Prier à l’est du Tchad, est-ce bien différent que de prier dans un coin de banlieue parisienne, de Normandie ou dans une tour de Manhattan ? En effet, quel que soit le lieu où l’on se trouve, la prière est une aventure qui saisit l’existence, elle est ce lieu d’affrontement interne entre l’être qui veut se suffire à lui-même et qui cède, ou tente de céder, le pas à cet autre soi-même humble et écoutant au plus profond de lui-même ce qui n’est pas lui. Se mettre à l’écoute de cet Autrui enfoui...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.