Il sera question de célibat et non de solitude, alors que tout en soi ou alentour porte à vivre autrement. Car toute vie, qu'elle soit vécue en couple ou en communauté, comporte une part de solitude à assumer nécessairement. Ce n'est pas la solitude qui est en question, mais le fait de ne pas avoir de partenaire stable et privilégié, comme dans un couple ou une communauté. Le but des remarques et constatations qui vont suivre est de parler d'une situation qui n'est pas facile à vivre, sans vo...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.