Éric Charmetant

L’ANIMALITÉ HUMAINE
CHRISTUS N°241
-
Éric Charmetant
Dès la naissance de la philosophie grecque au VIe siècle av. J.-C., l’homme a pensé son identité en relation aux autres espèces vivantes et aux dieux. Comme le dit Épictète au Ier siècle de l’ère chrétienne, l’être humain est un « mélange de deux éléments : le corps, qui nous est commun avec tous les animaux, la raison et la pensée, que nous avons en commun avec les dieux ». Ce caractère hybride de l’être humain entre les dieux et les animaux, ou à l’image et à la ressemblance de Dieu dans la Bible sans être totalement divin, est une invitation permanente à penser et repenser l’identité humaine toujours mystérieuse et en manque de fondements. Bien des marqueurs de l’identité humaine – en termes de « différence essentielle » dans la catégorisation « genre et espèce » ou de caractéristiques « propres » non essentielles – furent avancés dans l’histoire de la pensée : par exemple, l’animal « ayant la raison et le langage » (logon ekhôn) d’Aristote, l’animal politique (zôon politikon) d’Aristote, la capacité à fabriquer des outils (Ho...