L’homme et la femme ne peuvent reconnaître leur différence que dans la mesure où ils se reçoivent de Dieu l'un l'autre comme un don, c'est-à-dire comme un appel, car le don de Dieu prend habituellement la forme de l'appel. Jean-Paul II définit l'homme de la Rédemption, l'homme sauvé, comme un être essentiellement « appelé ». Dans le lien du mariage, Dieu appelle l'homme et la femme ensemble et chacun personnellement : ils sont « co-appelés » 1. L'alliance de l'homme et de la femme résulte fondamentalement de leur réponse respective et partagée à l'appel de Dieu qui les fait devenir la vivante image de Dieu.
Le mariage jette une lumière sur toutes les formes de mise en oeuvre de la vocation de l'homme ou de la femme. Dans la vie de l'Eglise, quelle que soit la vocation particulière de l'homme et de la femme ou leur relation, l'appel de Dieu pour eux est toujours de nouer alliance. C'est par leur manière respective d'entendre et de réaUser l'appel de Dieu que l'homme et la femme se découvrent différents en construisant le lien d'alliance pour la transmission de la vie divine. Cet appel nous atteint par la loi de l'Alliance qui est la loi du Don. L'homme s'en fait le témoin en en marquant la portée universelle. La femme accueille cette loi par son souci du lien de personne à personne.
Par mode de figure, nous distinguerons la parole et le coeur. Nous essaierons de l'expliciter en esquissant l'histoire de la relation à Dieu chez l'homme et chez la femme. Au plan humain comme au plan spirituel, l'enjeu de notre vie est de reconnaître et d'assumer notre filiation : nous recevoir en tout du don du Père. Dans la relation à Dieu par la prière, l'homme et la femme se différencient par leur manière respective d'assumer leur filiation divine adoptive grâce à l'enfance spirituelle choisie et rechoisie. L'enfance est la condition de vie qui demeure le lieu de notre apprentissage de la filiation.
 

L'appel de Dieu


Dieu est celui qui EST (Ex 3,14). L'Apocalypse déploie le nom divin pour en manifester la dynamique : « Celui qui est, qui était et qui vient » (1,5.8 ; 4,8 ; 11,17 ; 16,5). Ce qui caractérise notre Dieu est qu'il vient à nous. L'amour infini de Dieu se traduit dans son empressement à nous chercher. A chaque instant, Dieu vient à nous et nous fait entendre son appel. Dieu n'a pas d'autre désir que de nous préparer à recevoir le don de sa propre vie en plénitude. En chacune de ses grâces, il veut se donner à nous tout entier. Toute la vie spirituelle repose sur l'accueil du don de Dieu dans l'instant présent.
Le Dieu qui vient à nous est le « Dieu des miséricordes et le Dieu de toute consolation » (2 Co 1,3). Il réalise son amour rédempteur en nous envoyant son Fils Jésus, qui est à la fois pour nous le Berger et l'Agneau, le Frère aîné et l'Epoux. En union à Jésus dans son Esprit, le fond de la vie que nous recevons de...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.