Alain Thomasset

DE LA JUSTE DISTANCE AU PASSÉ
CHRISTUS N°219
-
Alain Thomasset
Depuis plus de vingt ans, le tournant du millénaire incitant aux bilans et aux inventaires, un grand nombre de recherches ont porté sur la mémoire, l’oubli et l’identité, donnant lieu à ce que Pierre Nora a appelé la « déferlante mémorielle » qui semble toucher le monde entier 1. Notre époque au devenir incertain et aux identités chancelantes, espère-t-elle trouver dans cette une quête mémorielle les assurances que le présent ne peut plus donner et que l’avenir menace ? Il est vrai que les mutations sociales et culturelles de la modernité, mais aussi le phénomène de la mondialisation, ont bousculé les repères identitaires et le lien au passé. Le rapport des individus aux traditions qui le précèdent ne sont plus de l’ordre d’une appartenance tranquille où le groupe (la famille, la religion, le métier, la nation…) assurait aux personnes un statut, une identité et un sens. Désormais, l’individu autonome est comme « sommé » de trouver son identité par lui-même, usant des propositions de sens à sa disposition (et, parmi elles, celles des grandes traditions religieuses ou philosophiques) pour construire son univers à l’aune de son expérience, et cela d’une manière toujours r...
Mots clés : Amitié Mémoire Travail Violence Temps
Lire la suite
CHEMINS DE CROYANTS , PASSAGE DU CHRIST
CHRISTUS N°217
-
Alain Thomasset
Lethielleux, 2007, 318 p., 19 euros. Voilà un livre « goûteux » d’un théologien qui cherche à rendre compte de l’expérience chrétienne « par le dedans ». L’expression peut sembler paradoxale, elle est pourtant nécessaire pour rendre compte du double aspect de ce livre hors cadre. Goûteux, ce livre l’est d’abord par les récits de témoins qu’il nous fait découvrir. L’auteur a rassemblé une dizaine de témoignages de croyants qui nous parlent longuement de leur itinéraire de foi et de leur vie ordinaire. Ceux qui ont lu Nés de Dieu : itinéraires de chrétiens engagés publié par le même auteur (Cerf, 2003 ; cf. Christus, n° 205, janvier 2005, pp. 97-98) y reconnaîtront quelques-uns des acteurs interrogés pour ce travail de thèse. Mais l’originalité de ce livre est vraiment de nous faire lire ces récits pour eux-mêmes. Nous y rencontrons Claire, Armen, Chantal, Olivier, Jeanne et les autres dans la diversité de leur parcours et de leurs sensibilités. L’une est mère de famille, issue d’un milieu bourgeois catholique « traditionnel ». Elle raconte comment, au bout d’une quinzaine d’années, elle a repris une activité au service des enfants handicapés, to...
Mots clés : Livres
Lire la suite
DE L’ACCÈS À DIEU
CHRISTUS N°214
-
François EUVÉ Gérard Bailhache Paul Legavre Pascal Sevez Alain Thomasset
Toute spiritualité chrétienne offre des expressions, des formules, des sentences à partager, qui permettent de signifier une façon particulière d’entendre l’Évangile et de suivre le Christ. Il en va ainsi des expressions ignatiennes. Quand elles sont investies du désir de dire, à l’intime, le lien qui unit à Dieu, elles en reçoivent un sens neuf. C’est ainsi que, pour une tradition spirituelle, à côté de la présentation et de l’analyse, toujours précieuses, un autre mode de lecture, plus libre, et qui est privilégié dans les textes suivants, permet d’entrer en résonance avec une expérience vivante. Fondé en 1987 à l’initiative du supérieur des jésuites de France, le groupe « Nicodème » a rassemblé des hommes d’une même génération, engagés sur des terrains divers : enseignements secondaire et universitaire, action sociale, revues, aumôneries. Ils étaient désireux de poursuivre ensemble une réflexion intellectuelle, attentifs aux questions posées par la culture contemporaine. Pendant quinze ans, ils ont tissé une « conversation » selon ce terme cher à Ignace de Loyola, leur fondateur. Elle renaissait à chacune de leurs rencontres, à partir de le...
Mots clés : Action Amitié Dieu Sagesse Spiritualité ignatienne Universalité
Lire la suite
LE PÈRE ALBERTO HURTADO
CHRISTUS N°206
-
Alain Thomasset
En 1947, le passage en France pour quelques mois d'un jésuite chilien n'est pas sans laisser de traces. Lors des 34e Semaines Sociales de France, à Paris, puis à Versailles, à l'occasion d'une rencontre internationale de jésuites sur l'apostolat dans le monde, cet homme de 46 ans, qui n'a plus que cinq ans à vivre, frappe ses interlocuteurs par la force de sa parole et par son affabilité. Ses interventions sur la situation de son pays, en particulier sur le monde ouvrier, sont ressenties comme « un grand cri d'angoisse et en même temps une leçon de zèle apostolique ». De nombreux témoins soulignent chez lui l'étonnante association d'un amour douloureux pour son peuple et d'une sympathie rayonnante et joyeuse. Le P. Villain, supérieur de l'« Action populaire », éprouve le sentiment qu'« il aurait pu être le prochain Père Général ». Quant au P. d'Ouince, le directeur des Études, il trouve en lui « une franchise et une audace rares pour aborder les problèmes, unies à un sens de l'Église peu commun », « la capacité d'aller au fond des questions sans se perdre en chemin », un élan irrépressible... Soixante ans plus tard, le P. Alberto Hurtado Cruchaga continue de marquer les esprits. Entre-temps, il est devenu l'une des figures les plus populaires...
Mots clés : Catholicisme Charité Eglise Jésus-Christ Joie Justice Pauvreté Politique Sainteté
Lire la suite
NÉS DE DIEU
CHRISTUS N°205
-
Alain Thomasset
Cerf, coll. « Cogitatio fidei », 2003, 518 p., 35 €. L'originalité du livre d'Etienne Grieu, reprise d'une thèse soutenue au Centre Sèvres, consiste à faire de la théologie à partir d'une trentaine de récits de vie de chrétiens engagés dans la vie ecclésiale et extra-ecclésiale, ayant par ailleurs des sensibilités différentes (action catholique, vie paroissiale, groupes de prières, mouvement charismatique, accompagnement spirituel, communautés nouvelles, religiosité populaire...). L'itinéraire de foi de ces chrétiens montre que Dieu se révèle au cœur de la rencontre des hommes, dans l'enchevêtrement de leur histoire. Le propos de l'auteur est de partir du « milieu » de la vie de foi, c'est-à-dire dans l'épaisseur de l'expérience croyante, avec ses combats, ses errements, ses découvertes, ses nuits et ses éblouissements, et non plus seulement d'une pensée qui pose Dieu comme origine ou comme fin ultime. Au plan de la méthode, l'auteur, à chaque étape de son parcours, commence par situer la question en jeu dans un dialogue avec des théologiens récents (Tillich, Rahner, Segundo, Metz …). C'est à partir de cette perspective théologique qu'il entreprend d'analyser les récits recueillis et de...
Mots clés : Livres
Lire la suite
RETRAITES DANS LE QUART-MONDE
CHRISTUS N°200
-
Alain Thomasset
Parmi les chemins où Dieu se laisse rencontrer, il en est un qui passe par le partage avec des petits, des pauvres. J'aimerais évoquer les chemins qui s'ouvrent dans l'échange avec des personnes du quart-monde, tant pour eux que pour ceux qui les accompagnent. Ce sont des chemins de justice, de bonté, de tendresse, de miséricorde et aussi d'une puissance qui viennent de plus loin que nous-mêmes. Le christianisme a ceci de particulier que le chemin de Dieu passe par le chemin des hommes : le souci des frères est une voie privilégiée de l'accès à Dieu. La communauté de « Magdala » à Lille, que je connais depuis 1990, a été pour moi l'occasion d'une de ces rencontres lors des « dimanches » de la communauté, une fois par mois, et plus particulièrement lors des retraites que nous avons vécues ensemble depuis maintenant une dizaine d'années. La communauté « Magdala » À Lille, dans le quartier populaire de Wazemmes, la communauté « Magdala » (50, rue des Sarrazins) est une fraternité ouverte à des personnes venant de la rue, sortant de prison ou connaissant la grande misère. Elle est un lieu d'accueil, de parole, d'écoute et de soutien pour tous ceux qui y viennent. À la Pentecôte 1986, un groupe de familles du quart-monde, où...
Mots clés : Charité
Lire la suite
LES MÉTAMORPHOSES DU RESPECT
CHRISTUS N°195
-
Alain Thomasset
Le respect revient sur le devant de la scène. Avant même les débats de la dernière élection présidentielle où il devint le symbole de la défense de la démocratie et des droits de l'Homme, une campagne de l'Education nationale insistait sur l'importance de cette notion dans la lutte contre la violence : « Le respect, ça change l'école. » Le mot n'était pas choisi au hasard. Il est un de ceux que les jeunes emploient le plus volontiers pour exprimer leurs droits ou signifier que leur dignité mérite considération. Si le respect est remis en valeur, ce n'est toutefois pas sans ambiguïté, car le mot prête à bien des interprétations. La question est de savoir ce qui mérite le respect et qui en décide. Selon les moments et les milieux, la réponse a été diverse, sinon opposée. Sentiment essentiel à notre « vivre-ensemble », trace d'une expérience humaine qui touche au sacré, le respect est à la racine de la vie morale. Mais il est aussi fragile et frappé de soupçon, car il peut devenir soumission aux autorités, conformité sociale ou indifférence confortable. Tentons une histoire et une cartographie du respect. Un respect qui change d'objet Dans les sociétés traditionnelles, le respect est un sentimen...
Mots clés : Action Affectivité Corps Discernement Justice Loi Obéissance Sagesse Universalité
Lire la suite
JOHN HUME
CHRISTUS N°186
-
Alain Thomasset
Beauchesne, coll. « Politiques et chrétiens », 1999, 380 p., 180 F. Co-lauréat en 1998 du prix Nobel de la paix avec David Trimble, John Hume est le principal artisan de l'accord de paix en Irlande du Nord Aîné d'une famille pauvre de sept enfants, cet ancien séminariste devenu professeur de français s'engage bientôt, aux côtés de sa femme Pat, dans l'action non violente en faveur des droits civiques des catholiques, puis dans l'action politique contre la violence de l'IRA, en participant en 1970 à la création du Parti travailliste social-démocrate d'Irlande du Nord (SDLP). Le portrait attachant et vivant que Pierre Joannon dresse dans ce livre est celui d'un homme politique d'une exceptionnelle détermination et habileté dans ses efforts pour la paix. Ainsi, au fil des pages, on comprend mieux le courage qu'il lui a fallu pour mener dès 1988 des entretiens secrets avec Gerry Adams, président du Sinn Fein, dialogue qui ouvrira finalement sur la signature de l'accord de paix du Vendredi saint 1998. La seconde partie du livre composée de textes de Hume lui-même, permet de mieux saisir les convictions profondes de cette personnalité généreuse, pour qui le refus sans concession de la violence va de pair avec la défense des droits de chaque tradition, l'effort pour comprendre la mentalité des opposants et...
Mots clés : Livres
Lire la suite
JUSTICE POUR LES PAUVRES
CHRISTUS N°234
-
Alain Thomasset
Alain Thomasset s.j. Centre Sèvres, Paris. A publié : Paul Ricoeur : une poétique de la morale (Peeters, 1996) et Interpréter et agir : jalons pour une éthique chrétienne (Cerf, 2011). Dernier article publié dans Christus : « De la juste distance au passé » (n° 219, juillet 2008).   Dans la tradition chrétienne et l’enseignement social de l’Église, le rapport à la pauvreté et le souci des pauvres présentent plusieurs dimensions. Si l’esprit de pauvreté est une vertu reconnue et une attitude souhaitable, à la suite de la Béatitude qui fait des pauvres en esprit les détenteurs du Royaume (cf. Mt 5,3), la pauvreté reste un mal qu’il s’agit de combattre par l’exercice de la charité et l’exigence de justice qui l’accompagne. Le comportement des chrétiens est donc doublement orienté par la réalité de la pauvreté et la présence des pauvres. À la fois maîtres en humanité et premiers bénéficiaires de l’Évangile, les pauvres, auxquels Jésus s’est identifié (cf. Lc 2,7 ; Mt 25), offrent à tous un exemple de ceux qui comptent sur Dieu. Dans le même temps, leur détresse nous invite à leur porter secours et à promouvoir avec eux leur dignit&eacu...
Mots clés : Charité Dieu Eglise Jésus-Christ Justice Pauvreté Service
Lire la suite
UNE FOI D'EXILÉ
CHRISTUS N°253
-
Alain Thomasset
  Notre salut en Jésus Christ est éclairé par les paroles du livre d'Isaïe (Is 9,2) : « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. » Comment comprendre notre condition de disciple comme un appel à être toujours « en route » et solidaires des déracinés ? L'accueil du migrant est lié à notre propre exode intérieur. En 1995, je me trouvais avec l'équipe du Service jésuite des réfugiés (JRS) parmi les réfugiés du Rwanda dans un camp en Tanzanie. Ceux qui avaient fui la guerre civile se retrouvaient démunis de tout et, pour beaucoup, résignés ou découragés, voire, pour certains, saisis par l'angoisse et la culpabilité d'avoir participé à la folie collective. Privés de leurs ressources, de leurs racines, de leur maison, de leur famille (certains avaient perdu jusqu'à vingt de leurs proches), nombreux sont ceux qui risquaient de sombrer dans le désespoir ou l'apathie, à moins que les traumatismes subis ne les enferment dans la psychose. Pourtant, au cœur de cette impasse, nous pouvions percevoir pour nombre d'entre eux une foi peu commune et une espérance que, malgré tous les signes contraires, un chemin était toujours possible. « Devant moi, t...