que ressent chacun des membres de la famille ? Comment vivre avec nos différentes personnalités et souder une famille autour d&r...
LES CLASSES MOYENNES DE LA CHARITÉ
15 OCTOBRE 2018
-
La rédaction Christus
En bons disciples du Christ, nous pensons qu’il ne doit pas y avoir de limites au don de soi, n’est-ce pas ? Que nous soyons prêtres, religieux ou laïcs, révéler le Seigneur en se donnant au service de la charité, c’est la vocation la plus belle. Nous pressentons qu’il y a là une grandeur à laquelle nous aspirons à participer, parfois jusqu’à la négation de nous-même… Or, c’est là que le bât peut blesser. Car il paraît que la propension à l’épuisement est un trait largement partagé par les « Bons Samaritains ». Nous sommes tentés de tout risquer, jusqu’à notre santé parfois ou jusqu’à l’équilibre de notre vie familiale, parce que des grands saints qui ont suivi cette voie nous ont été donnés en exemples. Et, comme eux, nous voudrions, c’est légitime, gagner nos lettres de noblesse dans la sainteté. Or, il faut accepter que, même pour ce qui est de l’exercice de la charité, il y a quelques rares personnes en mesure de réaliser des prouesses, et puis… il y a la majorité : celle « dont la troupe anonyme forme la masse innombrable des vivants ». Ces vivants-là sont précisément appelés à le demeurer...
CROISIÈRE DANS UN BÉNITIER
17 OCTOBRE 2018
-
La rédaction Christus
Auteur de notre revue, Christus aime le style profond et en même temps plein d'humour de Raphaël Buyse. De savoureuses chroniques spirituelles empreintes d'humour et de tendresse, pour enchanter le réel ! Dans ses homélies comme sur son blog, le P. Raphaël Buyse traduit avec humour sa tendresse pour les gens qu’il rencontre. Dans ces quarante-deux chroniques, on le voit tour à tour s’émerveiller, s’inquiéter, se réjouir, en un mot, laisser la vie le saisir.  Avec les rires et les larmes, les angoisses et les peurs, la confiance, les espoirs, la Parole de Dieu, Raphaël Buyse tisse des mots et des histoires, des "z-omélies" comme il aime à dire. Prêtre du diocèse, Raphaël Buyse est membre de la Fraternité diocèsaine des parvis, une communauté qui s'inscrit dans la trace spirituelle et missionnaire de Madeleine Delbrêl. 
RETROUVER LA SIMPLICITÉ DE LOUIS LOCHET
16 JANVIER 2019
-
La rédaction Christus
Textes rassemblés par les pères André Abelé et Joseph Hannesse, prêtres de Reims, avec la collaboration de Monique Mazzoléni.  « Dieu s’est fait homme en Jésus-Christ. Dieu est devenu humain ! Dieu est humain. »Le mystère de l’Incarnation est la trame et le coeur battant de ces méditations écrites par un prêtre, à la fois théologien, pasteur et grand spirituel reconnu du XXe siècle. Aussi, chacune des méditations qui composent cet ouvrage est amorcée par un témoignage ou des questions tout ordinaires qui nous rejoignent dans nos vies quotidiennes. Un commentaire de l’Évangile et une prière adaptée au temps liturgique viennent compléter chaque méditation. Pour Louis Lochet, on peut retrouver la simplicité et donc mieux vivre avec soi-même et avec le monde en restant attentifs à l’action inlassable et actuelle du Christ, autour de nous et en nous.   Louis Lochet (1914-2002) fut professeur de philosophie et de théologie morale au grand séminaire de Reims. Après avoir été curé en milieu rural, puis urbain, il assurera la formation permanente du clergé diocésain. Ses livres marquèrent des générations de prêtres. Cité par Paul VI et Hans Urs von Balthasar...
PLUS FORTS QUE LA HAINE ?
17 JANVIER 2019
-
La rédaction Christus
Dans ces jours où la défiance et l’incertitude marquent notre société et son avenir, le temps liturgique peut nourrir avec profit notre pensée, nos projets, notre cœur. En effet, les premiers actes du ministère de Jésus excitent la haine des esprits mauvais et de ceux qui s’en nourrissent, mais suscitent la joie chez ceux qui s’étonnent de la vérité manifestée par jésus : guérison, paix, fraternité heureuse sont les signes de son autorité. A sa lumière comment éteindre la haine qui surajoute à l’injustice et à l’indignation légitime qu’elle provoque ? « Le moindre atome de haine que nous ajoutons à ce monde nous le rend plus inhospitalier qu’il n’est déjà ». Ainsi s’exprime Etty Hillesum  à la fin de son journal spirituel  alors qu’elle est au camp de Westerbock.  Pour la jeune femme dont la vie a été bouleversée par l’irruption de Dieu, il s’agit de se changer soi-même, plutôt que de nous préoccuper de haïr ceux que nous appelons nos ennemis. Il s’agit de les vaincre, non de les haïr en devenant comme eux. Se changer soi-même, c’est ce que recommande Ignace de Loyola quand la désolation nous submerge et menace...
VIVRE C'EST CRÉER DE STÉPHANE MACHINAL
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
Vivre c’est créer. Créer un nouvel homme, un homme intérieur dont tant d’artistes ont témoigné. Créer un homme libre de se laisser posséder, libre de se laisser enfermer, de se laisser crucifier. Je célèbre l’homme. Je célèbre l’eucharistie dont nous sommes le calice. Je célèbre la résurrection, l’intériorisation, l’heureuse libération. Je chante la pauvreté. Je glorifie celle que je ne peux pas poss éder, comme un ferment qui oeuvre au sein de l’humanité. Je prie, je crée un monde nouveau, un homme nouveau.  Successivement guide en montagne, moine carme et technicien de l’environnement, Stéphane Machinalest aujourd’hui père de famille et réside dans un petit village de Haute-Savoie. Depuis quelques années, il se consacre à l’écriture pour exprimer le fruit de sa recherche intérieure sous forme de textes courts, dans un langage sobre et poétique. En 2014, il a publié sous le pseudonyme de Stéphane Rivière En regardant le ciel (Altess, 2015)
SATAN ACCUSE DE JOSÉ LUIS SICRE DIAZ
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
Satan interpelle Dieu : les évangélistes n’auraient-ils pas écrit leurs évangiles pour que les gens perdent la foi ? Les différences et contradictions entre eux rendent ces textes non crédibles… Dieu décide une confrontation entre les synoptiques et Satan. Un récit passionnant. Une manière agréable de revisiter les évangiles.
HEURS ET MALHEURS DE L’AUTORITÉ DE HENRI MADELIN
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
Contrairement au pouvoir, l’autorité — son origine, son exercice — a partie liée au mystère. Elle ne se décrète pas, aucune école ne saurait apprendre à l’acquérir à bon marché. Tel est l’argument de fond qui a sous-tendu ces entretiens avec Henri Madelin, un jésuite qui a fait et fait encore autorité à la fois dans le monde politique et le monde religieux.
LE PLEIN SILENCE DE FRANCINE CARRILLO ET MARION MULLER-COLARD
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
ans ce texte éminemment intime et poétique, Marion Muller-Colard nous narre, avec une plume tour à tour espiègle et poignante, sa retraite de huit jours dans un centre jésuite, au pied de la Chartreuse. C’est alors l’expérience du jeûne, du silence, un retour sur soi, et surtout : la confrontation avec Dieu. Ce Dieu que l’auteur, enfant, concevait comme un « gros œil noir », elle le découvre maître d’art martial, enseignant l’humilité sans jamais humilier. Au bout de huit jours de combat spirituel et physique, Marion Muller-Colard retrouve le cœur de sa foi, empreint de relâchement, et de gratitude. Le texte est accompagné d’aquarelles de Francine Carrillo, pour donner à voir la profondeur invitante du silence et sceller la connivence qui lie ces deux auteures.
JÉSUS, MÉDITATIONS DE FRANÇOIS VARILLON
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
S’inspirant des Exercices spirituels et de leur méthode de méditation et de contemplation des Ecritures comme de l’existence, François Varillon propose dans ce livre de redécouvrir la vie de Jésus et son enseignement par la méditation.Rédigées à la première personne (« Je vois la scène », « Je lis », « Je prie »…), ces méditations restituent de façon étonnante la manière personnelle de se glisser dans le texte évangélique et de l’habiter.Chaque méditation nous conduit à nous interroger sur nous-même, sur notre existence, sur la voie que nous empruntons pour accéder à une vie plus juste.Ce livre est le compagnon idéal de toutes celles et tous ceux qui veulent simplement être guidé dans la découverte de la sagesse de Jésus, son enseignement. François Varillon (1905 – 1978), jésuite, est un de ceux qui ont marqué la pensée catholique du 20ème siècle. Beaucoup de ses ouvrages sont devenus de grands succès spirituels, comme Joie de vivre, joie de croire. Editeur du journal de Claudel, grand lecteur de Fénelon et Péguy, ses méditations ont marqué des générations de croyants et de lecteurs.
LA THÉOLOGIE DU PEUPLE DE JUAN-CARLOS SCANNONE
12 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
Grâce au pape François, le monde a découvert l’existence de la « théologie du peuple », une variante argentine de la « théologie de la libération ». L’auteur montre d’abord avec force que la théologie s’enracine dans la culture d’un peuple pauvre et croyant, où elle est amenée à reconnaître une forme de « sagesse » spécifiquement chrétienne. Tout en tenant compte des médiations, tant scientifiques que philosophiques, requises par l’intelligence de la foi, elle puise sans cesse aux sources vives d’un évangile vécu par le peuple des pauvres, des petits et des simples. La seconde partie de ce travail montre à quel point cette pratique de la théologie éclaire la manière dont le pape gouverne l’Église dans un dialogue sincère et ouvert avec les religions, les peuples et les cultures. Est ainsi mis en relief l’esprit dans lequel il tend à favoriser, à notre époque de globalisation, la paix, la solidarité et la justice envers les exclus.
À L’ÉCOLE DE THÉRÈSE, JEAN ET IGNACE
14 FÉVRIER 2019
-
La rédaction Christus
  « Combien d’âmes voudraient que Dieu leur parle mais sont incapables de savoir comment Dieu leur a parlé », écrivait Maurice Giuliani, le fondateur de la revue Christus. Son inquiétude ne consistait pas à savoir si Dieu parlait encore aux hommes et aux femmes de son temps, il n’en doutait pas ! En revanche, son souci était d’accompagner de telles « âmes » de sorte qu’elles puissent discerner « comment Dieu leur a parlé ». C’est aussi ce souci qui l’a porté à fonder Christus dont la mission est d’aider les lecteurs à vivre toute leur vie comme l’expérience d’une rencontre de Dieu. C’était le souci d’Ignace de Loyola quand il a conçu les Exercices spirituels dont la démarche vise à mettre chacun, en Christ, seul à seul avec son créateur. Thérèse d’Avila et Jean de la Croix, de leur côté, fustigeaient les « maîtres » spirituels qui, inexpérimentés, s’interposaient entre l’âme et son Bien-Aimé, au risque de la faire sortir du chemin que le Seigneur ouvrait avec elle. Ces trois saints espagnols montrent, chacun à sa façon, comment le Seigneur attire l’âme, la mène de l’int&eac...
HEUREUX L’ARBRE QUI POUSSE SI LENTEMENT
21 JUIN 2019
-
La rédaction Christus
Que nos vacances nous mènent à la montagne ou au bord de la mer, dans les champs ou tout simplement sur le banc du parc en bas de chez nous, c’est le moment d’admirer la nature ! Cette nature dont la beauté nous semble aller de soi et dont la force nous parait évidente. Prenons par exemple les grands arbres pluri-centenaires ou les escarpements rocheux des falaises qui nous surplombent de leur grâce intemporelle. Dans leur solidité ils représentent pour nous une forme d’éternité inchangée, aussi loin que remonte notre mémoire ou celle de nos parents et de nos grands-parents, ils semblent toujours avoir été tels que nous les voyons. Pourtant, ils sont le résultat d’une lente poussée ou d’une invisible transformation sous la contrainte de forces extérieures. Il en est de même pour notre croissance intérieure. Comme l’incessant ressac de l’eau travaille la roche pour la sculpter et creuser en elle grottes et passages, comme l’imperceptible poussée des plaques terrestres façonne les montagnes, comme la lente circulation de la sève fait pousser l’arbre, Dieu agit en nous, invisible si nous n’y prêtons garde. De même que la grandeur de l’arbre semble avoir toujours été, la sainteté des saints paraît aller de soi. Nous envions...
QUAND LES PEINTRES PRATIQUAIENT LES EXERCICES SPIRITUELS
24 JUIN 2019
-
La rédaction Christus
Comment les artistes sont-ils passés d’une image mentale, spirituelle, à son expression sur la toile ? Qu’ont-ils gagné de ce nouvel espace de l’imaginaire que leur offrait saint Ignace ? C'est à ces questions que cet ouvrage tente de répondre. Dans les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola, le regard et l’imaginaire sont souvent sollicités. Il est proposé au retraitant de se projeter dans une scène évangélique, comme s’il y participait lui-même, au moyen de ses cinq sens. Un certain nombre de peintres du XVIe au XVIIe siècle — et pas des moindres — ont non seulement pratiqué les Exercices mais s’en sont emparés pour renouveler leur propre art. Mais comment les artistes sont-ils passés d’une image mentale, spirituelle, à son expression sur la toile ? Qu’ont-ils gagné de ce nouvel espace de l’imaginaire que leur offrait saint Ignace ? Parmi les peintres dont il sera ici question (Poussin, Rubens, Lotto…), Vermeer apparaît comme l’un de ceux dont l’œuvre a été le plus profondément marquée par la proximité avec les Exercices.