Cerf, « Lire la Bible », 2020, 296 p., 20 €.

Camille Focant propose, dans son nouveau livre paru dans la collection « Lire la Bible », une analyse de toutes les paraboles évangéliques. Cela est bien précieux car, même au lecteur familier de l'Évangile, il est parfois difficile d'entrer dans une juste intelligence des paraboles. Il est donc heureux d'être ainsi guidé dans la lecture de ces petits récits, hauts en couleur et pleins de vie, racontés par Jésus au fil des évangiles et par lesquels il bouleverse notre compréhension de Dieu et des relations humaines.

Le livre est construit en deux grandes parties : deux chapitres d'ouverture à la réflexion, puis sept chapitres d'étude systématique des paraboles. Les deux premiers chapitres sont comme un porche d'entrée : d'une part, à partir de la parabole du bon samaritain (Luc 10), mettre en lumière la diversité des formes d'interprétation des paraboles ; d'autre part, présenter ce genre littéraire en le situant parmi les genres littéraires du monde antique environnant et en montrant la spécificité de l'enseignement parabolique de Jésus, puis la mutation qui s'est opérée dans le passage du dit de Jésus aux récits évangéliques écrits. Les sept chapitres suivants étudient pas à pas les paraboles. Le troisième chapitre s'attelle à l'analyse du discours en parabole de Marc 4, mis en parallèle avec Matthieu 13, pour montrer l'originalité de la logique parabolique. Puis six chapitres thématiques travaillent en synopse les paraboles à propos de l'accueil d'Israël, de la miséricorde divine et de la joie des retrouvailles, de la conception commune de la justice malmenée, des bons choix de vie, du bon usage des richesses, de la veille pour ne pas se laisser surprendre.

L'ouvrage, solidement construit et fondé théologique, est écrit dans un style simple, sans érudition inutile. Il offre ainsi à tous une vue d'ensemble sur l'enseignement parabolique de Jésus. Une lecture à encourager.