Christus

L'ESTIME DE SOI
CHRISTUS N°232
-
Christus
  L’estime de soi est à l’ordre du jour. Que ce soit en matière d’éducation ou au sein du travail, elle apparaît essentielle dans l’équilibre d’une personne. Mais ce contexte nous rappelle aussi que l’estime de soi est au centre de la vie spirituelle, car elle trouve sa source dans une humanité créée à l’image et à la ressemblance de Dieu. Mais comment comprendre que les sociétés qui valorisent l’autonomie des sujets, leurs capacités d’action, soient en même temps celles dans lesquelles un nombre croissant de personnes et de groupes tendent à se dévaloriser sous le mode de la dépression ou de l’impuissance (Jean Caron) ? Dans le monde du travail, la prise en compte de la question n’intervient que lorsqu’il y a déviance manifeste. Si elle est du côté de la surestime, on en prend acte ; si elle est du côté de la mésestime, on demande au médecin d’intervenir, ce qui signifie que le collaborateur concerné est sorti du fonctionnement habituel de l’entreprise (Caroline Ferté et Christian Sauret). Dans l’éducation, l’estime de soi pourrait se définir comme la juste appréciation de la distance qui sépare les compétences d’un sujet de ses performances. Cette appr&ea...
HÉRITER ET TRANSMETTRE
CHRISTUS N°233
-
Christus
Les problèmes d’héritage sont aussi vieux que le monde, et la Bible ne fait pas exception. C’est pourquoi, dans ce dossier, nous proposons en regard situations bibliques et situations contemporaines. L’héritage est en général constitué des biens de famille qui passent des parents aux enfants, et c’est autour des ces biens matériels que naissent bien des conflits (Franck Damour). Mais il existe dans la Bible une ligne de réflexion différente dont fait état, par exemple, la maxime tirée du livre de Qohélet : « La sagesse est bonne comme un héritage ; elle profite à ceux qui voient le soleil » (Jean-Louis Ska). Chez les personnes âgées, la question de l’héritage apparaît surtout au moment où elles entrent en maison de retraite, à la suite d’un problème de santé diminuant leur autonomie. Ce qu’elles disent alors est étonnant. Il faut qu’elles passent par une dépossession de soi, à commencer par une dépossession effective de ses biens – ce qui est très douloureux (Annick Soudant-Roquette). Plus radicalement, le monde naturel est perçu la plupart du temps comme le décor de nos drames humains, et rarement pour lui-même, c’est-à-dire en reconnaissant ce premier don de Dieu, en le recevant chaque jou...
LA CONVERSION NUMÉRIQUE
CHRISTUS N°248
-
Christus
  En moins de vingt ans, nous sommes passés d’une connexion limitée  à une implantation massive d’outils mobiles connectés dans notre  environnement personnel. Comment cette présence nouvelle et indispensable interagit-elle plus particulièrement avec notre vie intérieure :  notre relation à nous-même, à l’autre, à Dieu ? Quels sont les enjeux  de cette « révolution numérique » qui ne se contente pas de bouleverser  notre manière de communiquer ou de travailler, mais qui touche notre  univers le plus personnel et le plus intime ? Avancer dans ce discernement invite d’abord à une conversion pour ne pas céder à des jugements  excessifs et réducteurs ( A. Corman ). Il faut donc parcourir de l’intérieur ce paysage nouveau qui se développe en accéléré, pour mesurer  et apprécier au plus juste les impacts culturel, social, politique et spirituel de la réalité numérique sur notre vie personnelle et collective ( I. de  Gaulmyn ). On peut se laisser prendre par les facilités inhérentes à la  connexion et oublier le réel, qui se rappelle alors à nous, parfois brutalement, parfois dans une parole de sens, suggérée par un au-delà de la  connex...
RESPECT !
CHRISTUS N°250
-
Christus
Les événements tragiques des dernières années ont révélé la force et la fragilité du lien qui fonde une société moderne. La force des valeurs, reconnues et respectées par tous, assure la liberté de chacun et la sécurité du vivre ensemble. Mais les liens s’avèrent fragiles dès qu’on se crispe sur des valeurs religieuses au détriment des personnes ou qu’on exige pour soi un respect qu’on refuse à autrui. Si la société ne se réfère plus à un « lien sacré » de type religieux, le respect qui la fonde n’en demeure pas moins une question essentiellement spirituelle : dans un monde aux multiples références religieuses, culturelles, éthiques, qu’est-on prêt à respecter ensemble ? Qu’est-ce qui peut aujourd’hui susciter un respect intégral, sinon l’autre, entendu à la fois comme différent, et comme cet autre que chacun est pour lui-même ? N’est-ce pas ce respect que Jésus-Christ est venu incarner et sauver, allant jusqu’au geste étonnant du « lavement des pieds » qui fait d’autrui un plus grand que soi (R. de Maindreville) ? Entre le sentiment des uns de ne pas être respectés, et l’...
Mots clés : Fraternité Sagesse Respect Relation
Lire la suite