Depuis l'été 2018, Christus a entrepris de donner la parole à ses lecteurs afin de les entendre sur leur expérience de la vie spirituelle en paroisse. Cet article offre un compte rendu des réponses reçues à la rédaction.

« La fraternité pour horizon. » Ainsi est-on tenté d'intituler ce bref commentaire des fruits de l'enquête sur la vie spirituelle en paroisse, à laquelle un petit nombre d'entre vous, chers lecteurs, ont bien voulu répondre. Toutes vos réponses, quelle qu'en soit la teneur, sont précieuses, car le profit spirituel qu'on peut en tirer est sans prix. C'est pourquoi, nous vous en remercions très chaleureusement au nom de tous les lecteurs.

La perspective qui semble émerger des réponses fournies et confiantes que vous nous avez retournées est celle de la fraternité comme horizon de la vie paroissiale. Horizon parce qu'en prenant corps dans l'accueil et les rencontres qui tissent déjà les communautés, la fraternité déborde de l'entre soi pour s'ouvrir à tous ceux qui habitent le même territoire. Et ce débordement ne s'appuie pas seulement sur la gratuité des relations ou sur les services rendus et appréciés. Il nourrit un désir de partager la parole de Dieu de manière plus intense, plus profonde, qui appelle davantage d'accompagnement et d'aide au discernement que l'on en rencontre aujourd'hui. Cet horizon déplace sans doute quelques « usages » ou invite à quelques déplacements déjà amorcés ou souhaités, mais, surtout, il rend toute sa réalité mystique et apostolique à la vie sacramentelle. Là, en effet, comme le notent presque toutes les réponses, en ce lieu de rassemblement qu'est la paroisse, se « célèbre le don du Christ à tout son peuple ».

Les réponses à l'enquête et leurs auteurs

D'entrée de jeu, cependant, il faut mettre une limite à la portée de cette enquête et de la lecture qu'on peut faire de ses apports. Sur le plan quantitatif, 133 réponses nous sont parvenues, 59 par courrier manuel et 75 de manière numérique, dont 130 sont exploitables en totalité. C'est donc un chiffre très modeste, même s'il s'inscrit dans une proportion semblable à celle des enquêtes précédentes (comme « Les choix de vie » en 2010), soit environ 3 % des abonnés. Mais l'intérêt des réponses repose sur deux caractéristiques essentielles : l'engagement des personnes dans au moins un voire plusieurs domaines de la vie paroissiale, ainsi que de...

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.