Le discernement dont je vais rendre compte se situe dans le cadre d'une équipe catéchuménale de jeunes adultes se préparant au baptême. Cette équipe, composée des catéchumènes, de leurs accompagnateurs, d'un prêtre et de moi-même qui en suis la responsable, se réunit une fois par mois autour d'un thème de réflexion. Entre les rencontres mensuelles, les catéchumènes suivent un accompagnement individuel à leur rythme.
Le temps du catéchuménat est structuré par plusieurs étapes nécessitant chacune un discernement : 1. L'entrée en catéchuménat, qui est la première rencontre officielle avec l'Eglise ; 2. Le temps des scrutins (du verbe scrutare : « se laisser regarder »). Pendant trois dimanches, les catéchumènes se réunissent pour la célébration de l'Eucharistie, en fonction d'un évangile proposé par le Catéchuménat national : l'Aveugle-né, la Samaritaine et la résurrection de Lazare ; 3. L'appel décisif avec l'évêque et tous les catéchumènes du diocèse, étape précédant le baptême ; 4. Enfin, une année de préparation au sacrement de confirmation. Le catéchumène est alors néophyte, il approfondit sa foi et commence à prendre des engagements ou des orientations ecclésiales pour confirmer sa vie de chrétien.
Le discernement poursuivi avec Laurent se situe avant toutes ces étapes. Je l'ai rencontré au cours de repas avec sa femme que j'accompagnais en vue de sa première Eucharistie. Il est à cette époque incroyant et même méfiant à l'égard du groupe catéchuménal. Ce groupe est cependant une interrogation pour lui, car il apprendra qu'il est composé dans sa majorité de jeunes de son âge (28-30 ans), mariés et cadres. Ce discernement fut long, progressif, les questions s'approfondissant peu à peu. Certaines périodes ont été très douloureuses et difficiles à vivre pour le couple.


Les débuts


Laurent est physicien, non baptisé, incroyant ; elle, baptisée à trois mois, n'a reçu aucune éducation chrétienne et a également fait des études supérieures. Us ont vécu ensemble pendant six ans et, en 1996, Sophie a désiré commencer une démarche catéchuménale de préparation à l'Eucharistie. Elle a pris contact avec moi, et nous avons commencé une préparation catéchétique.
Laurent et Sophie se sont mariés en juin 1996 — lui acceptant par amour pour sa femme un mariage à l'église, sans que cela ait aucun sens pour lui. Laurent a lu la Bible en historien et, à ce niveau, a une très bonne culture, d'autant plus qu'il a vécu en Irak. Ce couple s'aime profondément. Ils possèdent en commun une ouverture aux autres, une bonne culture artistique et littéraire ; ils développent une solide argumentation de leurs idées et savent approfondir sérieusement leurs réflexions.
Dès le début de l'accompagnement de Sophie, je dîne souvent chez eux. Laurent pose beaucoup de questions, craignant pour sa femme une orientation sectaire (il prononce même le mot « secte »). Leur vie de couple, jusque-là très harmonieuse, présente une s...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.