Jean-Guilhem Xerri

FACE AUX VIES DÉCOURAGEANTES
CHRISTUS N°224
-
Jean-Guilhem Xerri
Christus : Qu’est-ce qui vous a amené à intégrer l’association Aux captifs, la libération ? Jean-Guilhem Xerri : J’ai rejoint Aux captifs, la libération en 1995 comme bénévole de base, pour faire des tournées, des prières, des séjours de rupture, des activités avec les personnes de la rue. Le fondateur de l’association, le P. Patrick Giros, est décédé en 2002. J’ai alors été appelé à la vice-présidence, puis à la présidence en 2005. Le projet des Captifs, c’est de rencontrer et d’accompagner les personnes de la rue. Les rencontrer en étant envoyés visiblement par l’Église, puisque toutes nos implantations sont dans des paroisses parisiennes, et les accompagner corps et âme, en étant attentifs à la fois à la dimension sociale et à la dimension spirituelle de leur être ; en mettant au coeur de tout la dimension relationnelle. C’est une fois la relation solidifiée que l’on peut faire des propositions sociales (accompagnement vers le retour au RMI, au logement, au travail, à la santé), mais aussi des propositions culturelles, spiri­tuelles, pastorales, l’idée étant que les pauvres ont aussi une âme, et que l’âme n’est pas sous condition de resso...
Mots clés : Affectivité Charité Contemplation Croix Eglise Jésus-Christ Joie Liberté Mal Pauvreté
Lire la suite
LA TRAVERSÉE DE SOI
CHRISTUS N°264
-
Jean-Guilhem Xerri
Le dépassement de soi fait écho à l'infini du désir, au risque de la tyrannie quand il s'agit d'être « toujours plus ». Dans la tradition chrétienne, l'homme n'est pas appelé à devenir plus mais à accéder à la complétude de son être. Il n'est pas tant question de dépassement de soi que de traversée de soi. Rarement les sociétés humaines auront, comme la nôtre, autant été centrées sur l'individu et ses désirs. Le verbe qui caractérise notre société n'est plus « devoir », comme au siècle dernier, mais « pouvoir ». Les évolutions législatives en cours sur les questions dites de société y trouvent leur justification : mariage pour tous, aide médicale à la procréation et, probablement demain, gestation pour autrui. De l'injonction à « être »… à la fatigue de l'âme Au temps de Freud, le fonctionnement psychique était dominé par le surmoi, l'angoisse de castration, l'intériorisation de la loi et le sentiment de culpabilité face à la transgression. Aujourd'hui, le psychisme est dopé à l'idéal du moi, à l'autoréalisation, au développement personnel et à l...