Je suis né d’une triple rencontre des hommes et de Dieu, d’un triple baptême, celui des commencements (1912 à Lyon) ; celui de la jeunesse : les mouvements des années trente et l’entrée dans la Compagnie de Jésus (1934 à Moulins) ; celui de la maturité : la grâce « concentrationnaire » à Dachau (1940-1945). Je vis désormais la mémoire de cette histoire à faire et à refaire, en « rattrapant » les étapes de ces baptêmes par la force des Exercices spirituels – lumière militant...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.