Jésuite depuis 1966, j’ai été ordonné diacre permanent en 1983, le seul à ce jour parmi les jésuites français (17 jésuites diacres sur 19.700 jésuites dans le monde). Ce ministère n’a en général rencontré que peu d’intérêt de la part des congrégations religieuses, comme si elles n’avaient pas encore accueilli la nouveauté de cette figure ministérielle. J’ai partagé la vie et la réflexion des diacres des diocèses d’Aix-en-Provence, puis de Nanterre, et j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux diacres français lors de congrès nationaux et sessions diocésaines ou régionales.
 

Situation et chiffres


En 2006, les diacres permanents catholiques français sont tout près de 2000. Il y a vingt ans, en 1986, ils n’étaient que 260, et en 1976 seulement 34. C’est dire la croissance de ce groupe dans l’Église de France. Chaque diocèse connaît maintenant son groupe de diacres, et certains secteurs paroissiaux ont un ou plusieurs diacres, et parfois déjà plus de diacres que de prêtres. Depuis 1991, le nombre annuel d’ordinations diaconales varie entre 85 et 110, proche du nombre annuel d’ordinations des prêtres (moyenne de 120). Cependant, en 2004, il n’y a eu que 77 ordinations diaconales (chiffre le plus bas depuis 1989), ce qui pourrait indiquer un changement de rythme. On entend en effet plusieurs diocèses dire leur difficulté croissante de trouver des hommes à qui proposer le diaconat.
L’âge moyen des diacres à l’ordination est de 50 ans, et l’âge moyen des diacres ayant un ministère est de 60 ans. 44 % sont retraités. La grande majorité (92 %) sont mariés ou veufs, et ce taux ne varie quasiment pas avec le temps. Pour être ordonné diacre permanent, le droit de l’Église demande que le candidat ait 25 ans s’il est célibataire, et 35 ans s’il est marié. Au cours de l’ordination de ce dernier, l’évêque doit demander publiquement son avis à l’épouse du futur diacre. Le choix du célibat ou du mariage doit être fait avant l’ordination. Une fois ordonné, le diacre célibataire ne peut plus se marier (sauf à quitter le ministère diaconal) ni le diacre veuf se remarier (sauf autorisation exceptionnelle).
Les professions exercées par les diacres sont des plus variées, avec des dominantes dans l’industrie et la technique, l’enseignement et la santé. Dans le monde, on compte 31.000 diacres catholiques. Et le classement des effectifs les plus nombreux est le même depuis plus de vingt ans, soit en fin 2003 : États-Unis : 14.693 ; Italie : 2.748 ; Allemagne : 2.582 ; France : 1.800. Ces quatre pays réunissent donc 70 % des diacres du monde. Aux États-Unis et en Allemagne, la majorité des diacres permanents sont salariés de l’Église et travaillent soit dans les paroisses, soit dans les nombreuses institutions sociales ou de santé gérées par l’Église. Ces chiffres contrastent avec ceux de deux autres pays voisins : Espagne : 246, et Portugal : 143, où la figure du prêtre reste probablement très prédominante. Q...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.