Annick SOUDANT-ROQUETTE

À L’HEURE DE L’ENTRÉE EN MAISON DE RETRAITE
CHRISTUS N°233
-
Annick SOUDANT-ROQUETTE
Annick SOUDANT-ROQUETTE Assistante sociale en maison de retraite et en service de convalescence, CVX, Tourcoing.     Christus : À quel moment, chez les personnes âgées, apparaît la question de l’héritage ? Annick Soudant-Roquette : Surtout au moment où elles entrent en maison de retraite, à la suite d’un problème de santé diminuant leur autonomie. Ce qu’elles me disent alors est absolument étonnant. Car, pour la plupart, cet emménagement ne correspond pas à leurs souhaits. Il y a souvent une distorsion entre l’état de santé réel de la personne âgée et la conscience qu’elle en a. Il faut qu’elle passe désormais par une dépossession de soi, à commencer par une dépossession effective de ses biens – ce qui est très douloureux. À telle enseigne que bien des enfants se sentent extrêmement coupables d’avoir à faire cette démarche, ayant toujours plus ou moins promis à leurs parents de ne jamais les mettre en maison de retraite… Mais comment faire autrement lorsqu’on ne peut plus rentrer chez soi ? Il y a d’abord un temps d’hospitalisation en convalescence – un temps d’habituation, de réflexion, de mise en condition psychologique ; puis un temps d’entrée définitive en maison...
Mots clés : Famille Mourir Service Souffrance Vieillir
Lire la suite