Bernard Pitaud

VOCATION DE MADELEINE DELBRÊL
CHRISTUS N°210
-
Bernard Pitaud
Le 15 octobre 1933, jour de la fête de sainte Thérèse d'Avila, Madeleine Delbrêl arrivait avec deux compagnes à Ivry-sur-Seine. Elle devait y rester jusqu'à sa mort, en 1964. Le groupe que ces jeunes filles avaient fondé s'appelait « la Charité de Jésus ». Elles étaient guidées spirituellement par un prêtre de Paris, Jacques Lorenzo, vicaire à la paroisse Saint-Dominique, où elles étaient engagées dans le scoutisme. D'autres vinrent les rejoindre, ce qui leur permit de s'implanter en plusieurs régions de France et même plus tard en Afrique, mais elles ne dépassèrent jamais la vingtaine. Malgré cette dimension modeste, le rayonnement spirituel de Madeleine Delbrêl, responsable du groupe, et la trace que les membres de l'équipe d'Ivry ont laissée dans cette ville marquée par le communisme ont donné à leur expérience une ampleur considérable ; en témoignent aujourd'hui l'intérêt grandissant pour les écrits de Madeleine, non seulement en France, mais aussi à l'étranger, ainsi que les nombreuses études sur la pensée spirituelle de cette mystique missionnaire et sur les liens de cette entreprise avec le mouvement missionnaire qui animait la France à cette époque. C'est précisément dans ce...
Mots clés : Athéisme Célibat Charité Charismes Choix de vie Eglise Mission Politique Prêtre Prophète Travail Vocation
Lire la suite
LA SAGESSE, DON DU SAINT-ESPRIT
CHRISTUS N°203
-
Bernard Pitaud
Spontanément, on entend cette expression dans un sens large : dans la vie chrétienne, tout est don, les vertus aussi bien que les charismes. L'Esprit lui-même est le don par excellence. Les Pères de l'Église ont beaucoup insisté sur le don du Saint-Esprit qui repose sur Jésus, le seul qui ait reçu la plénitude de ce don, maintenant communiqué à tous les chrétiens par le baptême dans la foi. Ce don de l'Esprit se déploie de manière septiforme, selon le texte d'Is 11,1-3, abondamment cité par toute la tradition dans sa version des Septante et de la Vulgate : « Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit de Yahvé, esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de science et de piété, il sera rempli de l'esprit de crainte de Yahvé. » Ce septénaire marque évidemment la perfection du don essentiel de l'Esprit qui atteint l'homme dans toutes les dimensions de son humanité. Il donnera lieu, au cours de l'histoire, à de multiples développements — certains Pères, comme Origène, soulignant particulièrement le don de l'Esprit reçu par Jésus ; d'autres comme saint Augustin, élaborant à partir de la liste des dons un chemin de vie spirituelle propos&eacute...
Mots clés : Charité Croix Esprit Humilité Mystique Sagesse Connaissance
Lire la suite
MAÎTRISE DE SOI ET ABANDON
CHRISTUS N°199
-
Bernard Pitaud
Dans son usage courant, aujourd'hui, la « maîtrise de soi » s'identifie au self-control de la langue anglaise. Elle constitue un élément majeur de la formation professionnelle. Dans tous les domaines de l'activité, on apprend à garder la maîtrise de soi : il ne faut pas mêler les sentiments aux relations d'affaires. À tout employé en contact avec la clientèle, on indique comment garder son calme, comment se laisser agresser en continuant de sourire, comment traiter avec amabilité le client récalcitrant, grincheux ou énervé. Réputation oblige. Et c'est tant mieux si les relations de la vie courante ne sont pas toujours perturbées par les mouvements d'humeur des uns et des autres. Mais si la maîtrise de soi devait s'en tenir là, elle ne nous serait pas d'un très grand secours pour la vie spirituelle. Les pages qui suivent ont justement pour but de la faire apparaître sous un tout autre angle : comme l'ouverture à la liberté dans l'Esprit. La maîtrise de soi dans le langage chrétien Tout le monde garde en mémoire ces vers de Corneille, prononcés par Auguste, dans Cinna : « Je suis maître de moi comme de l'univers, Je le suis, je veux l'être. O siècles, ô mémoire, Conservez à jamais ma dernière victoire ! Je triomphe aujourd'hui d...
Mots clés : Amour Ascèse Croix Discernement Liberté Paix Passion Psychologie
Lire la suite
PERDRE SA VIE POUR LA TROUVER
CHRISTUS N°188
-
Bernard Pitaud
La difficulté est grande de trouver et de garantir son identité dans une société agressive, qui laisse de côté sans état d'âme ceux et celles qui ne parviennent pas à suivre son évolution. L'anonymat des grandes villes, l'insécurité de l'avenir, engendrent chez beaucoup l'inquiétude, voire la dépression, et constituent la contrepartie de ces transformations considérables par leur ampleur et leur rapidité que nous connaissons aujourd'hui dans tous les domaines, en particulier dans ceux de la concurrence économique et du marché de la communication. C'est une des raisons pour lesquelles nous voyons apparaître une floraison d'ouvrages, de méthodes diverses, censées apporter infailliblement à l'individu l'harmonie avec lui-même, la coïncidence avec son êtte profond. Nous sommes sans cesse sollicités à la recherche d'un bien-être qui est un « être bien » avec soi-même, avec son corps. Au concept classique de confort, qui mettait surtout l'accent sur la possession de biens facilitant la liberté de l'existence, s'est substituée progressivement la notion d'un confort touchant la personne dans son identité même. Le vocabulaire s'en ressent. Si l'on dit toujours « jouir d'un certain confort », on emploie aussi l'expression : « Je s...
Mots clés : Amour Dieu Humanisme Jésus-Christ Liberté Réconciliation (confession) Religions Souffrance Vérité
Lire la suite
RÉFLEXIONS SUR LA VIE DES PRÊTRES
03 JUILLET 2018
-
Bernard Pitaud
Cet article est extrait du hors-série "Les choix de vie".   La collaboration des prêtres avec les laïcs a considérablement modifié les manières d’agir et d’être dans l’exercice du ministère presbytéral. Celui-ci demande un ajustement relationnel sans cesse remis en question, toujours en équilibre précaire. L’expression « prêtre accompagnateur » en est un des exemples les plus manifestes. Comment jouer véritablement son rôle de pasteur en des situations très différentes ? Une grande complexité relationnelle Lorsque ce sont des laïcs qui sont responsables, par exemple dans une équipe d’aumônerie d’hôpital, les prêtres se font plus discrets : ils veillent sur la justesse et la qualité de l’annonce de la foi, sur la possibilité de la proposition sacramentelle, ils aident les laïcs à relire dans la foi leur accompagnement des malades. Lorsqu’ils sont en situation de responsabilité directe, comme curés d’une paroisse par exemple, leur rôle de conduite de la communauté, de présidence de l’Eucharistie, en particulier de l’Eucharistie dominicale, de prédication, les met davantage en position de visibilité, de représentation de la communauté chrétienne,...
ET L'ASCÈSE ?
CHRISTUS N°264
-
Bernard Pitaud
Toute tentative de vouloir procéder par nous-mêmes à notre progrès spirituel est une impasse. Notre générosité doit s'abandonner à l'Esprit pour recevoir de lui à la fois son vrai dynamisme et les actes concrets qu'elle doit produire. L'ascèse n'a absolument rien perdu de sa nécessité. Au contraire, elle n'est que davantage d'actualité dans une société où la consommation excite sans cesse tous les désirs. L'ascèse est un moyen de consentir à l'action de Dieu en nous et d'y participer activement. Mais nous devons la recevoir de lui, nous laisser guider par l'Esprit pour percevoir ce qu'il nous demande aujourd'hui et, quand nous l'avons perçu, nous y donner généreusement. Alors nous serons libres dans l'ascèse elle-même, nous ne serons pas tentés d'en faire une performance, un exploit par lequel nous serions en train de sculpter notre figure spirituelle. Car l'ascèse véritable est humble, de l'humilité du consentement à l'action de Dieu. C'est à cette condition seulement que nous pourrons recueillir les fruits de nos efforts, car Dieu fait tout, y compris nos efforts, et ne veut pourtant rien faire sans notre oui et les renoncements qu'il implique.