Anne Stalé

Membre de l’association Maurice-Giuliani et du Réseau ignatien romand (Lausanne), formatrice à l’accompagnement spirituel et accompagnatrice des Exercices dans la vie.
SORTIR DE LA DÉSOLATION SPIRITUELLE
CHRISTUS N°206
-
Anne Stalé
Dieu propose à l'homme le bonheur. Comme le fiancé du Cantique, il vient lui dire « Lève-toi, ma bien-aimée, car voilà l'hiver passé » (2,10). Il faut souvent du temps pour qu'il s'éveille au murmure de cette voix qui l'appelle par son nom, pour découvrir quel bonheur lui est déjà donné. Aussi, son cœur se raidit, éteignant la joie commençante. Dieu, lui, comme le père du prodigue, l'attend et l'espère, sans jamais influencer sa réponse. Il guette au loin le retour de l'homme qui est allé au bout de ses doutes et de ses égarements. La désolation atteint l'homme à partir de ce qui fait le tissu de son existence : les personnes avec lesquelles il est en relation, les événements qui s'enchaînent, les difficultés qui s'imposent et éprouvent sa sensibilité. Ceci constitue le terrain où des mouvements intérieurs de découragement et de trouble peuvent l'assaillir. Dans l'épreuve de la désolation, le temps est comme arrêté, l'énergie nécessaire au déploiement de la vie et à la créativité se trouve figée. Il n'y a plus de perspective, plus de dynamisme. Les soucis semblent dominer et peuvent pousser à perdre confiance en soi et en l'autre. La vue se brouille, le jugement s'ent&eacut...
Mots clés : Dieu Epreuve Espérance Exercices spirituels Expérience spirituelle Foi Grâce Jésus-Christ Mémoire
Lire la suite
LE SILENCE INTÉRIEUR
CHRISTUS N°194
-
Anne Stalé
Il y a six ans, lors d'une retraite de huit jours, dans laquelle j'étais engagée comme accompagnatrice, mon superviseur me rendit vigilante envers la disponibilité intérieure, attitude d'écoute comme celle du serviteur d'Is 50 « Il éveille chaque matin, il éveille mon oreille pour que j'écoute comme un disciple » Pour cela, il me suggérait de prendre, a un rythme régulier, des temps de silence et de solitude Cette proposition me parut tout de suite juste, comme porteuse de sens et de vie, même si je ne savais pas encore comment trouver ce rythme et l'installer dans mon emploi du temps Mais des mouvements contraires vinrent me bousculer c'était un luxe de prendre ainsi du temps de mise à l'écart, étant donné mes obligations familiales et les engagements de toutes sortes Je prenais aussi conscience d'un point de vigilance une agitation, une surcharge pouvaient être un désordre et un danger, me rendant moins apte a écouter et aider les autres dans leur discernement Cette question s'est posée de nouveau, sous différentes formes et à plusieurs reprises, lors d'entretiens avec mon accompagnatrice et lors d'une retraite qui a suivi L'année suivante, m'appuyant sur la justesse de cette proposition et me sentant intérieurement en paix avec elle, je décidai, à l'occasion de ma rencontre mensu...
Mots clés : Ecoute Exercices spirituels Silence
Lire la suite
LE JEU DES MEDIATIONS DANS LES EXERCICES SPIRITUELS
CHRISTUS N°276
-
Anne Stalé
La démarche des Exercices spirituels repose sur un paradoxe apparent : alors que l'exercitant fait une expérience intime et personnelle de Dieu, il lui faut cependant passer par la médiation de l'Écriture, de l'accompagnateur et des indications du livret. Pour vivre les Exercices spirituels, le paradoxe est que trois médiations concomitantes sont nécessaires : celle du texte des Exercices, du texte de la parole de Dieu et celle de l'accompagnateur qui visent à permettre à l'accompagné l'accès à une expérience spirituelle, puis à la déployer. Ces trois médiations favorisent, chez la personne qui fait les Exercices, l'expérience immédiate de Dieu, grâce à l'accueil de la particularité d'un vécu par l'accompagnateur. Et, pour l'accompagné, grâce à l'apprentissage de la voie des Exercices, de la Parole écoutée en lien avec sa vie, de l'activité priante de la mémoire et de l'écoute intérieure ou de la veille. Voilà ce que les Exercices spirituels essaient de mettre en mouvement, dans un jeu de relations où chacun a sa place. Mais ces places, quoique indispensables, ne sont pas équivalentes : le maître d'œuvre étant Dieu, l'accompagnateur en étant le serviteur et le texte des Exercices en constituant la toile de fond. Accueillir la particularité d'un vécu Quand un accompagnateur accueille une personne commençant les Exercices, il se trouve devant tout un vécu. L'accompagné arrive avec un désir et des choix déjà inscrits dans sa vie. Il existe entre lui et Dieu une relation qui...