GAY Jean-Pascal

QUAND LES JÉSUITES SE DISENT AU PRÉSENT ET AU PASSÉ
CHRISTUS N°257
-
GAY Jean-Pascal
Comme tous les ordres religieux, la Compagnie de Jésus s'est confrontée à la délicate question de l'élaboration de sa propre histoire. Comme toute histoire, celle-ci était une réponse apportée aux contextes nouveaux auxquels la Compagnie a dû se confronter. Cet article fait ainsi le récit de la fabrication par les jésuites de leur propre histoire et de leur autocompréhension.Comme tous les ordres religieux, la Compagnie de Jésus a été confrontée tout au long de son histoire à la question de son autocompréhension, mais elle l'a aussi été en fonction de ses propres idiosyncrasies et des contextes nouveaux auxquels elle a dû se confronter. Si l'autocompréhension de l'Ordre et de sa mission a toujours reposé sur un travail d'historien, cette autocompréhension a elle-même une histoire qui a peut-être quelque chose à dire des enjeux spirituels de la construction de récits collectifs. Dans le cas de la Compagnie de Jésus dont la spiritualité fait une grande place au récit de soi, comment le travail historique s'articule-t-il à un travail spirituel et, surtout, qu'a à nous dire le récit collectif jésuite de la place des récits historiques dans nos propres récits spirituels ?Quand la Compagnie se raconte à elle-mêmeLe...