La spiritualité du martyre, Saint-Paul, 2000, 158 p., 89 F.
Un siècle de témoins, Fayard, 2000, 431 p., 120 F.


Ne pas perdre la mémoire des martyrs et des confesseurs de la foi est un des trois axes du grand lubilé. Parti de la huitième béatitude : « Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera à cause de moi... », le père Pinckaers la présente comme le sommet, l'accomplissement des sept auttes. Le martyre reproduit la Passion du Christ et suscite de nouveaux témoins. C'est encore le Christ qui vit, souffre et vainc en eux. Une partie de l'ouvrage est consacrée à la citation et au commentaire de textes essentiels à la compréhension de ce mystère • les Lettres d'Ignace d'Antioche, celles de Clément de Rome, de Tertullien, les Sermons d'Augustin et la théologie du martyre de Thomas d'Aquin Confrontés à ce qu'ont vécu les chrétiens persécutés tout près de nous, ces textes n'ont pas pris une ride. Il n'y a pas deux Eglises — l'une persécutée et admirable dans son combat, et l'autre se laissant engluer dans un monde d'indifférence — mais une seule.
On pourra le constater dans l'enquête de Didier Rance (directeur en France de l'AED), qui a recueilli à uavers le monde les témoignages de ce siècle, lequel a vu mourir davantage de martyrs que tous les siècles qui l'ont précédé.