Ces lignes n'ont pas la prétention de présenter de façon exhaustive la ou les pédagogies du silence avec les enfants, mais de faire partager une expérience sur le terrain, concrète, vivante, parfois risquée, toujours fructueuse, soutenue par une vision de l'enfant dans sa globalité (être capable d'intériorité), animée par la conviction que le silence ouvre le chemin de l'expérience intérieure, qu'il ne coupe pas du monde mais permet de se centrer sur l'essentiel. A ce titre, il constitue l'un des fondements de toute aventure éducative. Dans une société fragilisée par des mutations rapides, dans une Eglise traversée par le monde et ses turbulences, dans un monde en déficit d'intériorité, « il y a urgence à reconstituer un univers intérieur, inspiré par l'Esprit, nourri de prière et tourné vers l'action » 1. Invitation pressante à tout mettre en oeuvre pour favoriser la construction de l'intériorité, indispensable à la croissance équilibrée de l'enfant, pilier de son devenir d'adulte et de sa vie spirituelle.


Eveiller l'intériorité


C'est un des enjeux prioritaires des années de la petite enfance et du primaire, un vaste chantier que parents, éducateurs et catéchètes explorent avec, pour et par les enfants : mettre en place des repères, éduquer aux valeurs, apprendre à vivre ensemble, aider à acquérir la « langue maternelle » de la foi, enraciner chacun dans une histoire, celle du peuple de Dieu, tout en faisant surgir chez l'enfant les conditions personnelles de sa liberté intérieure, afin de le rendre acteur de sa vie spirituelle. « Il n'est pas possible de dire à l'homme quel chemin il doit suivre... Il incombe à chacun de bien savoir vers quelle voie le pousse son cœur » 2.
Pour trouver son chemin intérieur, l'enfant doit pouvoir faire l'expérience du silence, de la gratuité. Comment, dans cet environnement de bruits, de paroles et d'agitation, tendu vers la performance, lui donner les occasions de cette rencontre avec lui-même, qui ouvrira tous les possibles et préparera la rencontre avec les autres, avec l'Autre ? Quels « outils » pédagogiques adaptés aux situations nouvelles mettre en oeuvre afin de favoriser l'apprentissage de l'intériorité, vital pour toute croissance humaine ?
Les mots du poète nous indiquent peut-être la voie à suivre :

« Ce silence du soir,
Ce n'est pas le silence. Ecoute ! Tout est noir,
La nuit obscure fait toute chose pareille,
Le ciel verse un repos immense ; pour l'oreille
Tout bruit a cessé. L'âme entend en ce moment
Une foule de voix sortir confusément
De cette ombre en disant des choses inconnues.
Il semble que les eaux, les plaines et les nues
Sont pleines de secrets qu'elles vont révéler,
Et dès que tout se tait, tout commence à parler » 3.

En quelques vers simples et denses, Victor Hugo nous entraîne à disposer notre âme à l'écoute...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.