Guy Aurenche

DOM HELDER CAMARA OU LES MALICES DU SAINT-ESPRIT
CHRISTUS N°237
-
Guy Aurenche
Dom Helder Camara, archevêque d’Olinda et Recife (Brésil) de 1964 à 1985, prenait très au sérieux l’Incarnation. Aussi était-il attentif au monde et spécialement aux souffrances des hommes et femmes de son temps. C’est pourquoi, à Paris en 1970, il exhortait les partisans du service du frère à l’action pour les transformations sociales : « Vous avez raison de penser à nous qui souffrons au Brésil. Mais si vous voulez que la situation change en Amérique latine, il faut que vous commenciez par changer dans votre pays les structures sociales et politiques qui conduisent à l’injustice et à l’inhumanité. » Quarante ans après, ce discours résonne au cœur de la réflexion sur la diaconie qui doit, encore bien davantage aujourd’hui, s’inscrire dans l’interdépendance que crée la mondialisation. En 2013, la diaconie vise aussi la perspective des changements sociaux, économiques, politiques et spirituels.   Celui que le pape Jean-Paul II appelait paternellement « mon cher évêque rouge », mais qui ne fut jamais nommé cardinal, fut profondément converti par la rencontre avec les plus pauvres. Il ne s’agissait pas pour lui d’ajouter un volet social à sa démarche de foi. L’enjeu fut toujours...