Nous souhaitons rendre compte de l’évolution récente et, au moins partiellement, de l’« esprit » qui anime le réseau des établissements secondaires et primaires sous tutelle de la Com­pagnie de Jésus et les réseaux de la famille ignatienne. Comment une pédagogie qui s’enracine dans une expérience spirituelle déjà ancienne, fait-elle face aux défis de l’éducation aujourd’hui ? Elle tente de le faire avec les moyens de la « formation ignatienne » qui est la mission principale du Centre d’Études Pédagogiques (CEP), le service de formation de la tutelle jésuite.
 

Une expérience spirituelle première


La pratique pédagogique ignatienne s’enracine dans l’expérience spirituelle qu’Ignace de Loyola décrit ainsi : « En ce temps-là, Dieu se comportait avec lui de la même manière qu’un maître d’école se comporte avec un enfant : il l’enseignait » (Récit du Pèlerin, n° 27). Ignace fait donc l’expérience d’être mené intérieurement par « Quel­qu’un d’autre » et choisit librement de se laisser guider. Il en éprouve une telle joie et un tel bienfait qu’il désire que d’autres trouvent ce même chemin intérieur de liberté pour aller vers Dieu, et goûtent la joie de décider et d’agir en écoutant l’Esprit de Dieu. Doué pour reconnaître comment Dieu le conduit, il note ce qui peut être utile et se fait à son tour enseignant, maître dans la manière de lire l’action de Dieu en l’homme et dans son histoire. Il rend son expérience communicable en particulier à travers les Exercices spirituels.
Ignace n’a pas écrit de traité de pédagogie telle qu’on la comprend aujourd’hui dans les sciences de l’éducation, mais sa manière de proposer des moyens « pédagogiques » pour vivre une expérience intérieure a beaucoup marqué la pratique éducative des premiers compagnons jésuites dans les collèges. Il est juste, en ce sens, de parler de « pédagogie ignatienne » si l’on comprend par là une manière d’éduquer tout l’homme avec les moyens existants à une époque donnée, en les transformant et en innovant à l’occasion. Une manière de distinguer et d’unir enseignement et éducation, et de mettre les moyens éducatifs au service d’une finalité : que l’homme devienne responsable de sa vie devant lui-même, devant Dieu et les autres, et s’engage là où il vit.
L’histoire a montré la fécondité d’une telle expérience. Aujourd’hui, elle se manifeste par un renouvellement en profondeur de la mission éducative dans toute la Compagnie et par la mise en place d’outils permettant de former des personnels non jésuites.
 

Projet Pédagogique Ignatien


En 1986, un texte de référence, Caractéristiques de l’éducation jé­suite, fut publié à Rome par le Secrétariat international de l’éducation jésuite, suivi, en 1993, par le Projet Pédagogique Ignatien (PPI), outil pédagogique pour la mise en pratique des principes énoncés dans les Caractéristiques, et destiné surtout aux enseignants. La mise en place...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.