Voici désormais accessibles en un seul volume les trois cahiers sur « la proposition des Exercices », cours donné ces dernières années au Centre Sèvres par le père jésuite Adrien Demoustier : Les Exercices spirituels de saint Ignace. Lecture et pratique d'un texte (Editions Facultés jésuites de Paris, 500 p., 39 euros). Comme l'indique le sous-titre de l'ouvrage, il s'agit d'une lecture des Exercices spirituels tenant compte d'une pratique pour les donner. Le P. Fessard a été le théoricien génial, en son ordre indépassable, de la « dialectique des Exercices » 1. Mais il aimait à dire que, de toute sa vie, il n'avait donné qu'une retraite selon les Exercices, à la suite de laquelle son retraitant s'était fait dominicain. Adrien Demoustier bénéficie quant à lui de sa longue expérience de l'accompagnement personnel et du « métier » qu'il implique : en témoignent les nombreux articles qu'il a écrits pour Christus 2, et sa fidèle collaboration aux Notes et Pratiques ignatiennes dont il fut l'un des fondateurs avec Jean-Claude Dhôtel dans les années 70-80 3.
Autour de l'internoviciat ignatien de Lyon et en compagnie de Jean Dravet, il a aussi inventé plusieurs « applications » des Exercices, comme ces retraites d'« approfondissement de la foi » pour des jeunes de dix-huit à vingt-cinq ans, ou cet exercice de groupe désormais devenu classique qu'est le « dialogue contemplatif ». Cette expérience de terrain et, sur le plan de la réflexion, sa grande familiarité avec les documents de la tradition spirituelle, associée à une fine connaissance des approches contemporaines des sciences humaines (en particulier de l'histoire et de la psychologie), prédisposaient le P. Demoustier à rendre compte de façon originale et renouvelée de la pertinence toujours actuelle de la démarche ignatienne des Exercices spirituels. On ne saurait rendre compte de la richesse de l'étude d'Adrien Demoustier en quelques mots. Retenons seulement quatre points qui nous paraissent les plus significatifs de sa pensée.
 

De la transmission à la réception des Exercices


Le premier point a trait à la relation entre celui qui « fait les Exercices » et son « Créateur et Seigneur » : bien qu'intime et en un sens incommunicable, cette relation s'inscrit dans le cadre d'une relation d'aide entre accompagnateur et accompagné, une relation qu'il importe donc d'éclairer le mieux possible avec les ressources des sciences humaines et sans avoir peur de recourir à quelques pratiques modernes comme celle de la « supervision ». Cependant, par rapport à d'autres types d'aide, la relation d'accompagnement en cours d'Exercices a ceci de particulier que le milieu où elle évolue est essentiellement « théologal » et que « le sujet de la transmission » est la communication entre celui qui fait les Exercices et son « Créateur et Seigneur ».
Or le Seigneur est un su...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.