Ignace eut toute sa vie pour Notre Dame un amour privilégié. Ceux qui vécurent avec lui nous en ont laissé de nombreux témoignages. Avant même les grandes illuminations de Manrèse, il éprouvait, au dire de Lafnez, « une dévotion spéciale pour Notre Dame » — instinct spirituel qui va s'édairant et se purifiant. Depuis les jours où le chevalier, « d'esprit encore militaire » 1, rêvait de « venger l'honneur de Notre Dame », depuis les mystérieuses apparitions où il la voyait « des yeux intérieurs » 2, jusqu'aux sommets de plénitude mystique où la Mère de Dieu « l'aidait auprès de son Fils et auprès du Père » 3, sa vie entière est marquée du signe de Notre Dame. Plutôt qu'il ne parle d'elle (à peine l'évoque-t-il deux ou trois fois dans ses lettres), il se place sous sa protection à tous les moments décisifs de son destin. Offrande de sa chasteté « à Notre Dame », veillée d'armes devant la Vierge de Montserrat, voeux de Montmartre en la fête de l'Assomption 1534, première messe dans la basilique de Sainte-Marie-Majeure, profession à l'autel de la Vierge de Saint-Paul-hors-les-Murs, etc. : c'est toute la vie d'Ignace que nous pourrions suivre pour montrer comment son ascension spirituelle se déroula « en présence de la Vierge Marie ».
L'amour qui s'exprime ainsi dans la vie du chevalier, du pèlerin et du mystique, relève d'une expérience intérieure dont nous pouvons saisir les grandes lignes à travers les Exercices. Ce livret contient, en actes plus qu'en doctrine, toute la spiritualité ignatienne. La présence de Notre Dame y revêt une signification originale qu'il nous faut mettre en lumière.
 

LA SUITE DES MYSTÈRES


Les textes qui, dans les Exercices, font mention de la Vierge Marie sont de deux sortes. Les uns évoquent les mystères de sa vie, en relation avec ceux de la vie du Christ méditée à partir de la seconde semaine. Les autres proposent au retraitant certaines rencontres privilégiées avec Notre Dame, suivant les états d'âme que le rythme de la méthode ignatienne lui fait éprouver. En étudiant ces deux séries de textes, nous serons amenés à préciser quelles voies spirituelles ils nous ouvrent.
 

Le consentement de Marie


Après la solennelle contemplation de...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.