Le Père Giuliani, fondateur de la revue Christus, a été rappelé à Dieu le 22 août 2003. Il nous laisse un héritage spirituel et un devoir de fidélité. C'est à sa connaissance approfondie des textes et à sa longue expérience d'accompagnateur que nous devons une série d'études fondamentales sur la spiritualité ignatienne. En ces jours qui marquent aussi le cinquantenaire de Christus, nous sommes heureux d'en publier aujourd'hui une sélection dans L'accueil du temps qui vient (Bayard).
Après avoir présidé aux destinées de la revue et de la collection
« Christus », être ensuite passé à la revue Etudes, puis à Rome où il fut sept ans durant le conseiller du Père Arrupe pour l'assistance de France, le Père Giuliani fonda avec quelques amis laïcs l'Association de la Bienfaisance, dont l'objet demeure de former des accompagnateurs spirituels. Ses réflexions si précieuses sur les enjeux de l'accompagnement ont donné lieu à un autre ouvrage qui, remanié et complété jusqu'à la veille de sa mort, vient d'être publié dans notre collection chez Desclée de Brouwer : L'expérience des Exercices spirituels dans la vie.
A sa mémoire, et pour évoquer l'inspiration à laquelle il fut tant d'années fidèle, nous avons principalement recueilli ici des extraits des « liminaires » qu'il rédigea durant huit ans pour présenter les numéros de Christus. On voudra bien y voir à la fois une trace éloquente de l'esprit qui l'animait et un témoignage de reconnaissance.
 
LA RÉDACTION



Parmi beaucoup d'autres, la spiritualité de saint Ignace de Loyola, avec les mille nuances apparues en elle au cours de quatre siècles d'histoire, a déjà guidé et guide encore prêtres, religieux, laïcs, vers la parfaite connaissance du Christ et vers le don sans réserve à l'oeuvre de la Rédemption. Saint Ignace eût aimé notre temps. Devant la gravité parfois exceptionnelle des problèmes qui se posent à nos consciences, il nous a semblé que l'heure était éminemment favorable pour marquer l'actualité de son message. (...)
C'est dans ce but que nous présentons aujourd'hui, à tous ceux qui aiment à réfléchir sur les réalités où se trouve engagée leur vie chrétienne, une revue qui voudrait les aider dans leur prière et leur action.
Revue de spiritualité, elle ne devra négliger ni la théologie, ni l'Ecriture, ni la pastorale, ni la liturgie, ni aucune de ces sciences qui touchent au mystère de Dieu et au rayonnement de l'Evangile. (...) Se plaçant toujours au point de vue de l'âme en qui agit la grâce de Dieu, elle s'intéressera à tout ce qui permet de fonder, de clarifier, d'épanouir les relations de chacun avec son Seigneur et avec ses frères, en même temps que de sceller la communauté de charité qui édifie le corps de l'Eglise. (...)
Revue ignatienne, elle s'efforcera de traduire les intuitions capit...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.