Emmanuel LAFONT

« J’AI VU LA MISÈRE DE MON PEUPLE »
CHRISTUS N°234
-
Emmanuel LAFONT
Mgr Emmanuel Lafont Évêque de Cayenne. A publié : Le Jubilé en actes (avec N. Bouttier, L’Atelier/CCFD, 2000) et Le curé de Soweto (avec J. Cormier, Le Rocher, 2010).     Je n’en finirai jamais de remercier le Seigneur pour la grâce qu’il m’a faite : il a mis sur ma route une multitude de « pauvres » (enfin, ce sont souvent les autres qui les appellent ainsi) pour m’évangéliser. De Georges Jestin, ouvrier à l’arsenal de Brest et premier jociste rencontré pendant mon service militaire, qui m’a appris l’écoute des jeunes travailleurs, jusqu’à Siwaiwale, jeune Amérindien qui loge à l’évêché depuis quelques mois, garçon attachant et fragile, à la recherche de son père et de lui-même, en passant par Aiku et Yakapin, Wayanas du Haut-Maroni, parents de trois enfants, que je viens de baptiser, deux jours avant Noël, et de marier le jour même de Noël, dans le petit village qu’ils ont construit, et jusqu’à Herman, jeune prisonnier exilé en métropole, dont j’ai pu rencontrer le père dans les rues de Cayenne où il demeure, le 1er janvier 2012. Si je devais les nommer tous ! En Afrique, au Timor, en Amérique du Sud, à Tours et sous les Halles de Paris… Permettez-moi encore,...
Mots clés : Dieu Evangile Grâce Jésus-Christ Liberté Pauvreté Péché
Lire la suite
LES QUATRE CONVERSIONS DE L’ÉGLISE - À L’OCCASION DU SYNODE POUR L’AMAZONIE
CHRISTUS N°266
-
Emmanuel LAFONT
L’auteur de cet article a pris part au synode pour l’Amazonie en sa qualité d’évêque de Guyane. Il livre son espoir que ce moment ecclésial fort porte des fruits de conversion pour l’Église tout entière. Il en nomme quatre. L’expérience synodale a été pour moi beaucoup plus forte encore qu’au synode sur la parole de Dieu, en 2008. Ce synode sur la parole de Dieu avait été extrêmement consensuel. Il n’y avait pas vraiment eu de débat. L’assemblée, venant des quatre coins du monde, affichant une même vénération pour la Parole et un même désir de la mettre davantage au centre de la vie et de la mission de l’Église. Une expérience ecclésiale forte La première raison à ce sentiment de participer à un moment fort tient au fait que le synode pour l’Amazonie résume d’une manière étonnante les axes fondamentaux du pontificat de François : – Mettre les périphéries au centre de la vie et de la mission de l’Église. Les représentants des peuples amérindiens et afro-américains (Qilombolas brésiliens, Bushinengués guyanais1) sont venus au cœur de Rome, au cœur de l’Église. Dans ma première intervention, j’ai dema...